28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilslideA Koungou, les jeunes font «le boulot de la mairie»

A Koungou, les jeunes font «le boulot de la mairie»

Les plages remplies de déchets ne sont plus une fatalité à Majicavo où une poignée de jeunes adultes ont décidé de prendre les choses en main. Des actions qui vont se répéter.

Equipes jeunes zoomMoussa, Danielle, Sidi ou Abdou sont à eux seuls un vrai phénomène de société : fatigués de voir les déchets, pneus, plastiques s’amonceler sur une plage de Majicavo Koropa, ils ont choisi de se retrousser les manches, «nous avons contacté le maire actuel (reconduit, ndlr), sans avoir eu de réponse. On a donc décidé de faire son boulot!»

Ils ont créé leur association, «Oulanga Wa Dubaï» («Environnement de Dubaï», du nom de ce quartier de Majicavo) «à la fois pour nettoyer la commune, mais aussi pour lutter contre la délinquance et proposer une animation aux plus jeunes». Derrière, pas d’association humanitaire ou d’adultes encadrant. Ils ont presque tous le même profil : Moussa Moustaka, 25 ans en tant que président, est comme le trésorier adjoint Abdou Bacar, 30 ans, sans emploi. «Plutôt que de traîner, nous avons voulu nous rendre utiles».

Habillés de tee-shirts bleus estampillés Oulanga,  ils ont entraîné dans leur sillage les jeunes enfants du village de Majicavo Koropa : «on nettoie la plage parce qu’on n’a pas envie de jouer au foot au milieu de la saleté», rit le petit Hakim. Ils sont tous munis de gants et de poches poubelle : «c’est l’ARS qui nous les a donnés».

Un concours de miss… pour les mamans

Danielle, Moussa, Abdou et Sidi Hamidi, le bureau de l'association
Danielle, Moussa, Abdou et Sidi Hamidi, le bureau de l’association

C’est en effet sur cette «plage des étoiles» qu’ils ont dressé des cages en bambous et qu’ils viennent taper dans le ballon les week-ends. «C’est notre première action», indique Abdou Bacar le trésorier adjoint qui fait signe aux voitures de passage dont les conducteurs donnent 1 ou 2 euros, «nous récoltons des fonds pour acheter des bouteilles d’eau et de la nourriture pour les petits». C’est comme cela qu’ils ont financé leurs tee-shirts, et, une fois les dernières poches-poubelles fermées, le pécule servira au voulé.

Cette première action en bordure de route est un peu leur vitrine, «nous nous faisons connaître pour nous structurer ensuite et poursuivre nos actions notamment reprogrammer un nettoyage, mais avec des râteaux en état». Les poches poubelles sont alignées sur la route et attendent le ramassage communal… Les jeunes ont essayé, en vain, d’entrer en contact avec les services concernés, nous informent-ils.

Samedi 12 avril, qu’on se le dise, ils mettent les mamans à l’honneur : «Elles défileront, répondront à des questions, on veut les faire sortir de l’ombre au cours d’un ‘Miss mamans’», indique Danielle Aminata, secrétaire de Oulanga Wa Dubaï, et assistante d’éducation à Kawéni 2. «C’est ma mère qui va gagner, c’est sûr!» s’écrie un jeune, casquette à l’envers… ce qui provoque une surenchère dans une cascade de rires !

L’équipe municipale, sous l’égide du même maire, saura-t-elle soutenir ces jeunes adultes qui ont prouvé leur bonne volonté? Ils auraient toute leur place pour être insérés dans une politique de cohésion sociale.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CFDT, Laurent Berger, Mayotte

Laurent Berger : « Il faut arrêter le rafistolage permanent à...

0
Mayotte terre de prédilection pour le syndicalisme. Les causes à défendre sont légion. Les inégalités et les injustices pleuvent au moins autant que les averses sur le CHM de Mamoudzou ce mardi, noircissant un peu plus son tableau pour Laurent Berger. Le grand patron de la CFDT* depuis 2012, nous a rapporté ses impressions de première visite sur le territoire
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan