Said Omar Oili : la voix des maires

0
110
Saïd Omar Oili

Elu maire de Dzaoudzi au premier tour avec 60,27% des voix, ?un score ? la Jupp??!? glisse-t-il, Said Omar Oili effectue l? son grand retour en politique. Il a install? ce dimanche son conseil municipal et doit malgr? tout continuer ? composer avec les critiques de ses adversaires sur sa gestion pass?e du Conseil g?n?ral.

Omar OiliIl cumulera le statut de premier magistrat et celui de conseiller g?n?ral ? Dzaoudzi. Said Omar-Oili a install? ce week-end son premier conseil municipal o? le Nema (Nouvel Elan pour Mayotte) cumule 25 si?ges sur 33, les autres conseillers municipaux ?tant en majorit? affili?s au MDM (Mouvement pour le D?veloppement de Mayotte).

Un MDM qui est un peu l?ennemi jur? de Said Omar Oili depuis que son plus illustre repr?sentant, le pr?sident du conseil g?n?ral Daniel Za?dani, a soutenu son adversaire Boinali Said Toumbou lors des derni?res l?gislatives. ?Je n?aime pas les menteurs?, indique celui qui fut ?galement ? la t?te de la collectivit? territoriale, en expliquant avoir peu go?t? les accusations de fauteur de d?ficit aliment?es par Daniel Za?dani. Il s?en d?fend?: ?je n?ai jamais vot? un budget en d?s?quilibre, et les recrutements que j?ai effectu?s ont ?t? valid?s par le cabinet Mensia.?

Said Omar-Oili n?annonce pas de grands projets de d?veloppement pour sa commune?: ?je vais plut?t me concentrer sur le basique, l?entretien des infrastructures existantes. On a laiss? des constructions pousser comme des champignons, notamment ? la Vigie, sans canalisation, sans eau ou ?lectricit?, reli?es par des chemins de terre qu?il faut am?nager?.

Il compte y arriver au moyen d?op?rations d?urbanisme comme la R?sorption de l?Habitat Insalubre (RHI), ?le seul moyen pour r?gulariser la situation des familles ne poss?dant pas de titres de propri?t? et qui devront malgr? tout acquitter un imp?t?.

L?Etat rappel? ? l?ordre

Avec son retour sur le devant de la sc?ne, l?Etat retrouve son principal pourfendeur?: ?l?indice de d?veloppement humain, tr?s faible ? Mayotte, est de se responsabilit?. Il n?y a que deux voix ? Mayotte, celle de l?Etat et celle du Conseil g?n?ral. Il faut faire entendre celle des maires. C?est ce que je ferai ? Paris, au moyen de vid?os explicites s?il le faut?!? Il rappelle que les 30 millions d?euros de dettes de l?Etat, ?confirm?e par le pr?fet Bouvier?, n?ont jamais ?t? r?clam?s ?par des pr?sidents du Conseil g?n?ral successifs qui n?ont pas voulu bousculer des majorit?s gouvernementales dont ils ?taient proches?.

Le nouveau maire vient de prendre les clefs de Dzaoudzi, non sans en avoir fait rapidement un ?tat des lieux, en renard de la politique : ?le d?ficit de tr?sorerie se monte ? 1,175 millions d?euros. Lors du premier conseil municipal, jeudi 3 avril, je demanderai au Tr?sorier Payeur G?n?ral une analyse r?trospective de la situation financi?re de la commune, et prospective sur les imp?ts ? recouvrir. En cas de d?ficit, nous serons amen?s ? fixer des taux ?lev?s en d?but de mandat, quitte ? les baisser ensuite?. Une commune dont le budget n?est pourtant pas r?gl? par le pr?fet, ?mais ?a pourrait venir?, indique-t-il, ?en fonction du diagnostic?.

Les critiques sur sa gestion du Conseil g?n?ral, il les renvoie ? ses d?tracteurs du MDM qu?il consid?re balay?s de la piste politique en Petite Terre, et d?clare vouloir se concentrer sur sa commune.

Anne Perzo-Lafond