26.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEconomieConflit SMART/MCG : le conseil départemental en phase avec la DSP

Conflit SMART/MCG : le conseil départemental en phase avec la DSP

Le président du conseil départemental reste sur la même position que son prédécesseur : la manutention revient à la SMART, et non à MCG. Il l’annonce dans un communiqué de presse. Les grévistes n’ont pas encore fait connaître leur position, une réunion étant encore en cours.

Soibahadine Ramadani
Soibahadine Ramadani

Le conflit qui oppose les deux sociétés SMART, œuvrant dans la manutention, et la gestionnaire du port de Longoni Mayotte Channel Gateway, fait l’objet de nombreuses réunions et d’échanges. Cette dernière ayant une volonté ferme de s’installer aussi sur le secteur de la manutention, a provoqué la colère des gestionnaires, des actionnaires, et du personnel de la SMART qui bloquent depuis deux jours le rond-point et le port de Longoni.

L’ancien président du département Daniel Zaïdani s’était exprimé en son temps avec un courrier que nous évoquions hier et que nous nous sommes procuré (Lettre du président du conseil géneral Daniel Zaïdani) : contrairement à ce que nous affirmait hier Ida Nel, présidente de Mayotte Channel Gateway (MCG), et comme le retraçait la gestionnaire Arlette Henry, l’ancien président se positionnait bien en faveur de la SMART en soulignant que “la manutention portuaire n’a pas été intégrée dans le périmètre des missions de la délégation de service public pour la gestion et l’exploitation du site de Longoni, du terminal pétrolier des Badamiers et du terminal des croisiéristes de Mamoudzou que vient de remporter la SAS Mayotte Channel Gateway”.

“Clause de revoyure tous les deux ans”

Les salariés de la SMART bloquent le rond point de Longoni
Les salariés de la SMART bloquent le rond-point de Longoni

Le département s’est doté d’une nouvelle assemblée dont la première vice-présidente Fatima Souffou se penche depuis hier au soir sur les méandres de cette délégation de service public. Un premier communiqué vient d’être publié : “à l’issue des discussions, le président du conseil départemental, investi du pouvoir d’autorité portuaire, a décidé de confier à la SMART, l’activité relative à la manutention portuaire de Longoni, telle qu’elle s’exerce actuellement, avec une clause de revoyure dans 2 ans”, explique Soibahadine Ibrahim Ramadani, qui indique que “les grues seront utilisées par les agents de la SMART, conformément à la législation en vigueur.”

Une discussion est en cours entre la 1ère vice-présidente du département, le DGS Jean-Pierre Salinière, la directrice du port et les délégués syndicaux de la SMART. “Les représentants des sociétés Mayotte Chanel Gateway et SMART, respectivement délégataire et manutentionnaire du port de Longoni doivent se réunir dans les prochains jours pour discuter des modalités d’exécution de cette décision, qu’il leur appartiendra de soumettre au conseil départemental dans le cadre du nouveau règlement d’exploitation du port de Longoni”, conclut le président.

Une position qui devrait rassurer les salariés et dirigeants de la SMART. La situation de blocage du port commence en effet à provoquer des tensions, la station-service de Majicavo étant en pénurie de gasoil, et les dépôts de gaz fonctionnant sur leurs réserves.

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.