27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilFaits diversLa Convalescence: après la psychose, un cambrioleur placé en détention provisoire

La Convalescence: après la psychose, un cambrioleur placé en détention provisoire

Le quartier de la Convalescence à Mamoudzou va peut-être, enfin, connaître un peu de répit. Un jeune homme, leader d’un groupe impliqué dans une série de cambriolages parfois violents, a été incarcéré hier jeudi en début de soirée.

Une résidence à la Convalescence, sur les hauteurs de Mamoudzou
Une résidence à la Convalescence, sur les hauteurs de Mamoudzou

Un adolescent âgé de 17 ans a été présenté au juge d’instruction, hier jeudi en fin d’après-midi, et placé en détention provisoire à Majicavo. On lui reproche pas moins de 9 faits de vols ou tentatives, parfois avec arme, parfois avec violences, commis dans le quartier de la Convalescence sur les hauteurs de Mamoudzou.
«Même si c’est un mineur qui n’a jamais eu d’antécédents judiciaires, le nombre de faits qu’on lui attribue et la violence de certains d’entre eux entrainaient la prison comme la seule réponse que l’on puisse donner», explique Joël Garrigue, le procureur de la République au JDM.

Cela faisait de nombreuses semaines, depuis le mois de novembre, que les autorités étaient particulièrement attentives à la situation de ce quartier. Du côté des habitants, on était plongé dans une véritable psychose. Quant à la police et à la justice, elles craignaient des dérapages, avec d’éventuels blessés parmi les habitants ou les malfaiteurs, alors que l’exaspération montait face à une insécurité inacceptable.

La vue de Kawéni depuis la Convalescence. Le jeune homme interpellé serait originaire de Mangatélé
La vue de Kawéni depuis la Convalescence. Le jeune homme interpellé serait originaire de Mangatélé

A la tête d’un petit groupe

Le jeune homme incarcéré n’est pas un habitué des services de police ou de justice. Il n’aurait à son actif qu’un vol à l’étalage. Mais ces derniers mois, il serait entré dans une autre logique avec des violences particulièrement marquées. Il n’était certes pas seul. Si certains ont parlé de caïd ou de gang, des formules probablement exagérées, il aurait tout de même occupé une place centrale dans un groupe composé de 3 ou 4 autres jeunes et jusqu’à une dizaine, en fonction des faits.
Le travail des enquêteurs consiste, à présent, à identifier les autres individus pour qu’ils puissent répondre, à leur tour, des vols qu’on leur reproche.

Le jeune incarcéré pourrait, lui aussi, avoir à justifier d’autres faits. Car actuellement, il n’est mis en cause «que» pour neuf vols ou cambriolages pour lesquels il aurait été reconnu formellement par ses victimes, sur les planches de photos. Mais l’enquête se poursuit.
Originaire du quartier de voisin de Mangatélé, à Kawéni, il était bien connu, avec un surnom clairement identifiable.

Misère et alcool

Que cherchait-il à voler ? Rien de précis, généralement les habituels objets technologiques. On lui reproche ainsi d’avoir voulu prendre des chiots dans l’idée de les élever. Ses cambriolages pouvaient se dérouler indifféremment en l’absence ou en présence des occupants des appartements.

Des grilles de protection en terrasse pour prévenir les intrusions à la Convalescence
Des grilles de protection en terrasse pour prévenir les intrusions à la Convalescence

Quant à savoir pourquoi ce jeune, a priori relativement calme jusqu’à présent, est mis en cause dans autant d’affaires, il semblerait que l’on soit face à un cocktail classique de misère et d’alcool. Il se pourrait aussi que le jeune ait du mal à maîtriser ses pulsions.
Il est à noter que sa mère, expulsée il y a plusieurs années, vient de revenir à Mayotte.

Même si le sentiment d’insécurité reste une réalité quotidienne pour beaucoup d’habitants de notre département, cette affaire démontre que de jeunes mineurs peuvent être mis en cause et incarcérés, en attendant une réponse judiciaire. Et peut-être que cette interpellation fera, un peu, retomber la psychose qui règne dans le quartier de la convalescence.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139137
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139137
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139137
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139137
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139137
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139137
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com