22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 août 2022
AccueilEconomieToujours pas d'intérim à Mayotte

Toujours pas d’intérim à Mayotte

Thierry Galarme
Thierry Galarme

Par un courrier adressé à  Monique Grimaldi, directrice de la DIECCTE et copie au préfet de Mayotte, Thierry Galarme, le président du Medef Mayotte relance l’ Etat sur la mise en place de l’intérim à Mayotte. En effet, la législation de droit commun métropolitain, et en vigueur dans tous les autres DOM, autorisant  le travail temporaire et les entreprises d’intérim n’est toujours pas transposée dans les droit du travail de Mayotte.

“De fait l’installation à Mayotte de l’intérim aurait plusieurs effets bénéfiques”, détaille Thierry Galarme: la création de nombreux emplois dans les secteurs du BTP, du tertiaire, de la restauration, des services etc., une plus grande flexibilité pour les entreprises facteur de développement économique, une possibilité plus grande d’insertion professionnelle pour les salariés.

“En effet les entreprises d’intérim ont généralement une politique de formation de leurs salariés plus importante que les autres entreprises. Leurs salariés bénéficient d’avantages en termes de rémunération et l’intérim débouche régulièrement sur des embauches définitives dans l’entreprise”.

Et enfin, “cela serait un frein de plus au travail dissimulé et cela facilite même le travail de contrôle de vos services. Les entreprises du MEDEF souhaitent vivement la mise en place rapide de cette législation à Mayotte. Aussi, je  vous sollicite donc de nouveau sur ce dossier en espérant vivement qu’il puisse aboutir en cette année 2015. “

Ce dossier est un des dossiers qui seront abordés dans les entretiens qu’aura le président du Medef avec la directrice de la DIECCTE le 23 février et le préfet prochainement.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours dans le village de Longoni

139532
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers du village de Longoni "qu'une casse sur le réseau de distribution d'eau potable" contraint...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139532
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139532
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139532
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139532
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139532
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com