Raid des lycées: Quatre jeunes défendront les couleurs de Mayotte en Guyane

0
133

Pour la première fois, Mayotte envoie 4 lycéens aux Championnats de France de raid des lycées, en Guyane. Notre département dispose maintenant d’outils pour financer la présence de nos sportifs dans les compétitions nationales.

La délégation qui va représenter Mayotte aux Championnats de France de Raid en Guyane
La délégation qui va représenter Mayotte aux Championnats de France de Raid en Guyane

Chaduli, Lidaïya, Faïze et Andawiya. Ils sont quatre lycéens de Kawéni à se préparer pour un grand voyage et un beau défi : participer aux Championnats de France de Raid Lycées organisés par l’UNSS à Kourou, en Guyane.

Pour ces 4 raiders accompagnés de leur professeur d’EPS, le programme des épreuves s’annonce chargé avec 3 jours de raid dans la forêt guyanaise, des épreuves de running, de run & bike, de VTT, de tir à l’arc/arbalète, de canoé et une course d’orientation de nuit. «Ces jeunes ont suivi plusieurs mois d’entrainement adapté avec leur prof en dehors du temps scolaire. Ils se sont préparés avec du kayak, du VTT… et l’ensemble des disciplines dans lesquelles ils vont devoir se présenter», explique Hervé Curat de l’UNSS Mayotte.

Quatre événements multisports à Mayotte

C’est la première fois que Mayotte envoie des compétiteurs scolaires sur ce championnat de France mais également dans une destination aussi lointaine. «C’est la combinaison de plusieurs facteurs qui rend tout ça possible. Nous avons d’abord le conseil général qui s’est engagé ainsi que la direction de jeunesse et sport (DRJSCS) qui utilise le nouveau fonds européen d’échange à but éducatif, Culturel et Sportif», précise Hervé Curat. Ce FEBECS finance ainsi les billets d’avion pour la délégation mahoraise.

championnat de france unss raid guyaneLe vice-rectorat est également investi dans l’aventure. Le développement des raids multisports est d’ailleurs devenu une priorité académique. Cette année, Mayotte en compte quatre : le défi Lavou Bilé (3e édition en 2015) et le raid du centre (organisé pour la 2e année) auxquels s’ajoutent un raid dans le sud le 3 juin et une finale académique mi-juin avec, entre autres, une traversée Petite-Terre Grande-Terre, du running à Dziani, une course de pneu sur la rocade…

Se confronter à l’extérieur

Si l’UNSS souligne que ces «4 équipiers ont à cœur de faire briller les couleurs de Kawéni et de Mayotte!», il est évidemment impossible de connaître le niveau des Mahorais. Il ne s’agit pas de disciplines, comme l’athlétisme, où on peut facilement comparer les résultats des compétiteurs. Mais ce championnat ne s’annonce pas facile car, comme le rappelle Hervé Curat, «le raid est à la mode en Métropole et ils seront confrontés aux meilleurs lycéens nationaux». Mais cela fait partie de la nécessaire ouverture du sport mahorais vers l’extérieur, des confrontations dont on apprend beaucoup et qui permettront aux différentes disciplines de progresser à Mayotte.

Enfin, dernier intérêt d’un tel événement pour l’UNSS Mayotte : motiver les lycéens, traditionnellement plus réticents que les collégiens à s’engager dans le sport scolaire. RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here