26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 28 janvier 2022
AccueilFaits diversPrison ferme pour des violences contre ses parents

Prison ferme pour des violences contre ses parents

CARNET DE JUSTICE DU JDM. La peine que Saïd encourrait ce mardi après-midi allait s’ajouter aux 15 condamnations qu’il aligne déjà dans son casier judiciaire. On y trouve «tout l’arsenal juridique», selon les mots de la procureure : amendes, jours-amende, travail d’intérêt général, prison avec sursis, mise à l’épreuve, aménagement de peine, prison ferme… 15 condamnations essentiellement pour vol et pour violence entre 2004 et 2014. Mais manifestement, à 31 ans, Saïd n’a en pas tiré de véritables leçons pour modifier ses comportements.

justice tribunalCette fois-ci, il est arrivé au tribunal encadré de 3 gendarmes car il a été placé en détention provisoire pour… une complicité de violence avec arme.

Ses victimes ne sont pas là, elles ont déjà eu beaucoup de mal à porter plainte contre un agresseur qu’elles connaissent bien. Car Saïd est poursuivi pour des violences contre ses propres parents. Le 2 puis le 12 avril 2014, il déboule chez sa mère et son père, casse les miroirs, la table, la télévision, les téléphones et la voiture. Avant de repartir, il ne manque pas de les insulter et de les menacer de mort.
«Mon fils n’arrête pas de nous dire qu’il va nous tuer. Ca nous fait très peur», déclare sa mère dans l’unique audition qu’elle acceptera de faire devant les enquêteurs.

«Je me suis énervé»

Quelles sont donc les raisons qui ont suscité un tel accès de colère ? «Il nous reproche de ne pas lui donner de l’argent pour vivre», expliquent ses parents. En réalité, l’homme a très mal vécu son retour à Mayotte (il vivait auparavant dans les régions du Havre et de Rouen où ses 15 condamnations ont été prononcées) et le reprochait à ses parents. Il leur en voulait également de ne pas s’être porté caution auprès des banques pour qu’il puisse lancer une petite exploitation agricole.

Palais de justice de Mayotte«Je me suis énervé. J’en avais marre», explique-t-il simplement à la barre. Le juge Soubeyran tente alors de susciter une discussion. «Si quelqu’un vous énerve, qu’est-ce qui me dit que vous allez vous contenir ? Vous étiez stabilisé, vous aviez un travail, une vie de famille, vous avez tout perdu… Vos enfants savent que vous êtes en prison ?» Saïd répond par la négative mais il semble peu concerné, sa prise de conscience n’est pas pour aujourd’hui.

Pathétique

«Un dossier pathétique», constate la procureure Prampart mais aussi «désespérant» au regard de toutes les chances qui ont été données à Saïd avec des condamnations finalement peu lourdes au regard de son parcours.
«Comment je vais m’en sortir maintenant ?», demande Saïd comme ultime défense pleine de mauvaise foi. «Chaque fois que j’essaie de me défendre, on me met en prison. Ca va être ça ma vie? Entrer et sortir de prison?»

Cette fois, le tribunal le condamne à 4 mois de prison ferme mais ne demande pas de mandat de dépôt… peut-être une toute dernière possibilité offerte à Saïd pour changer. Ce sera au juge d’application des peines de décider si Saïd met en place un véritable projet professionnel et personnel pour ne pas purger cette nouvelle sentence et éventuellement la transformer en TIG. En attendant, il repart à Majicavo en attendant son nouveau procès.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le pic épidémique de cette nouvelle vague Covid est derrière nous

139126
Le graphique de Santé Publique France est très clair : Mayotte aura connu deux pics épidémiques cette année. Le premier était atteint en semaine...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
élections, présidentielles, parrainage, Mayotte

Top départ de la course aux parrainages pour les candidats à l’élection présidentielle

139126
Ce 27 janvier débutait l’ouverture officielle de l’envoi des parrainages au Conseil constitutionnel par les élus. Toute une organisation à respecter au pied du bulletin, sans rétractation possible
COI, Jean-Yves Le Drian

Renforcement de la coopération entre les Etats membre de la COI

139126
La France exerce la présidence de la Commission de l’océan Indien (COI) de mai 2021 à février 2022. C'est à ce titre que le conseil des ministres a approuvé ce mercredi une évolution de l'accord de coopération entre les 5 pays membre
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139126
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139126
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139126
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com