21.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilEducationEt si on parlait des enjeux éducatifs?

Et si on parlait des enjeux éducatifs?

Les associations Fikira et Ceméa se sont associées pour proposer une soirée axée sur les enjeux éducatifs avec la projection d’un documentaire en présence de son réalisateur venu passer deux semaines à Mayotte.

François Xavier Drouet (à droite) lors du tournage avec les Ceméa de Mayotte ce jeudi
François Xavier Drouet (à droite) lors du tournage avec les Ceméa de Mayotte ce jeudi

François-Xavier Drouet est en tournage. Il n’est pas venu à Mayotte réaliser un nouveau film documentaire mais il a répondu à l’invitation des Ceméa de notre département comme il a déjà eu l’occasion de la faire avec les Ceméa de Guyane. «Depuis que mon film a été primé au festival du film d’éducation en 2013, je suis souvent sollicité pour des projections», explique le réalisateur. «Mais la proposition de Mayotte était encore plus intéressante puisque l’idée était aussi d’animer des ateliers d’éducation à l’image».

Ce jeudi après-midi, François-Xavier Drouet encadrait donc le tournage d’un petit film écrit la semaine dernière par les animateurs qui suivent la formation. «Le sujet du film est un thème cher aux Ceméa puisqu’il s’agit de l’égalité femmes-hommes. C’est l’histoire de 3 couples dans lesquels l’épouse veut aller à un entrainement de foot. On assiste donc à des scènes de négociation et il est question du rôle de chacun dans la famille, pour faire à manger, s’occuper des enfants…»

François Xavier Drouet donne des conseils lors des répétitions
François Xavier Drouet donne des conseils lors des répétitions

Pas question pour autant de faire un film de propagande qui montre une famille idéale et des comportements qui devraient être un exemple pour tous. «Ce film sera un objet pour poser des questions et susciter des échanges. Il n’est pas là pour apporter une vérité ou des réponses toutes faites.»

La chasse aux échanges

Cette démarche est au cœur du travail de François-Xavier Drouet comme ont pu le constater tous ceux qui ont passé un temps avec lui, à Mayotte, durant les 10 derniers jours. Des projections et de nombreux ateliers sur la publicité, la lecture de l’image, le reportage et le documentaire… Le réalisateur reconnaît avoir «un agenda de Japonais» pour son séjour mahorais.

Chasse au Snark afficheCe soir, il sera encore sur le pont, à la BDP de Cavani, pour la projection de son documentaire «”La Chasse au Snark». Le film suit le quotidien d’une institution belge, Le Snark, basée sur les principes d’éducation autogérée où sont accueillis des adolescents souffrant de troubles du comportement. Et pour que cette chronique touche au plus près de la réalité, le réalisateur n’a pas hésité à suivre ces jeunes et les professionnels qui les entourent pendant une année.

«C’est un film qui a beaucoup voyagé», relève François-Xavier Drouet. Il a été primé au Brésil, il a été projeté dans un festival en Iran…Et partout, il y a des réactions très contrastées autour de questions qui sont finalement universelles : comment trouver sa place quand on est jeune, dans nos sociétés actuelles.»
La projection sera suivie d’un échange avec des éducateurs, psychologues, enseignants, animateurs et responsables associatifs. La séance est prévue à 18 heures.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139127
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139127
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139127
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139127
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139127
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com