26.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilSociétéRecensement : qui habite à Mayotte ?

Recensement : qui habite à Mayotte ?

L’INSEE a dévoilé les premières statistiques affinées –nombreuses- issues du recensement de la population de 2012. Jeunesse de la population, stabilité de la part des étrangers, départ massif des 20-30 ans, voici les détails de la démographie à Mayotte.

La pyramide des âges de Mayotte en 2012. Une surreprésentation des moins de 20 ans, la fuite de 20-30 ans
La pyramide des âges de Mayotte en 2012. Une surreprésentation des moins de 20 ans, la fuite de 20-30 ans

Depuis la publication des premiers résultats du recensement de la population de Mayotte en 2012, on savait que notre département comptait 212.645 habitants. On connaît désormais les premiers détails, révélés ce jeudi matin par l’INSEE*. Mayotte se distingue en de nombreux points, non seulement de la métropole mais aussi des autres DOM.

Une population qui augmente
La croissance de la population de notre département est de 2,7% par an, mais les détails de cette évolution reposent sur des hypothèses. Car, particularité mahoraise, on ne connaît pas précisément le nombre de décès dû à un état civil défaillant : moins de 400 décès sont déclarés officiellement chaque année, un chiffre sans rapport avec la réalité. L’INSEE a donc établi une hypothèse moyenne, entre ce que l’on constate en Guyane et les données disponibles aux Comores.
De ces calculs, il ressort que de 2007 à 2012, d’un recensement à l’autre, la population a augmenté de 30.913 personnes.
Si les naissances sont nombreuses (35.540), le solde migratoire (la différence entre les personnes qui viennent s’installer et ceux qui partent) est négatif. Entre 2007 et 2012, plus de 6.700 métropolitains ont élu domicile à Mayotte ainsi que 3.500 étrangers essentiellement Comoriens, mais 14.900 natifs de Mayotte ont quitté le département. Ce sont, essentiellement, des jeunes adultes (voir en dessous).

Mayotte, département le plus jeune de France
60% de la population de Mayotte a moins de 25 ans. L’âge médian est spectaculairement bas : la moitié de la population a moins de 17 ans et demi. En métropole, il est de 39 ans. Ces chiffres ne sont pas étonnants quand on connaît le taux de fécondité des femmes à Mayotte : 4,1 enfants par femmes contre environ 2 enfants par femme en métropole. Ce taux était de 5% en 2007.
D’où une pyramide des âges typique des « pays du sud», avec une surreprésentation des jeunes de moins de 20 ans. Mais l’autre phénomène marquant est la véritable fuite des 20-30 ans. Que ce soit pour faire des études ou pour travailler, les jeunes adultes quittent massivement le département d’où le trou que l’on constate dans la pyramide.

La part des étrangers est stable. Plus de 20.000 étrangers en situation irrégulière
Comme en 2007, la part des étrangers dans la population de Mayotte est de 40%. Leur nombre a augmenté à 85.000 en 2012 (contre 75.000 en 2007) mais cette augmentation est d’une ampleur comparable à l’ensemble de la population. 40%, ce chiffre vient contredire ce que l’on entend régulièrement dans les conversations.
Sur ces 85.000 étrangers, 33.000 sont nés en France, ce sont essentiellement des mineurs qui seront en droit de demander la nationalité à leur majorité. On compte donc, en 2012, 52.000 adultes étrangers.
95% de ces étrangers sont de nationalité comorienne, 4% sont Malgaches.

Deux questions se posent : combien sont-ils en situation régulière et par voie de conséquence, quel est le nombre de clandestins ? Selon les chiffres fournis par la préfecture, environ 26.000 titres de séjour sont en cours de validité à Mayotte. Si on y ajoute les demandeurs d’asile, présents eux-aussi légalement sur le territoire, et certains conjoints et parents, le JDM estime la population des étrangers présents légalement à Mayotte aux alentours de 30.000 personnes. Le calcul est donc simple. On peut considérer qu’entre 20.000 et 25.000 personnes d’origine étrangère sont en situation irrégulière à Mayotte.

Des étrangers en ville
Cette population étrangère ne se répartit pas de façon homogène sur le territoire. 52% des étrangers résident à Mamoudzou et à Koungou. Dans ces deux communes, une personne sur deux est de nationalité étrangère. Ce sont les communes rurales du sud où l’on trouve le moins d’étrangers : ils ne sont que 14% de la population de Kani-Kéli ou Bouéni.

Mayotte est le département de France où le taux d’étrangers est le plus important, devant la Guyane (35,5%). En métropole, c’est le département de la Seine-Saint-Denis (93) qui connaît le taux le plus important avec 21,2%.
RR

*INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques

VOIR AUSSI :
L’habitat à Mayotte : 31% de logements en tôles
L
es Mahorais et les diplômes

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covid, Mayotte

Covid : forte baisse des indicateurs à Mayotte

139125
Le taux d'incidence a chuté de 35% en 3 jours, passant de 2.069 cas pour 100.000 habitants à 1.346. Le taux de positivité est lui aussi en baisse, mais également, le nombre de patients hospitalisés
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139125
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139125
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139125
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139125
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139125
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com