28.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilOcéan IndienRéduire les flux migratoires en s’appuyant sur un « pays ami »

Réduire les flux migratoires en s’appuyant sur un « pays ami »

S’inspirer de l’exemple britannico-rwandais pour encadrer l’afflux de demandeurs d’asile, et plus si affinités, c’est la proposition du sénateur Thani Mohamed Soilihi, qui va travailler la mesure pour la présenter au Parlement.

Alors qu’il était Premier ministre, Boris Johnson avait cosigné un partenariat avec le président rwandais Paul Kagame en 2022, qui prévoyait le transfert des demandeurs d’asile arrivés au Royaume-Uni, vers le Rwanda, où étaient alors évaluée leur demande d’asile. L’objectif était de dissuader les migrants de franchir la Manche sur des bateaux de fortune, les « small boats », l’équivalent des kwassa qui traverse depuis Anjouan vers Mayotte. La distance la plus courte entre les deux côtes qui bordent la Manche peut-être moitié moins longue. Les ressortissants Indiens et Nigérians représentent la majorité des migrants vers le Royaume-Uni.

Le sénateur mahorais Thani Mohamed Soilihi dresse le parallèle : « La France pourrait de la même manière signer un accord avec un ou deux pays tiers, par exemple Djibouti ou Madagascar, vers lesquels nous pourrions envoyer les demandeurs d’asile arrivant à Mayotte, et qui pourraient traiter leurs dossiers. » Djibouti étant un pays francophone, et Madagascar, plus proche, un territoire où notre langue est très utilisée. « Ce sont des pays qui bénéficient également de l’aide de la France », souligne Thani Mohamed Soilihi. Impossible évidemment de nouer un tel partenariat avec les Comores, dont sont pourtant issus 95% des migrants, en raison du contentieux politique entre les deux pays.

Sénat, Thani Mohamed Soilihi, Mayotte,
Thani Mohamed Soilihi compte transcrire le partenariat initié par le Royaume Uni

Le premier accord britannique avait été retoqué par la Cour suprême du pays, pour l’incertitude pesant sur l’efficacité du traitement des dossiers de demandeurs d’asiles, avec un risque jugé trop grand qu’ils soient plus systématiquement reconduits dans leur pays que si la demande avait été traitée au RU. Le nouveau Premier ministre Rishi Sunak avait repris le dossier, 42.000 migrants ayant atteint les côtes britanniques en 2022 sur les frêles embarcations. Le partenariat était acté, un tribunal représentant les deux pays étant implanté à Kigali (Rwanda) pour garantir les droits des demandeurs d’asile.

Un tel dispositif est-il transposable à la France ? Celui qui a obtenu après un long travail, un durcissement de la naturalisation à Mayotte, en fait le pari, « comme pour mon amendement de 2018, je travaille avec plusieurs parlementaires sur ce sujet. »

Si l’accord britannico-rwandais porte exclusivement sur les demandes d’asile, c’est avant tout sur ce chapitre que se concentrera le travail pour Mayotte, tout en gardant en tête une possible extension aux demandes de titres de séjour, « je n’en ai pas encore examiné la faisabilité juridique », répond sobrement le sénateur.

« His passport is rich », se traduira-t-il au futur à Djibouti ou Madagascar ?

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments