Le Conseil d’Etat confirme l’annulation des élections municipales à Dembéni

0
65

Les principaux protagonistes du feuilleton électoral de Dembéni n’ont pas encore reçu les notifications mais le Conseil d’Etat a rendu sa décision ce vendredi.

Rassemblement devant la mairie de Dembéni le 4 avril 2014 pour dénoncer "la tricherie" électorale
Rassemblement devant la mairie de Dembéni le 4 avril 2014 pour dénoncer “la tricherie” électorale

Il rejette l’appel du maire actuel Soihibou Hamada et confirme donc la décision du tribunal administratif de Mamoudzou : l’élection municipale de Dembéni est annulée.

Le rapporteur public avait rendu un avis en ce sens que le Conseil d’Etat a donc suivi.

Soihibou Hamada se refuse encore à tout commentaire ce vendredi. Il attend de disposer du document officiel confirmant l’information pour réagir.

Quant à Ambdi Jouwaou, il fait part de sa «satisfaction» et de son «soulagement». «Je félicite tous mes amis, Les Républicains, mon avocat Me Kamardine et nous allons réaliser un rassemblement encore plus large que la dernière fois», affirme-t-il au JDM. «Et nous allons gagner… comme le 30 mars 2014 mais avec une avance encore plus large !»

Le maire de Dembéni Soihibou Hamada
Le maire de Dembéni Soihibou Hamada

La campagne qui s’annonce promet donc d’être intense. Elle devrait durer environ deux mois. Une fois la décision du Conseil d’Etat notifiée officiellement aux deux intéressés et à la préfecture, l’équipe municipale actuelle ne sera plus en fonction.
Sur le modèle de Mtsangamouji, une délégation de la préfecture sera chargée d’assurer les affaires courantes avec des permanences plusieurs jours par semaine. Et c’est à la préfecture qu’il revient de fixer une date pour les deux tours du nouveau scrutin.

Pour rappel, lors du vote du mois de mars 2014, le maire sortant Soihibou Hamada était élu avec 17 voix d’avance (1.134 voix soit 47,47% des suffrages exprimés). Mais son principal adversaire du second tour Ambdi Hamada Jouwaou (1.117 voix soit 47,17% des suffrages) contestait les résultats.

50 bulletins du premier tour avaient été mélangés à ceux du second provoquant suffisamment de bulletins nuls pour renverser le résultat de l’élection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here