26.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilSociétéGrand Mamoudzou : le chantier de la sécurisation des routes

Grand Mamoudzou : le chantier de la sécurisation des routes

Du virage en épingle de Tsoundzou à la réalisation des trottoirs à Kawéni, la DEAL a lancé un chantier de plusieurs années pour fluidifier et sécuriser le réseau routier et piéton du Grand Mamoudzou

Le virage en épingle entre Tsoundzou II et Ironi Be élargi et réaménagé par la DEAL
Le virage en épingle entre Tsoundzou II et Ironi Be élargi et réaménagé par la DEAL

Les nuits sont bruyantes actuellement pour tous ceux qui habitent au sud de Tsoundzou II. Depuis mercredi, la DEAL travaille de nuit pour modifier le fameux virage en épingle qui a beaucoup fait parler de lui : à deux reprises, un camion porte-conteneurs y a totalement bloqué la chaussée. Mais pas besoin d’attendre de tels événement pour constater, matin et soir, que les bus scolaires interrompent très régulièrement une circulation particulièrement dense pour réussir à prendre le virage.

«Avec ces travaux, nous poursuivons deux objectifs, explique Luc Gisselbrecht, responsable de la subdivision de la DEAL en charge de l’entretien des routes. Il s’agit évidemment de permettre aux véhicules longs de tourner sans difficulté en élargissant la route, en augmentant ‘le rayon de courbure’ et en décalant vers la droite la circulation de la voie extérieure.» Le marquage au sol qui devrait être réalisé dans moins de deux semaines matérialisera ce décalage de la circulation et la plus grande amplitude du virage intérieur.
«Le deuxième objectif est d’élargir également du côté du petit rayon pour récupérer le dévers et éviter les basculements». En clair, gagner de l’espace à l’intérieur du virage permet d’aplanir la chaussée. L’image d’un container qui se renverse dans le virage devrait donc appartenir au passé.

«Ce sont des mesures d’urgence, précise le technicien. L’idéal serait de réaliser une autre route à cet endroit. Ici comme à peu près partout à Mayotte, les routes utilisent les chemins qui existaient. Cette zone est l’exemple parfait des routes qu’il faudrait rectifier.» Ainsi, la voie idéale partirait du restaurant ‘le paradisier’ pour aller tout droit vers Ironi Be mais le coût de sa réalisation ne permet pas de l’envisager à court terme.

Les trottoirss en chantir à Kawéni
Les trottoirs en chantier à Kawéni

Traversée de Mamoudzou sécurisée pour les piétons

Avec le réaménagement du virage en épingle de Tsoundzou, c’est un des deux gros points noirs des routes nationales de Mayotte qui serait amélioré. Le second, c’est la traversée de Mamoudzou et là encore, des travaux d’aménagement ont été lancés avec la réalisation des trottoirs à Kawéni. C’est en réalité une circulation piétonne bien plus vaste qui est organisé, entre Jumbo et le rond-point El-Farouk (SFR).
«Notre objectif est d’avoir une continuité sécurisée entre Tsoundzou et Koungou, pour faire en sorte que les piétons ne marchent plus du tout sur la chaussée et qu’ils puissent cheminer et traverser sur des endroits sûrs.» Des trottoirs sont donc réalisés dans les lieux où ils sont indispensables pour que les piétons ne partagent plus le même espace que les véhicules.

Des îlots pour empêcher de tourner

Après la réalisation de cette tranche en 2014, la DEAL n’a pas encore arrêté sa décision pour le tronçon concerné en 2015. Les aménagements pourraient néanmoins cibler Majicavo où un établissement scolaire majeur doit être livré.

Du rond-point El Farouk (SFR) à Jumbo, une continuité piétonne pour la fin de l'année
Du rond-point El Farouk (SFR) à Jumbo, une continuité piétonne pour la fin de l’année

Enfin, pour éviter les phénomènes de cisaillement –les voitures qui coupent la circulation pour tourner- des îlots vont continuer à être mis en place sur le modèle de ceux déjà installés à Kawéni pour que les véhicules ne puissent plus tourner n’importe où mais à des emplacements spécialement organisés. Là encore, la volonté est de fluidifier la circulation automobile.

Tssoundzou-Koungou, cela représente une quinzaine de kilomètres de chaussées absolument majeures pour la vie de Mayotte. Le chantier est prévu pour s’étaler sur 4 ans.
RR
Le Journal de Mayotte

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139126
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139126
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139126
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139126
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139126
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com