25.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilorangeLe directeur de cabinet sur le départ : "les Mahorais feront mentir...

Le directeur de cabinet sur le départ : “les Mahorais feront mentir Aimé Césaire”

Jean-Pierre Frédéric, le directeur de cabinet du préfet de Mayotte est sur le départ. Après deux ans et demi dans notre département, il retourne dans les services de police. L’occasion de présenter un poste particulier.

Jean-Pierre Frédéric, le directeur de cabinet du préfet, sur le départ
Jean-Pierre Frédéric, le directeur de cabinet du préfet, sur le départ

«Le directeur de cabinet, c’est l’homme du quotidien». Jean-Pierre Frédéric sait de quoi il parle. Depuis deux ans et demi, il occupe le poste auprès du préfet de Mayotte, d’abord avec Jacques Witkowski puis avec Seymour Morsy. Mais c’est probablement la première fois que l’occupant du poste occupe autant de place dans l’espace public. «C’est toujours le préfet qui fixe le curseur de la présence du directeur de cabinet dans l’espace médiatique. Mais compte tenu des sujets dont il a à s’occuper, s’il ne va pas à l’espace public, l’espace public vient à lui !»

Le quotidien, c’est donc l’ensemble des questions avec l’obligation d’être joignable 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Les élections (avec analyse des scrutins ou redécoupage électoral), la sécurité civile incluant les blackouts ou les risques naturels (cyclones comme inondations) ou encore les visites officielles, plus d’une dizaine en 2 ans y compris celles du Premier ministre et du président de la République… sans parler des parlementaires ou des fonctionnaires qui viennent à Mayotte comprendre les réalités du département, autant «d’ambassadeurs qu’il faut soigner pour Mayotte soit toujours mieux comprise à Paris.»

Le chantier de la sécurité

Deux très gros dossiers sont également entre ses mains. Le premier, c’est le sujet de la délinquance telle qu’on la connaît à Mayotte, avec de très jeunes mineurs impliqués «pour lesquels la responsabilité pénale n’est pas évidente en l’état actuel du droit», souligne le dir’cab’. «L’éducation est la règle et la sanction l’exception», rappelle-t-il.

J Pierre fredericSaluant le travail des forces de l’ordre comme les communes qui se sont toutes dotées d’un contrat local de prévention de la délinquance (CLSPD) qu’il ne reste plus qu’à faire vivre, il renvoie en revanche la collectivité départementale à ses responsabilités : «6% de son budget est consacré à l’aide sociale en particulier vers l’enfance contre 60% pour les départements de métropole.»
Loin d’être pessimiste, Jean-Pierre Frédéric voit, au contraire, dans ses premiers contacts avec le nouveau conseil départemental, un changement d’attitude «très encourageant».

Radicalisation et communautarisme

Le 2e très gros dossier très en vue en ce moment, la radicalisation religieuse violente. «Mayotte a par tradition un islam modéré mais des signes de radicalisation sont visibles dans la société. Nous avons des prédicateurs qui arrivent de l’extérieur avec des prêches radicaux… Mais attention, la radicalisation n’est pas un délit. C’est la radicalisation violente qui l’est.» Actuellement, 9 signalements de dérive radicale potentielle ont été faits à Mayotte. Et comme «ce n’est pas à l’Etat de réguler la pratique religieuse», Jean-Pierre Frédéric se réjouit de la nouvelle autorité des cadis.

Avec le procureur et le préfet, lors du bilan de la sécurité intérieure pour 2014 dévoilé le 11 avril dernier
Avec le procureur et le préfet, lors du bilan de la sécurité intérieure pour 2014 dévoilé le 11 avril dernier

«Le moment le plus douloureux à gérer a été pour moi les événements de Mzouazia, quand je suis arrivé, avec des enfants qui étaient chassés des écoles parce qu’ils étaient étrangers. L’Etat ne peut pas laisser des communautés s’affronter sur son territoire.»

Un paradis à ne pas gâcher

Quant à l’avenir, «il est à notre image souligne-t-il, optimiste quand on l’est !» Mais, c’est tout de même avec tristesse qu’il part donc sous d’autres cieux. «J’ai fait le choix personnel de revenir à la police. J’ai une fille de 6 ans que je n’ai pas vu grandir. La famille, c’est important et il y a toujours un moment où il faut rendre des comptes.» Il repart donc sur un poste moins exposé comme commissaire de police, les corps dont il a été détaché pour occuper les fonctions de sous-prefet à Mayotte. Il sera affecté comme chef de service à la direction de la sécurité publique du Val-de-Marne.

Le nom de sa remplaçante sera officiellement publié très rapidement au journal officiel, avec selon les mots de son prédécesseur, «des équipes magnifiques et volontaires» qui l’attendent.

Il part en citant Aimé Césaire, dans «Colère d’un retour au pays» : «’Je suis issu d’un paradis absurdement gâché, c’est donc pire que l’enfer’. Les Antillais ont fait mentir cette phrase, je suis certain que les Mahorais en feront tout autant.»
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Convention partenariale entre la CC Sud et Hawa Mayotte

139125
La Communauté de Communes du Sud de Mayotte (CC Sud) et l’observatoire de la qualité de l’air de Mayotte, Hawa Mayotte, ont signé la convention de partenariat à l’Hôtel Sakouly samedi dernier. Cet accord acte le partenariat entre l’intercommunalité et l’Association Agréée de la Surveillance de Qualité de l’Air (AASQA) de Mayotte.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139125
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139125
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139125
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139125
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139125
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com