23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilSantéPlongée sous-marine: "Diabétique ou pas, désormais, on plonge!"

Plongée sous-marine: “Diabétique ou pas, désormais, on plonge!”

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, Mayotte a accueilli une partie du staff de la fédération française des sports sous-marins (FFESSM). L’occasion de confirmer que, désormais, les diabétiques sont autorisés à pratiquer la plongée.

la silhouette du docteur Boris Lormeau lors de la présentation du protocole pour la plongée des diabétiques
la silhouette du docteur Boris Lormeau lors de la présentation du protocole pour la plongée des diabétiques

Pour la 5e participation de Mayotte à la journée mondiale du diabète, notre département s’est offert des scoops : «Nous avons fait sauter un verrou. Diabétique ou pas, désormais, on plonge !» Le président de la fédération française des sports sous-marins (FFESSM) Jean-Louis Blanchard a fait le déplacement dans notre département avec ses équipes pour une confirmation : la France est le 1er pays dont la fédération autorise les diabétiques à pratiquer la plongée. «Cette décision est un acte civique», se réjouissait-il ce vendredi à Passamainty.

Jusqu’à présent, les diabétiques étaient souvent contraints de cacher leur pathologie pour pouvoir pratiquer. Car pour eux, faire un malaise d’hypoglycémie sous l’eau représente tout simplement un danger vital.

Les docteur Amiouni et Boris Lormeau, diabétologues au sein de la fédération, présentaient les démarches qui ont conduit à lever les contre-indications pour les diabétiques. «Depuis 2003 je travaille sur le sujet. Je n’aurais jamais cru que je présenterais mes travaux pour la 1ère fois à Mayotte !» relevait le docteur Lormeau.

Le Dr Lormeau présente 10 ans de travail pour lever les contre-indications
Le Dr Lormeau présente 10 ans de travail pour lever les contre-indications

Trois études pour un protocole

Il a dirigé trois études, à Golfe Juan, La Réunion et Marseille, qui ont permis d’établir un protocole. Les plongeurs diabétiques doivent disposer d’un double certificat médical (d’un diabétologue et d’un médecin du sport), se plier à quelques ajustements de traitement et d’alimentation dès la veille de la plongée et enfin, pratiquer un test de glycémie en trois temps : une heure, 30mn puis 5mn avant la plongée pour s’assurer qu’ils seront en parfaite sécurité sous l’eau.

Dans ces conditions, les diabétiques peuvent plonger jusqu’à 20 mètres et même 40 mètres en étant encadrés, ils ont la possibilité de se «resucrer» sous l’eau, il leur est même permis d’assurer des fonctions d’encadrement dans certaines conditions.

Bientôt, ils auront également la possibilité de tester leur glycémie sous l’eau en cas de doute. Un laboratoire américain, Abbott, a mis au point un système qui permet aux diabétiques de tester leur glycémie sans se piquer pour obtenir une goutte de sang. Une pastille est installée sous la peau, il suffit alors de passer un lecteur à proximité pour connaître son taux de sucre.
Toutes ces mesures ainsi que les études sont présentés sur le site de la fédération française.

La conférence diabète et plongée: 18% des Mahorais sont concernés par le diabète !
La conférence diabète et plongée: 18% des Mahorais sont concernés par le diabète !

18% des Mahorais sont diabétiques !

Venir annoncer toutes ces mesures à Mayotte avait un sens particulier pour la fédération française des sports sous-marins. Il y a bien entendu la présence de notre lagon qui fait de Mayotte un des plus beaux spots de plongée de l’océan Indien. Mais, notre département est également champion du diabète : 18% des Mahorais sont concernés !

Si on trouve très peu de diabète chez les très jeunes, ce sont principalement les adultes et particulièrement les femmes à partir de la trentaine qui sont touchées. D’où l’importance de bons comportements et d’une pratique sportive. Alain Ivanic, le président de Jeunesse et sport (DJSCS) rappelait d’ailleurs cet enjeu particulier du sport-bien être à Mayotte. Et s’il n’était question de diabète, en ce jour de journée mondiale, le docteur Sylvain Lerasle de l’ARS, rappelait qu’une pratique sportive régulière a un très fort impact sur notre santé. «On estime qu’une dizaine de cancers ont un lien avec l’absence d’activité physique», relevait-il.
RR
Le Journal de Mayotte

Alain Ivanic, le président de a DJSCS Mayotte et Jean-Louis Blanchard, le président de la fédération française des sports sous-marins (FFESSM)
Alain Ivanic, le président de a DJSCS Mayotte et Jean-Louis Blanchard, le président de la fédération française des sports sous-marins (FFESSM)

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covid 19 : Poursuite de la chute des indicateurs

139133
Au cours de la semaine du 10 au 16 janvier, 3.181 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139133
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139133
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139133
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139133
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139133
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com