23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
Accueilorange«Ensemble» : Mamoudzou distingue ses citoyens engagés

«Ensemble» : Mamoudzou distingue ses citoyens engagés

L’association Ouvoimoja wa Momojou (Ensemble pour Mamoudzou) organisait la 2e édition des Hichima pour célébrer des citoyens engagés, vivants ou disparus, qui contribuent au rayonnement de Mamoudzou-ville. Ce sont 25 personnalités qui ont été honorées pour leurs actions.

 Mr Ibrahim MHADJI (Menuiserie à Mgombani, avec l'écharpe rouge), Miss Salouva 2015, Anfia Attoumane (Fille de Assane ATTOUMANE  Bacar VOUWA)
Mr Ibrahim Mhadji  (Menuiserie à
Mgombani, avec l’écharpe rouge), Miss Salouva 2015, et Anfia Attoumane, la fille d’Assane Attoumane 
Bacar Vouwa (crédit photo : Ouvoimoja wa Momojou)

Les belles initiatives sont toujours à souligner. Les actions de l’association Ouvoimoja wa Momojou le sont d’autant plus qu’elles s’inscrivent dans la durée. Le collectif organisait ce week-end sa 2e cérémonie des Hichima. Comme l’an dernier, l’objectif étair de mettre en valeur tous ceux qui s’engagent, à leur niveau, au «bien vivre ensemble» dans le centre de Mamoudzou.

Après un premier essai concluant l’an dernier, cette 2e édition montait en puissance avec 25 personnalités récompensées, contre 15 en 2014. Ces citoyens dont les engagements au quotidien ne les destinaient pas forcément à se retrouver sous les feux des projecteurs, étaient répartis en 5 catégories, mêlant des parcours et des actions très divers.

Fatima Mboiboi, récompensée dans la catégorie Education scolaire et républicaine, avec Ares Saïd Ali, à droite
Fatima Mboiboi, récompensée dans la catégorie Education scolaire et
républicaine, avec Ares Saïd Ali, à droite

Six lauréats sont issus du monde de l’entreprise. «Nous souhaitions valoriser des jeunes et des moins jeunes, dans des activités très différentes», explique Aress Saïd Ali, d’Ouvoimoja wa Momojou. Pour les entreprises, le critère de choix était surtout le dynamisme et l’implication dans la vie sociale, pour montrer celles qui prennent beaucoup de jeunes, qui soutiennent des associations ou qui sont présentent au quotidien auprès des habitants.»

Honorer la mémoire de ceux qui sont partis

Parmi les primés, on trouve ainsi une école de conduite qui propose des petits prix lors de l’opération «Un permis pour l’emploi», un cabinet infirmier dont les actions font l’unanimité auprès des mamans ou encore un cabinet de topographie qui, par son action, fait rayonner une activité économique installée au centre de Mamoudzou.

Une récompense pour Patrick Prat, avec une place importante pour la culture en général lors de la soirée
Une récompense pour Patrick Prat, avec une place importante pour la culture en général lors de la soirée

L’éducation tient une place importante au sein de cette cérémonie. Ce sont d’abord ceux qui enseignent qui sont valorisés. Dans l’«éducation religieuse et populaire», trois foundis ont été honorés. «Ils ont marqué l’Histoire de Mamoudzou. A leur époque, on envoyait les enfants chez le foundi, ils restaient chez lui, ils étaient logés, nourris, c’est lui qui apportait l’éducation». Parmi ces foundis, un seul est encore vivant aujourd’hui. Ouvoimoja souhaite en effet honorer la mémoire des disparus. «L’histoire d’une ville ou d’un pays est aussi faite des actions de ceux qui sont passés. Quand on hérite des belles choses, c’est bien d’être reconnaissant pour ceux qui nous les ont léguées.»

La culture au cœur de la soirée

Concernant «l’éducation scolaire et républicaine», ce sont trois enseignants qui sont montés sur scène. «Ils ont gardé les méthodes des anciens. Autrefois, les enseignants s’occupaient des enfants après l’école, pour les aider à faire les devoirs. Il y avait un suivi, c’est pour cette raison que beaucoup à cette époque ont réussi ensuite un parcours personnel», relève Aress Saïd Ali.

Saïd Yahaya Radjabou (Fils de Foundi Radjabou Himidi, décédé),  Abdoulhamid Halidi (Fils de Foundi Halidi Mchindra, décédé), Gorobo (Vice-président d'Ouvoimoja Wa Momojou)
Saïd Yahaya Radjabou (Fils de
Foundi Radjabou Himidi, décédé), Abdoulhamid Halidi (Fils de Foundi Halidi
Mchindra, décédé), Gorobo (Vice-président d’Ouvoimoja Wa
Momojou)

Cette année, une seule jeune diplômée a été récompensée. Titulaire d’un Master 2 en psychologie, Quinanata Quatadata est rentrée à Mamoudzou à la fin de son parcours universitaire. «C’est la catégorie pour laquelle nous avons le plus de mal à trouver des prétendants. Car les jeunes restent en métropole à la fin de leurs études et ne reviennent que rarement s’installer à Mamoudzou.»

Des artistes ont également été honorés pour avoir perpétué ou modernisé les musiques traditionnelles mahoraises.

Educateurs et sportifs engagés

Les acteurs engagés de Mamoudzou se trouvent aussi dans le monde du sport. Fondateurs d’équipes, de clubs et éducateurs, dont certains sont revenus avec une médaille des derniers Jeux des Îles, «ce sont des modèles pour les jeunes générations». C’est dans cet esprit qu’un Prix spécial a été attribué à Hassan Attoumani «Bacar Vouwa», l’éducateur décédé lors du dernier tournoi de ramadan. «Ses enfants sont venus récupérer le prix, dont sa fille, elle-même médaillée de bronze aux Jeux.»

Les bacheliers invités à assister à la soirée
Les bacheliers invités à assister à la soirée

Ultime Prix spécial : l’équipe de basket-ball du TCO, pour l’exemple dont le parcours sportif fait rayonner le nom de Mamoudzou.

Aucun bachelier n’a été récompensé lors de la cérémonie. Ouvoimoja a mis en place un autre dispositif, «1, 2, 3, alphabet», qui permet à une trentaine de lycéens de terminale d’être accompagnés tout au long de l’année. 24 d’entre eux ont été reçus au bac et ont déjà eu l’occasion de fêter leur diplôme.
«On considère que le bac, c’est le début, la clé pour commencer dans la vie. En revanche, on les a invités à venir assister à la soirée pour qu’ils rencontrent ceux qui peuvent leur servir de modèle».

L’association a déjà pris date pour l’an prochain avec une cérémonie qui est appelée à devenir un rendez-vous récurrent de chaque rentrée.
RR
Le Journal de Mayotte

*La liste complète des lauréats 2015 :
Entreprises :
-Les frères Abdallah et Anli Ben Subra, «école de conduite Subra»
-El Anrif Abdallah, «brochetterie Mangrove»
-Youssouf Saïd, «Flux indus SARL»
-Zoubaïd Ibrahim, cabinet de soin infirmier «Unono»
-Hamidani Magoma, agence de topographie «Tema»
-Ibrahim Mhadji, menuiserie de Mgombani

Enseignement religieux et populaire :
-Foundi Tani Ali Kair
-Foundi Radjabou Himidi
-Foundi Halidi Mchindra

Enseignement laïque et républicain :
-Fatima Mboidoi
-Nouriati Boura
-Youssouf Ben Ali

Jeune diplômée : Quinanata Quatadata

Artistes :
-Jean-Raymond Cudza
-Patrick Prat
-Timmy’s
-Ali Abdou «Papa Joe»

Sportifs :
-Mohamed Mogne
-Saïd Mchindra
-Ali Hassan
-Hounaïssi Abdou
-Hakim Ali Abdou

Prix spécial : Hassan Attoumani «Bacar Vouwa»

Prix spécial : l’équipe du TCO Basket

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139127
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139127
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139127
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139127
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139127
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139127
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com