25.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilEconomieQualification des cadres médico-sociaux

Qualification des cadres médico-sociaux

C’est un domaine à enjeu majeur pour Mayotte : celui de professionnaliser les structures médico-sociales. Ce défi est relevé par plusieurs grosses associations en partenariat avec l’organisme collecteur OPCALIA et l’Etat.

Mayotte arrive à une nouvelle croisée de chemins : celui de normes abondamment exigées par l’arrivée prochaine du Code du travail applicable à Mayotte, et celui de l’insuffisance de qualification de la main d’œuvre pour y arriver. La seule alternative est d’importer les compétences depuis la métropole ou La Réunion pour pouvoir répondre aux appels d’offre de l’ARS (Agence régionale de Santé) !

Les associations Toioussi (enfants handicapés), TAMA (Alternative à l’emprisonnement), ADSM (Déficients sensoriels), ACFAV (condition féminine et aide aux victimes), Enfants de la Lune (sensibles aux rayons UV), Ounono Na Maecha ont réagi en décidant de cofinancer une formation de CAFERUIS (Certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale) pour leurs cadres.

« Le secteur du social et médico-social représente aujourd’hui 200 salariés, mais ils seront prés de 4 000 lorsque se généralisera le droit commun » appuie Kadafi Attoumani, directeur d’OPCALIA qui accompagne cette formation.

Une formation sur mesure pour Mayotte

Les encadrants du Centre de formation de la Croix rouge de la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) viendront à Mayotte une semaine par mois pendant deux ans pour former les douze cadres concernés. Ces derniers devront néanmoins se déplacer en métropole pour cinq stages, déplacement offert par LADOM.

Bien encadrer... un métier (ici à Songoro-Tama)
Bien encadrer… un métier ! (ici à Songoro-Tama)

Les 130 000€ de coût de formation sont pris en charge par les associations, alors que l’hébergement des encadrants est payé par OPCALIA, la Dieccte, ou UNIFAF. « A Tama, les cadres concernés sont les chefs de service du pôle social et de Songoro » indique Philippe Duret, le directeur, alors que l’ACFAV envoie sa Responsable administrative. « Les cadres effectueront seulement cinq déplacements en métropole ce qui  leur permet de rester opérationnels dans la structure » indiquait Agnès Ramde, ADSM.

Cette formation est un premier pas vers des spécialisations plus aiguës des cadres qui pourront diriger des établissements de moins de 50 salariés. L’action est isolée, mais « une étude est en cours pour proposer un plan d’action de formations pérennes dans le domaine médico-social » rassurait Marjorie Gasnier, inspecteur du travail à la Dieccte.

Une action vitale pour accroître les compétences des cadres intermédiaires que Philippe Duret résume comme « pierre angulaire des structures ».
A.P-L.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

  1. 303163 98926Hi there, just became aware of your weblog through Google, and located that its truly informative. Im gonna watch out for brussels. I will appreciate in the event you continue this in future. Lots of men and women will probably be benefited from your writing. Cheers! 551286

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau pour travaux à Mirereni ce lundi

0
La Mahoraise des Eaux informe son aimable clientèle que suite aux travaux de raccordement du forage Mirereni-Poroani sur la conduite d’adduction principale qui alimente...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar