22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 août 2022
AccueilFil infoUn navire de surveillance militaire dans le canal du Mozambique

Un navire de surveillance militaire dans le canal du Mozambique

La Ministre des Outre-mer, George PAU-LANGEVIN, se réjouit du projet de commande, dans l’actualisation de la Loi de Programmation Militaire, d’un quatrième bâtiment multi-missions (B2M) destiné à la zone de l’Océan indien et plus précisément au canal du Mozambique.

Exemple de bâtiment multi-missions ©defense.gouv.fr
Exemple de bâtiment multi-missions ©defense.gouv.fr

Alors qu’il n’était qu’une option dans le contrat d’acquisition des trois premiers B2M destinés aux Antilles, à la Nouvelle-Calédonie et à la Polynésie française, “ce quatrième bâtiment multi-missions était une nécessité afin de restaurer les capacités d’interventions et de patrouilles dans une zone maritime regroupant les trois collectivités françaises de La Réunion, de Mayotte et des Terres australes et antarctiques françaises”, indique la ministre.

Destinés à assurer des missions de présence, de surveillance et de protection de territoires ultramarins, d’action de l’Etat en mer (lutte contre les trafics et l’exploitation illicite des fonds marins, police des pêches, assistance aux navires en difficulté et sauvetage en mer…) et d’appui logistique au profit des collectivités territoriales, ces bâtiments devront également assurer la projection de forces militaires ou de police avec leur matériel et des munitions.

Les B2M seront également utilisables lors d’opérations humanitaires, par exemple pour acheminer du matériel, du fret, des vivres et des médicaments, ou encore projeter une unité médicale dans une zone sinistrée.

Selon le site defense.gouv.fr, ces bâtiments assurent aussi des missions de police des pêches, et contribueront à la lutte contre l’immigration illégale, le narcotrafic et la piraterie.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours dans le village de Longoni

139522
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers du village de Longoni "qu'une casse sur le réseau de distribution d'eau potable" contraint...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139522
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139522
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139522
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139522
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139522
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com