25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilEconomieDéficit de -61 M€ : le département va adopter un Plan de...

Déficit de -61 M€ : le département va adopter un Plan de redressement

Le précédent Plan avait été imposé par l’Etat. En prenant les devants, le département fait preuve d’initiative. Une condition non suffisante pour réussir l’exercice qui passera par une réorganisation complète de l’administration. Et de ses mauvaises pratiques… L’avis confidentiel de la Chambre régionale des Comptes doit tomber demain.

Ben Issa OUsseni, en charge des Finances
Ben Issa Ousseni, en charge des Finances

Alors que les finances étaient dans le vert en 2014, ne nécessitant pas de contrôle de la part du préfet, le déficit du département avait été annoncé à 48 millions d’euros, dont 45 millions en fonctionnement, il y a deux mois. Il est estimé désormais à 61,5 millions d’euros par les services des finances du conseil départemental.

On ne connaît pas encore l’avis de la Chambre régionale des Comptes, saisie par le préfet à l’issue de la Décision modificative du mois d’octobre qui traduisait un budget déséquilibré. Elle doit le livrer ce jeudi au représentant de l’Etat, qui le transmettra au département et sera rendu public lors de la plénière de janvier.

En attendant, le conseil départemental doit en conséquence voter demain un Plan d’action « en vue de redresser la situation financière et d’améliorer l’administration du Département. »

Difficile de réformer l’administrationCG DRH

Un Plan passé au crible par les élus du Conseil économique, social et environnemental de Mayotte (CESEM) qui livrent leur avis. En préambule, ils ne manquent pas de féliciter le conseil départemental, et c’est quasiment une première, pour avoir repris une grande partie du plan de restructuration financière de 2009 proposé par l’Etat, sauf que cette fois ci, « il est à l’initiative de l’exécutif départemental. »

Un plan d’action en 20 mesures réparties en 5 axes : une meilleure gouvernance, la maitrise de dépenses de fonctionnement, l’amélioration des recettes, le respect des principes de gestion comptables et budgétaires et l’amélioration de l’administration.

La réorganisation de l’administration est une volonté émise à plusieurs reprises par Soibahadine Ibrahim Ramadani. « Rompre avec les mauvaises pratiques », « Restructurer les DGA en réduisant leur nombre »… Ce fut aussi en son temps une grande conférence de presse organisée par Daniel Zaïdani qui avait juré que tout agent n’occupant pas un poste qui lui était destiné serait sanctionné. Pour avouer quelques mois plus tard combien il était compliqué de le mettre en place.

Pas de rigueur budgétaire

Les élus lors de la plénière d'adoption du Budget Primitif en début d'année
Les élus lors de la plénière d’adoption du Budget Primitif en début d’année

Comme le souligne le CESEM, cette autorité a du mal à s’affirmer « en raison de la trop grande proximité entre élus et fonctionnaire », on pourrait rajouter, notamment lorsqu’il s’est agi d’emplois de complaisance. « La mise en place d’une nouvelle organisation rigoureuse nécessitera donc un fort engagement des élus pour accompagner le changement de culture », précise-t-il. Notamment en « repositionnant chaque acteur sur son véritable rôle ».

Pas de budget de « rigueur » conseille malgré tout le CESEM qui invite le département à se concentrer sur ses missions premières, notamment du social, et à pouvoir apporter sa quote-part dans le Contrat de projet Etat-région et les Fonds européens.

Une fois de plus, il est demandé à l’assemblée unique de différencier les deux budgets, départemental et régional, indispensable pour clarifier sa gestion et ses finances.

Le CESEM conclut par des conseils pour que ce Plan d’actions ne reste pas un vœu pieu, avec une action forte à mener auprès des agents, et la mise en place d’indicateurs précis qui devront être rigoureusement suivis.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan