La fin programmée du SMIAM

0
150

En élisant Hidahya Mahafidhou, les délégués ont fait plus qu’élire une femme, ils ont choisi de basculer vers un syndicat Intercommunal.

Said Omar Oili félicite Hidahya Mahafidhou
Said Omar Oili félicite Hidahya Mahafidhou

A la suite du changement des conseillers municiapux, les syndicats Intercommunaux ou mixtes changent aussi leurs équipes. C’était le cas du Sieam (Eau et Assainissement) et du SIDEVAM 976 (collecte et traitement des déchets) les semaines précédentes, c’était ce samedi le tour du SMIAM, Syndicat Mixte d’Investissement et d’Aménagement de Mayotte.

Deux candidats se proposaient ce samedi : Soilihi Ahamada, le poulain du conseiller général MDM Rastami Abdou, et Hidahya Mahafidhou, présentée par la maire de Chirongui, Hanima Hibrahima-Roukia Lahadji. C’était un peu la liste des conseillers généraux contre celle des maires, des pro MDM contre les anti.

La victoire d’Hidahya Mahafidhou par 14 voix contre 7, met ainsi en difficulté le MDM qui n’a remporté aucun Syndicat et qui était sorti sonné des municipales. Pourtant, rien n’était joué encore la veille, « je remercie les 15 délégués (le SMIAM en compte 21, ndlr) qui m’ont accompagné et dont certains m’ont lâché hier soir! », grinçait Soilihi Ahamada.

C’est la rentrée pour les écoles

C'était la déception dans le clan de Rastami Abdou
C’était la déception dans le clan de Rastami Abdou

Il faut y voir la patte de Said Omar Oili, maire de Dzaoudzi, opposant au MDM Daniel Zaïdani, et qui a provoqué le seul incident de séance pour avoir démis hier un délégué qui ne suivait pas la consigne. La toute fraîche élection de son successeur n’était pas du goût de l’équipe adverse.

Mais c’est une victoire qui sonne surtout le glas du SMIAM s’il on en croit la nouvelle présidente : « les maires vont en revoir le statut. Le préfet nous a donné 3 mois pour cela ». Rappelons que l’Etat, principal bailleur de fonds du SMIAM avait enfin élevé la voix face à de possibles détournements de fonds, et à l’arrêt des constructions scolaires.

Et ce nouveau statut exclut les conseillers généraux en proposant non plus un syndicat mixte qui associait le département, mais un syndicat intercommunal.

Ce qui aura pour premier effet d’en sortir les équipements sportifs, « compétence du Conseil général. Nous pourrons alors nous concentrer sur les constructions et entretiens d’écoles ».

Pour ce nouveau challenge, Hidahya Mahafidhou appelait à l’unité : « nous avons besoin de la volonté de tous, pour former non pas ‘des’ mais ‘une seule’ équipe ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here