Lutte contre les ventes à la sauvette : Tsingoni a pris un arrêté

0
66

Après Mamoudzou, c’est au tour de la mairie de Tsingoni de s’engager «de manière durable» contre les ventes sauvages qui se multiplient dans la commune. Alors que depuis plusieurs mois, les doléances des professionnels déclarés se faisaient de plus en plus pressantes, le maire a pris un arrêté municipal il y a tout juste un mois, le 30 juin 2015. Il s’agit d’interdire toute vente informelle de marchandises qu’elles soient à la sauvette ou ambulantes par moyen de véhicule.

Le maire indique dans un communiqué que «pour le moment un travail de sensibilisation et de prévention est effectué sur le terrain, par les policiers municipaux. Toutefois, toute personne surprise en train de commettre une infraction sera à l’avenir verbalisée. La police municipale appuyée par la gendarmerie nationale veillera à la bonne exécution de ces mesures.»

Le maire de Tsingoni tient par ailleurs à rappeler que de nombreux commerçants payent le droit d’exercer légalement leur profession et que le marché municipal couvert de Combani est le seul lieu public autorisé pour les ventes. D’autres points couverts seront mis en place sur le territoire communal. Les chantiers sont d’ores et déjà lancés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here