27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilEconomieAérien : La compagnie Air Austral en pleine zone de turbulences

Aérien : La compagnie Air Austral en pleine zone de turbulences

La compagnie aérienne connait une fois de plus des problèmes financiers. Un comité social et économique (CSE) s’est tenu cette semaine suite à un audit réalisé en fin d’année dernière par la société Aérogestion. Ce dernier a révélé une grande fragilité de l’entreprise.

Il y a déjà un peu plus d’an la Commission européenne autorisait « une aide française à la restructuration de 119,3 millions d’euros en faveur d’Air Austral et une compensation des dommages subis à la suite de la pandémie du coronavirus à hauteur de 17,5 millions d’euros », ainsi que l’effacement de 185 millions d’euros de dette. On croyait ainsi entrevoir de meilleurs jours pour la compagnie aérienne, d’autant plus que l’entrée de nouveaux actionnaires privés au capital de l’entreprise avait été actée, afin d’apporter de l’argent frais…

Des renégociations sont envisagées avec Bruxelles et avec les salariés

Selon nos confrères du Journal de l’île de la Réunion, la possibilité d’ouverture d’une procédure de sauvegarde aurait été en réflexion lors de ce comité. « L’audit le suggère : Il pourrait s’agir de renégocier le plan de sauvetage de la compagnie avec Bercy et Bruxelles, sans doute sous protection juridique ».

Aussi, même si des éléments extérieurs ont semble-t-il plombé les résultats de l’entreprise, le plan de restructuration mis en place auparavant n’est plus crédible. « La trésorerie est en dégradation très rapide et il y a un risque majeur de défaut à très court terme. On parle en semaines, voire en jours », rapporte le JiR.

Air Austral va ainsi se séparer de la compagnie Run aviation, rachetée il y a cinq ans et non rentable. Selon la société Aérogestion, la remise en ordre de la flotte sera « longue, coûteuse et difficile », dû à une très mauvaise gestion de l’ancienne direction. Elle évoque également « Une remise en question de tous les accords collectifs dès que possible. Mieux est plus solidaire que de partir de suite dans un PSE (plan social) trop lourd et complexe à bâtir, négocier et aussi à financer ».

La compagnie aérienne compte plus de 800 salariés, ils ont déjà fait de nombreux efforts dans le passé avec notamment l’abandon du 13e mois, etc. Aussi, ces derniers sont alors dans la crainte de devoir faire encore des compromis alors que la lassitude gagne de plus ne plus de terrain. Aussi d’après le JiR, « la Région devrait être sollicitée via la Sematra – ex-actionnaire majoritaire historique – pour permettre à la compagnie d’aller toquer à la porte des banques dans la foulée… afin d’éviter le crash ».

Les résultats de la compagnie vont donc être suivis avec attention dans les prochaines semaines car il reste encore plusieurs dizaines de millions d’euros à rembourser, et ce dans les plus brefs délais.

La rédaction

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
MEDEF, Baltus, entreprise, barrages, blocages, économie

Les entreprises mahoraises au bord de l’asphyxie : le cri d’alarme des organisations patronales

0
Dans un courrier, l’ensemble des organisations patronales, le MEDEF, CPME, FMBTP, U2P et UMIH ainsi que les chambres consulaires, ont formulé une demande d’audience au Ministre de l’Intérieur et des Outre-Mers, Gérald Darmanin, et à la Ministre chargée des Outre-Mers, Marie Guévenoux, au sujet de la crise économique vécue à Mayotte

M’Tsangamouji : Une administration mieux structurée et encadrée que d’autres communes mahoraises

0
La chambre régionale des comptes (CRC) a rendu son rapport concernant la commune de M’Tsangamouji. Même si tout n’est pas parfait et que les efforts doivent être maintenus, la municipalité serait plutôt bonne élève par rapport à d’autres communes de l’île, notamment par une administration mieux structurée et encadrée, mais aussi et surtout par une politique scolaire (trop ?) sélective.

Barrages routiers : Les denrées alimentaires commencent à manquer dans les commerces de l’île

0
Les forces vives de Mayotte avaient appelé la population à se réunir ce dimanche à Tsingoni afin de définir ensemble la poursuite ou non du blocage des routes, et plus généralement de l’île. Si cette situation perdurait et se durcissait, cela va être de plus en plus compliqué pour les habitants de s’approvisionner, surtout dans les commerces alimentaires
Mayotte, Wuambushu, Renaissance, LFI, Salime Mdere

Inéligibilité et prison avec sursis requises contre Salim Mdéré suite à ses propos sur...

0
Le procès du premier vice-président du Conseil départemental, Salim Mdéré, s’est tenu jeudi au tribunal de La Réunion. Il lui était notamment reproché d’avoir tenu des propos plus que choquants en avril 2023, sur le plateau TV de Mayotte La 1ère, concernant les délinquants.

Recent Comments