28.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilOcéan IndienDes îles, des bulletins, des buts et des larmes

Des îles, des bulletins, des buts et des larmes

Les îles éparses dans notre région permettent à la France de contrôler la moitié du Canal du Mozambique
Les îles éparses dans notre région permettent à la France de contrôler la moitié du Canal du Mozambique

Le sort de Mayotte a déjà eu les honneurs de débats à l’ONU à plusieurs reprises. C’est à présent au tour des îles éparses. Madagascar qui conteste l’autorité française sur ces îles a obtenu un débat aux Nations-Unies pour le mois de septembre. L’Express de Mada indique que «les deux pays, ou du moins la Grande île, semblent décidés à ce que les discussions autour de ces parcelles de terres malgaches (sic) se fassent officiellement au niveau de l’Organisation mondiale.»

Selon Béatrice Atallah, la ministre des Affaires étrangères malgache, «l’équipe devant mener les négociations au sein de cette commission est déjà en action depuis plusieurs mois, et s’est surtout attelée à établir les arguments techniques que Madagascar présentera. Celle du camp français aurait été mise en place la semaine dernière».

Au-delà des terres elles-mêmes, se sont surtout les eaux territoriales qui sont objet de convoitise, particulièrement depuis que le sous-sol s’est révélé être potentiellement riche en hydrocarbures.
Avec Juan de Nova, Bassa de India, Europa et les glorieuses auxquelles se rajoute Mayotte, la France contrôle la moitié du Canal du Mozambique. Ces îles éparses ont été détachées de Madagascar par le Général de Gaule peu de temps avant l’indépendance malgache.

Comores : l’heure des doutes

Aux Comores, on ne parle évidement que des résultats partiels de la présidentielle. Une proclamation officielle n’a toujours pas eu lieu pour «raisons techniques», nous apprend Al Watwan.

Al Watwan 24 2 16Certains médias en profite pour faire part de sérieux doutes quant aux résultats provisoires avancés. Certains indiquent que les chiffres de la CENI, la commission électorale indépendante comorienne, et ceux des observateurs internationaux ne seraient pas toujours les mêmes. C’est le cas, par exemple de Comores-actualités qui a repris les résultats de la CENI concernant l’élection des gouverneurs.

Pour la Grande-Comore, Comores-Actualités a additionné les scores obtenus par les candidats et a obtenu… 104,4% ! «Cela veut dire qu’il y a 4.658 voix fantômes. Mais distribuées à qui et en défaveur de qui et pour préparer quoi?» s’interroge le média.
La CENI sera probablement appelée à affiner ses résultats…

La Réunion débat de ses investissements

Il était aussi question de politique à La Réunion où la Région faisait sa rentrée post-électorale. Les orientations budgétaires de la majorité ont été présentées et naturellement critiquées par le Rassemblement autour d’Huguette Bello et le LPA de Thierry Robert, «deux oppositions moins soudées qu’il n’y paraît», relève le Journal de l’Île.

King Kréol«Etaient placés au cœur des débats, la ventilation de trois milliards d’euros sur la mandature, la création de trois zones d’activités, la réhabilitation de 20.000 logements sociaux pour maintenir le taux de croissance autour des 3%.» A noter que les institutions réunionnaises ne sont pas paralysées par le poids de leur personnel, contrairement à celles de Mayotte. Les investissements de la Région Réunion représentent ainsi… 65% de son budget, de quoi faire rêver n’importe quel citoyen mahorais.

King Payet !

Mais la Une du JIR est bien éloignée de ces préoccupations. Il y est question de football avec une interview exclusive de Dimitri Payet. À 28 ans, le joueur «s’est offert les faveurs de la Premier League et un salaire en or au point de devenir le sportif réunionnais le mieux rémunéré de tous les temps». On parle de 160.000 euros… par semaine, mais avec les primes.

Prolongé par West Ham jusqu’en 2021, Dimitri Payet partage son nouveau «conte de fées» à Londres avec le journal. «Le milieu offensif est plus que jamais dans la course avec Riyad Mahrez et Mesut Ozil pour le titre de joueur de l’année en Angleterre», se félicite le JIR.

King Kréol 3Peu à peu, «Payet a changé de dimension. Il l’a encore démontré ce week-end en FA Cup face à Balckburn (5-1), avec deux buts somptueux et une passe décisive qu’il a dédiés à son île, ‘le premier pour tout le 974… Le second pour le 97442, Saint-Philippe, là d’où je viens’», a-t-il déclaré à la presse britannique. «Papa depuis son arrivée à Londres du petit Pharrell, son troisième garçon après Milan et Noa, il nage en plein bonheur».

Le procès de l’incroyable kidnapping

Enfin, retour vers le Cap, en Afrique du Sud, où se tient le procès de l’enlèvement d’un bébé par une femme il y a 18 ans. «Emue aux larmes, la mère de la fillette kidnappée en 1997 à la maternité du Cap a raconté hier devant le tribunal le moment où elle s’est aperçue que son nouveau-né avait disparu. La «voleuse» présumée, assise à quelques mètres d’elle, a affirmé pour sa part qu’elle avait payée pour «adopter» un enfant», indique le JIR.

bébé volé au CapL’accusée est aujourd’hui âgée de 50 ans et a interdiction d’entrer en contact avec sa «fille» et son mari depuis le mois de mars dernier, date à laquelle elle a été libérée sous caution et placée sous contrôle judiciaire.

Le procès se poursuit mais pourrait ne pas aller à son terme. «Le parquet a fait savoir qu’un arrangement pourrait être trouvé si les deux familles s’entendaient.»
Quant aux parents biologiques du bébé devenu une jeune adulte, ils ont affirmé que «la joie d’avoir retrouvé leur fille surpassait tout désir de vengeance».
RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Arrivée à Mayotte du pont de secours de Dzoumogné : «...

139135
C’est un déchargement inédit qui s’est déroulé ce jeudi en fin d’après-midi au port de Longoni avec l’arrivée d'un viaduc métallique démontable. Ouvrage ayant vocation à remplacer temporairement l’actuel pont de Dzoumogné, son acheminement sur le site est prévu en début de semaine prochaine pour une ouverture à la circulation dès le 17 octobre.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139135
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139135
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139135
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139135
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139135
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com