30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 janvier 2022
AccueiljusticeTravail illégal : un propriétaire mis en cause pour le chantier de...

Travail illégal : un propriétaire mis en cause pour le chantier de sa maison

Le directeur d’une entreprise de maçonnerie n’était pas seul à être jugé en correctionnelle ce mercredi : le propriétaire de la maison qu’il construit lui tenait compagnie.

Casque sécurité chantierSami* est caporal chef. Tout en vivant en métropole, il souhaite faire construire sa maison à Mayotte, et contacte une entreprise de la place. Celle de Hamidou* qui est bien enregistrée comme EURL. Un devis est établi et signé.

En vacances, Sami décide de passer sur le chantier, donne un coup de main. Alors que le chantier a bien avancé, la Police aux Frontières passe et constate que les trois ouvriers présents n’ont ni casque, ni chaussure de sécurité. Deux sont français et le troisième est en voie de régulariser sa situation.

Mais ils n’ont ni bulletin de paie, ni contrat de travail, et ne se plaignent pas, « ça fait trop de papier », dira Ahmed*, alors que les trois hommes doivent toucher en tout et pour tout 500 euros chacun pour ce chantier. Vérifications faites, Hamidou a déjà été condamné en 2003 pour travail dissimulé, et a une dette de 19 000 euros envers les organismes sociaux et fiscaux.

Logiquement Hamidou est mis en cause, mais Sami aussi, suspecté qu’il est d’avoir choisi sciemment une entreprise qui ne déclare pas ses salariés. « Il aurait dû se renseigner sur le net », déclare un juge.

« A la mahoraise »

« Un procès à la fois banal pour le chef de travail illégal, et atypique, avec un propriétaire qui se retrouve à la barre », dira la substitut du procureur Laurence Prampart qui axait son réquisitoire contre Hamidou, « qui porte préjudice aux autres employeurs qui respectent la loi, lui qui n’assure pas une couverture à ses employés en cas d’accidents du travail ».

Mais reproche aussi à Sami « un manque de vigilance. Ne dit-il pas “je l’ai fait à la mahoraise” ! ». Elle demandera 2 500 euros d’amende pour Hamidou et 800 euros avec sursis pour Sami.

« Un dossier atypique en effet », reprend Me Souhaili qui rappelle que son client Sami est militaire « et pas un gendarme qui doit mener une enquête ! » Comme il le souligne, la vérification par le K-bis « avec un greffe fermé pendant un an », était et est toujours impossible, et se met dans la peau d’un particulier « qui ne contrôle pas si les ouvriers sur le chantier sont ou pas déclarés ».

Le tribunal condamnera Hamidou à 100 jours-amende à 20 euros (soit 100 jours de prison s’il ne s’en acquitte pas), et Sami est relaxé.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Noms d’emprunt

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conseil des prud’hommes, les présidents élus, “le bateau peut partir”

139533
C'est une première à Mayotte, le conseil des Prud'hommes remplacera dès février le tribunal du travail. Les conseillers ont fini leur formation et élu leurs présidents ce jeudi, avec un certain équilibre entre employeurs et employés qui augure la poursuite du travail dans des conditions sereines.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com