Nouveaux maires : les d?fis d?une bonne gestion

0
85

Au lendemain des ?lections, il se pourrait que m?me les heureux ?lus aient la gueule de bois?: leurs ?quipes devront voter des budgets reposant sur des taux d?imposition douloureux? un mandat qui appelle ? un comportement et ? une gestion exemplaire.

Mairie Koungou?La cl? c?est la transparence. Ceux qui ne sont pas au pouvoir ne doivent pas avoir l?impression d??tre vol? par ceux qui l?exercent. Il faut faire comprendre ? ceux qui gagnent une ?lection que cela ne leur donne pas tous les droits et qu?apr?s une victoire ?lectorale, on doit partager les ressources avec les plus faibles?? C?est Kofi Annan, secr?taire g?n?ral de l?ONU pendant 6 ans, qui s?exprime ainsi dans l?hebdomadaire Le Point, ? propos de l?exercice du pouvoir en Afrique?

La formule est ais?ment transposable ? Mayotte. Les maires ne sont pas plut?t ?lus que les critiques fusent?: ?Ils sont tous pareil. Pendant leurs mandats, ils disent qu?ils n?ont pas de moyens, et au moment des ?lections on se demande d?o? sort l?argent de la campagne?, r?le Ahmed sur le march? de Koungou.

Et la pression est forte cette ann?e. Premi?res ?quipes municipales ? ?tre constitu?es depuis la d?partementalisation de l??le, elles n?ont pas encore fini de se constituer qu?elles devront voter les budgets int?grant la r?forme fiscale. Avant le 30 avril 2014 pour les communes dont le budget n?est pas contr?l? par la Cour R?gionale des Comptes via le pr?fet, et avant le 15 juin pour les autres. Un court d?lai donc, qui fondra en cas de recours des perdants aupr?s du Tribunal administratif.

Fini le copinage

Les ?lus et les nombreux employ?s de la mairie de Mamoudzou lors d'une manifestation
Les ?lus et les nombreux employ?s de la mairie de Mamoudzou lors d’une manifestation

Un mois pour fixer les taux d?imp?t locaux pour les particuliers et les entreprises alors que la campagne a tr?s peu port? sur ce sujet. Le fra?chement ?lu maire de Dzaoudzi-Labattoir, Said Omar Oili nous disait avoir d?j? programm? une analyse prospective des finances de sa collectivit?, pour ?valuer le niveau de recettes n?cessaires et fixer les taux d?imposition en fonction.

La variable d?ajustement sera une fois encore la masse salariale et seules les communes ayant ?vit? la politique du copinage s?en sortiront, et encore. En effet, les budgets les moins d?ficitaires seront de toute mani?re plomb?s par la mise en place de l?indexation des salaires des fonctionnaires, 10% en plus cette ann?e pour atteindre 40% en 2017. Difficile donc de d?gager de l??pargne pour investir dans les projets r?pondant aux fonds europ?ens. Les taux d?imposition risquent donc d??tre tr?s ?lev?s?

En attendant que les communes collectent l?imp?t, elles recevront une Dotation globale vers?e par l?Etat, ?valu?e sur les recettes douani?res 2012.

Le Centre national de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) a du pain sur la planche, seuls quatre des maires ayant pu profiter de formations ont ?t? reconduits. Les autres devront regarder ? deux fois avant de remanier totalement des cadres comp?tents.

Et prendre conscience que la clef, c?est la transparence?

Anne Perzo-Lafond