27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilEconomieCité des métiers: les deux ans d’une institution déjà bien installée

Cité des métiers: les deux ans d’une institution déjà bien installée

La cité des métiers présentait ce mardi une salle de vidéoconférence. Le nouvel équipement vient parachever deux années de monter en puissance d’un outil au service du développement économique.

La présentation de la salle de visioconférence par Bacar Achiraf, le directeur de la cité des métiers
La présentation de la salle de visioconférence par Bacar Achiraf, le directeur de la cité des métiers

Quand Mayotte se donne les moyens de rattraper ses retards, le succès peut être rapidement au rendez-vous. C’est la démonstration faite par la cité des métiers. Elle avait obtenu un accord de principe d’Univers sciences qui détient le label «cité des métiers» le 5 avril 2013. Le département a délibéré le 30 avril suivant pour une ouverture en août de la même année. «Ils ont été bluffés par la rapidité de la mise en œuvre du projet. A La Réunion, ils ont mis 2 ans pour faire la même chose», se félicite Bacar Achiraf, le président de la cité des métiers de Mayotte.

Deux ans plus tard, les institutions nationales qui chapeautent ces cités pourraient être tout autant surprises. Car Mayotte s’apprête à rendre des comptes, et notre département a un beau dossier à présenter. Doté du label «projet», la cité des métiers mahoraise doit prouver à présent qu’elle a rencontré son public, ses partenaires et que ses missions sont bien remplies. L’objectif est de décrocher le label de façon définitive.

Un outil au service de l’emploi

«Les partenaires sont essentiels car l’équipe n’est là que pour huiler les rouages. Ceux qui la font vivre, ce sont tous ceux qui ont signé un partenariat avec nous et qui en ont fait un outil», souligne Bacar Achiraf. Ils sont une quinzaine à avoir signé: La couveuse d’entreprise Oudjerebou, le centre de bilan de compétence, le vice-rectorat, la mission locale, l’Adie, les CEMEA, Ladom, le BSMA, le CRIJ, la BGE, le CCI, des associations… Chacun, avec ses problématiques liées à l’emploi, à la formation professionnelle et aux métiers, s’est approprié la structure.

A côté du lycée de Mamoudzou, la cité des métiers s'est installée
A côté du lycée de Mamoudzou, la cité des métiers s’est installée

Hier mardi, Pôle emploi réunissait par exemple des chefs d’entreprises pour présenter l’ensemble des dispositifs disponibles à Mayotte en terme de contrats aidés. «C’est une session intéressante parce que nous cherchons à faire venir tous les publics. Et les chefs d’entreprise doivent aussi nous considérer comme un lieu qui peut leur être utile».
Le public est toujours plus nombreux avec près de 9.000 visiteurs enregistrés en 2015 alors que l’année n’est pas terminée. Les jeunes, particulièrement les moins de 26 ans, forment le gros des usagers. D’où l’importance de toucher d’autres publics, les chefs d’entreprises mais aussi les salariés.

Amener la cité hors de Mamoudzou

Pole emploi présentait les dispositifs de contrats à des chefs d'entreprise ce mardi à la cité des métiers
Pole emploi présentait les dispositifs de contrats à des chefs d’entreprise ce mardi à la cité des métiers

«Nous avons un 2e défi à relever, c’est amener la cité de métiers auprès de ceux qui ne peuvent se rendre facilement dans nos locaux», relève Bacar Achiraf. Ainsi, avec le vice-rectorat, le partenariat vise à porter l’information sur les métiers, les filières et la formation professionnelle directement dans les écoles. Ce mercredi par exemple, quatre classes de 4e seront sensibilisés aux métiers de journaliste ou greffier, comme d’autres l’ont été sur, par exemple, la profession de «géomaticien», «une profession qui mêle géographie et informatique, un métier d’avenir à Mayotte où on a des besoins importants en cartographie», souligne le directeur.

L’arrivée de la Cité des métiers répondait à Mayotte à un véritable besoin alors que nos jeunes manquaient souvent d’ambition faute de pouvoir se projeter dans des professions. «C’est malheureusement encore vrai. Il y a encore beaucoup de fausses représentations sur de nombreux métiers et des orientations que l’on choisit par défaut sans qu’il y ait de vrais débouchés. D’où l’importance de ce travail pour que Mayotte puisse former des jeunes pour des postes dont elle a besoin».

Un centre d’examen

Les partenaires sont venus découvrir un nouvel outil à leur disposition
Les partenaires sont venus découvrir un nouvel outil à leur disposition

La mise en service de la salle de visioconférence, présentée ce mardi, permet à la cité de développer de nouvelles missions. La présentation à peine achevée, des étudiants sont d’ailleurs venus suivre un cours dispensé par l’université de La Réunion.

Formation à distance ou entretiens d’embauche, la ligne sécurisée permet de multiples applications. «On va même pouvoir réaliser des oraux d’examen», s’enthousiasme Bacar Achiraf. Voilà une mission que la cité des métiers n’avait pas anticipée et qui est pourtant devenue une réalité. Elle est devenue un centre d’examens pour Mayotte avec des épreuves qui se déroulent à distance. Un argument de plus à verser au dossier pour obtenir le label final.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Maoclav Concept, un clavier qui touche aux racines du shimaoré et...

139125
Ce vendredi, le jeune Rachid Abdou Moussa présentait aux médias sa start-up Maoclav Concept. A l'honneur, un clavier ouvrant la porte à l'utilisation du shimaoré et du kibushi, spécialement adapté pour toutes les langues dérivées du Swahili. Entre modernité et préservation du patrimoine local, l'initiative promet des usages multiples dans des domaines divers.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139125
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139125
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139125
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139125
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139125
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com