30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilorangeDélabrement du plateau du Baobab à Mtsapéré: un collectif est en colère

Délabrement du plateau du Baobab à Mtsapéré: un collectif est en colère

Un collectif adresse un courrier au maire de Mamoudzou et au président du conseil départemental. Motif de sa protestation : l’état de délabrement du plateau sportif du baobab qui ne reçoit toujours aucune réponse.

Le plateau sportif du Baobab en août 2014
Le plateau sportif du Baobab en août 2014

C’est une lettre en forme d’ultimatum qu’adresse, ce vendredi matin, un collectif de Mtsapéré à Mohamed Majani et Soibahadine Ramadani. Ses membres ont en assez de ne pas avoir de réponse face à l’état de ruine dans lequel se trouve le plateau sportif du Baobab.

Le JDM vous avez montré en août 2014, les poteaux de basket arrachés, les cages de handball dégradées, le bitume très abîmé faisant courir un risque aux sportifs et les murs d’enceinte écroulés.

«Des élus sont venus voir, on a eu des réunions. On nous dit qu’il y a les sous pour le refaire mais on ne voit toujours rien», explique Batoi, responsable de l’équipe U13 du BCM, utilisateur du plateau et membre du collectif.

Un équipement social

Les entraînements ne sont plus possibles à deux semaines du championnats
Des conditions épouvantables d’entraînements et de matchs

«Les clubs sportifs de notre village, le BCM pour le basket et le HCM pour le hand, se retrouvent depuis dix mois dans une situation extrêmement compliquée pour fonctionner, s’entraîner et disputer leurs matchs le week-end venu.

Il faut savoir que ces deux clubs regroupent chacun plus d’une centaine de licenciés de toutes les catégories d’âge, féminines et masculines. Leur rôle va donc bien au-delà de l’aspect sportif, puisqu’ils s’occupent au quotidien de nos enfants et de nos jeunes, et nous savons ô combien la problématique de la jeunesse est primordiale à Mayotte», indique le collectif dans son courrier.

Le mur d'enceinte détruit par des vandales
Le mur d’enceinte détruit

«On parle tout le temps de délinquance et de jeunes qui ne font rien. Mais chez nous, le plateau il est occupé du matin au soir», indique Batoi.

Les nouvelles dimensions du plateau

En plus du délabrement de l’équipement, deux problèmes se posent également. Celui de la lumière qui ne fonctionne plus, avec des entraînements qui s’arrêtent avec la tombée de la nuit.

Il est aussi question de la possibilité pour le BCM de jouer la saison prochaine est également. La dimension des terrains de basket a évolué et tous les clubs devront être aux normes pour accueillir des rencontres dès le mois de septembre. Il faut donc, a minima, refaire les tracés… même si l’ensemble du sol nécessiterait une rénovation.

Le collectif demande à être reçu la semaine prochaine sans quoi, il promet «des actions qui pourraient déranger les habitants», pour «faire entendre notre voix».

En attendant une réponse des autorités concernées, il est d’ores-et-déjà évident que les rencontres de sport-ramadan de cette année ne pourront pas se tenir sur ce plateau.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.