26.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEconomieEconomies d'énergie: EDM veut «inonder le marché de matériels performants»

Economies d’énergie: EDM veut «inonder le marché de matériels performants»

EDM nous incite à acheter un frigo neuf, isoler nos maisons ou changer nos vieilles clim’ non performantes, avec des aides à l’équipement parfois très importantes. Objectif : économiser l’électricité.

L'offre Wuhodari d'EDM
L’offre Wuhodari d’EDM

Non, EDM n’est toujours pas converti à la climatisation. L’électricien mahorais s’apprête pourtant à sortir une incitation «jamais vu dans l’Outre-mer», pour remplacer vos vieilles clim’ peu performantes par un équipement efficace et moins énergivore pour… 0 euro. «Le montant de l’aide prend quasiment en charge l’achat de l’équipement. Il ne reste plus à la charge du client que la pose», indique Grégory Stoops, chargé de la MDE, la maîtrise de la demande en énergie chez EDM.

EDM finance en effet 600 ou 650 € pour les clim’ dont les puissances sont les plus répandues à Mayotte (9.000 et 12.000 BTU/h) et jusqu’à 950 euros au de-delà.

Cette offre, «c’est une bombe», insiste Grégory Stoops. Elle intègre le programme Wuhodari d’EDM qui vise à permettre de nous créer un environnement plus respectueux de l’environnement et donc moins consommateurs d’énergie… Pour nous, les conséquences seront des factures d’électricité plus légères. Pour EDM, avec une consommation limitée pour chacun de nous, elle espère infléchir les courbes qui promettent un doublement de la consommation électrique à Mayotte d’ici 2022.

Une aide déduite de la facture

Et la climatisation est justement un des équipements qui consomme le plus à Mayotte. «Cette offre n’est valable que pour un remplacement d’une climatisation existante par du matériel plus performant, effectué par un professionnel reconnu», précise Yacine Chouabia, le directeur d’EDM.

Pour Grégory Stoops, cette offre clim', "c'est une bombe!"
Pour Grégory Stoops, cette offre clim’, “c’est une bombe!”

Car pour bénéficier de ces aides, il faut oublier le bricolage maison. C’est une entreprise certifié qui va installer du matériel lui-même fléché par EDM qui est allé négocier avec les entreprises de distribution mahoraises pour les importer.
Et c’est l’installateur qui déduira l’offre EDM de la facture pour le particulier, avant de se faire rembourser par EDM.

Les incitations sont nombreuses

Au-delà des clim’, l’offre Wuhodari est un vaste catalogue de promotions pour « inonder le marché de produits peu consommateurs d’énergie», explique Yacine Chouabia.
Ainsi, pour isoler murs, faux-plafonds ou toitures-terrasses, un coup de pouce de 10€/m² sur certains isolants ; pour son toit, une aide jusqu’à 15€/m² pour acheter un type de tôle précis à grand pouvoir réfléchissant ; pour les protections solaires, 40€/m² de vitrage protégé par des brises soleils ; pour les ventilateurs  de plafond (brasseurs d’air), jusqu’à 50 € ce qui représente près de la moitié du prix de l’engin.

Comme pour la clim’, pour bénéficier de ces offres, il faut choisir les équipements et matériaux sélectionnées par EDM correspondants à des normes environnementales éprouvées en Europe. Et il faut ensuite faire procéder à l’installation par un professionnel agréé.
S’appuyer sur des entreprises locales

Pour Yacine Chouabia, l'idée est aussi de rebooster des secteurs économiques en panne
Pour Yacine Chouabia, l’idée est aussi de rebooster des secteurs économiques en panne

Rebooster des marchés atones

«Cette offre s’appuie sur des prestataires de services locaux. C’est une façon de réaffirmer notre volonté de participer au développement économique de Mayotte en réduisant l’empreinte énergétique», indique Yacine Chouabia. Ainsi un «club entreprises» formé par EDM avec le soutien de l’ADEME, rassemble déjà 14 petites et moyennes sociétés mahoraises, formées et labélisées.

«On les accompagne pour qu’elles deviennent RGE, Reconnu Garant de l’Environnement. Ces entreprises labélisées peuvent faire bénéficier les particuliers de nombreuses aides de l’Etat», précise Yacine Chouabia. Pour le secteur de la climatisation, la démarche est la même, un syndicat d’entreprises reconnues est en cours de constitution.

EDM a choisi d’appuyer ces entreprises pour tenter de rebooster des marchés parfois en demi-teinte. Par exemple le chauffe-eau solaire. «On est en perte de vitesse alors qu’on a un taux d’équipement de 4,3%, à mettre en parallèle avec celui de La Réunion qui est de 70%», relève Yacine Chouabia. La marge de progression est colossale, pourtant le marché se tasse. L’électricien proposera des aides pour ces équipements aussi, avant les grandes vacances

EDM veut inonder le marché de produits performants d'un point de vue énergétique
EDM veut inonder le marché de produits performants d’un point de vue énergétique

Le frigo du ramadan

Enfin, une dernière offre va débarquer juste avant le début du ramadan. Elle concerne frigos et congélateurs, ce qu’EDM appelle les appareils de froid domestiques. Là encore, par question d’acheter un frigo américain qui consomme sans retenue. Pour des appareils qui ne dépassent pas 350 litres, «au-delà, ils consomment trop», les aides s’étalent de 50 à 200 euros. «Et il vaut mieux acheter deux frigos de 300 litres qu’un seul de 600 litres, on consomme vraiment moins», relève Grégory Stoops, à condition d’avoir la grande famille qui va avec.

Ces offres sont destinées à durer sur 3 ans, avec naturellement des ajustements possibles pour coller à la demande.

Et si elles concernent les particuliers, les institutions vont également en bénéficier, en signant  des conventions pour remplacer leurs climatisations anciennes. Ainsi, le DLEM sur Petite Terre va changer 58 clims et le CHM s’est engagé à signer pour une mise à niveau d’équipements très divers. Des discussions sont en cours avec la DEAL et la préfecture.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.