Coupe du monde: deux équipes africaines en huitièmes

0
72

La sélection algérienne a franchi l’obstacle de la phase de poule après son match nul face à la Russie. Avec la qualification du Nigéria, c’est la première fois que deux équipes africaines accèdent aux huitièmes de finale d’une même Coupe du monde.

Fifa coupe du mondeLa presse du monde entier n’a qu’un mot pour évoquer l’événement : «historique». Les Fennecs algériens accèdent pour la première fois de leur histoire aux huitièmes de finale pour leur quatrième participation dans une Coupe du monde de football, après celles de 1982, 1986 et 2010. L’équipe nationale d’Algérie a décroché le nul (1-1) face à la Russie, jeudi soir, suffisant pour prendre la deuxième place de son groupe.
Avec le Nigéria qualifié la veille, l’Afrique s’offre pour la première fois deux représentants à ce stade de la compétition. Mais ils auront fort à faire puisque l’Algérie affrontera l’Allemagne et Le Nigéria sera l’adversaire de la France.

Autre continent à briller dans cette Coupe du monde 2014, l’Amérique qui aligne huit formations. Deux matchs des huitièmes de finale seront même exclusivement américains avec un Brésil-Chili et un Colombie-Uruguay. On retrouve également des équipes inattendues comme le Costa Rica et les Etats-Unis.

Et c’est l’Europe qui en fait les frais. Après l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie, le Portugal s’est fait sortir hier soir, malgré sa victoire contre le Ghana (2-1). Le vieux continent ne compte plus que six équipes en lice : outre la France et l’Allemagne, on trouve la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse et plus étonnant la Grèce.
A noter que toutes les équipes asiatiques ont été éliminées.

Après un vendredi de repos, les 8es débutent demain samedi. Voici le point sur le tableau final de la compétition avec les horaires en heure de Mayotte.

Brésil – Chili (28 juin, Belo Horizonte, 19h00)
Le Brésil rencontre la Roja pas spécialement attendue. Décevante à l’entrée de la compétition, la seleção monte peu à peu en puissance, emmenée par un Neymar en grande forme. Le Chili espère que l’état du genou du milieu Arturo Vidal s’est amélioré, il n’avait pas pris part au match, et à la défaite, face aux Pays-Bas.

Colombie – Uruguay (28 juin, Rio de Janeiro, 23h00)
La Colombie fait forte impression depuis le début du mondial avec trois victoires en trois matchs, ce qui signifie 9 points mais aussi 9 buts. L’Uruguay devra faire sans Suarez, exclu par la Fifa pour l’événement qui a beaucoup fait parler, sa morsure de l’italien Chiellini.

Pays-Bas – Mexique (29 juin, Fortaleza, 19h00)
Les Néerlandais, après avoir anéanti l’Espagne, ont eux-aussi réalisé un sans-faute dans la phase de groupe, ils revendiquent la meilleure attaque de la compétition avec dix buts. Mais le Mexique, lui, possède la meilleure défense avec un seul but encaissé.

Costa Rica – Grèce (29 juin, Recife, 23h00)
Probablement le plus grosse côte auprès des parieurs, une rencontre que personne n’attendait. A la surprise général, le Costa Rica a fini en tête de sa poule renvoyant l’Angleterre et l’Italie sur leur continent. En face, la Grèce s’est qualifié avec la particularité d’afficher plus de buts encaissés (4) que de buts marqués (2).

France – Nigeria (30 juin, Brasilia, 19h00)
Revenus à la réalité avec un match médiocre face à l’Equateur, la France fait partie des surprises de Mondial. La rencontre face à la Suisse a marqué les esprits. Son adversaire, le Nigéria est en pleine crise sur fond de prime versée aux joueurs mais sur le terrain, ils peuvent se prévaloir d’excellentes qualités.

Allemagne – Algérie (30 juin, Porto Alegre, 23h00)
L’Algérie va tenter de porter haut ses couleurs pour sa première participation au tableau final. La Mannschaft a montré de la puissance mais aussi des failles en concédant un nul face au Ghana (2-2).

Argentine – Suisse (1er juillet, Sao Paulo, 19h00)
Messi a déjà quatre buts au tableau de ce Mondial mais en face Shaqiri reste sur un triplé face au Honduras. Malgré sa déroute contre la France, la Suisse espère relever le défi argentin.

Belgique – Etats-Unis (1er juillet, Salvador, 23h00)
Enfin, les Diables rouges font partie du cercle très fermé des équipes ayant remporté leur trois match de poule, sans pour autant convaincre totalement. Les USA peuvent se sentir pousser des ailes après s’être extirpés du «groupe de la mort» grâce à une belle victoire contre le Ghana et un match nul arraché au Portugal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here