20.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilFaits diversMatis : mise en examen de l’agresseur et négociations en cours sur...

Matis : mise en examen de l’agresseur et négociations en cours sur le préavis de grève

Les chauffeurs de bus demandaient une réponse judiciaire à la hauteur de l’acte de violence commis sur l’un d’entre eux. S’ils sont satisfaits, des points d’achoppement demeurent sur la prise en charge de la sécurité des salariés.

Matis mène périodiquement des missions d'éducation
Matis mène périodiquement des missions d’éducation à la citoyenneté

Le jeune de 16 ans et demi qui avait agressé avec un couteau le chauffeur de sa ligne de bus, a été présenté hier au juge des enfants. Il a été mis en examen, placé sous contrôle judiciaire, et adressé au foyer Dago Tama. Le procureur de la République Joël Garrigue a ordonné une expertise psychiatrique avec obligation de soins au regard des propos tenus par l’adolescent.

Il sera d’ici quelques mois renvoyé devant le tribunal pour enfants, et a interdiction d’emprunter les transports scolaires. Il poursuit malgré tout sa scolarité au lycée professionnel de Chirongui où il devra se rendre par ses propres moyens.

Une réaction rapide avec un déferrement au parquet qu’espéraient les chauffeurs de bus à travers leur syndicat UD FO. S’ils avaient pris le temps de se concerter pour réagir, ils ne maintiennent pas moins le préavis de grève illimité pour ce lundi 23 février.

Recours éventuel aux ministères concernésMatis ducation citoyenneté bus

Ils ont reçu hier, le soutien de FO Transports et logistique, qui souligne que les entreprises de transport, comme les autorités organisatrices, « qu’elles soient municipales (c’est le département en l’occurrence à Mayotte, ndlr) ou préfectorales, sont responsables de la santé matérielle, morale et de l’intégrité physique de leurs salariés ».

Les représentants du syndicat étaient ce mercredi en préfecture avec leur direction. Si la réponse judiciaire est à la hauteur de leurs attentes, ils souhaitent également une meilleure prise en charge des salariés victimes d’agressions, et une réelle prise en compte de l’insécurité grandissante. Les réunions se multiplient pour tenter d’éviter la grève à une semaine des vacances scolaires.

Mais des divergences entre représentations syndicales ont émergé, privant la mobilisation d’une intersyndicale. La direction négocie donc cet après-midi sur deux fronts : avec la CGT Ma, majoritaire dans l’entreprise, et UD FO, qui accuse la première de manipulation en vue des élections de délégués du personnel et du comité d’entreprise du 19 mars.

La Fédération nationale de FO indique suivre avec attention les suites judiciaires données à cette affaire, en n’excluant pas si nécessaire, une intervention auprès des ministres concernés.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139524
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139524
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139524
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139524
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139524
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com