27.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueiljusticeInéligibilité et prison avec sursis requises contre Salim Mdéré suite à ses...

Inéligibilité et prison avec sursis requises contre Salim Mdéré suite à ses propos sur les délinquants

Le procès du premier vice-président du Conseil départemental, Salim Mdéré, s’est tenu jeudi au tribunal de La Réunion. Il lui était notamment reproché d’avoir tenu des propos plus que choquants en avril 2023, sur le plateau TV de Mayotte La 1ère, concernant les délinquants.

« Il faut peut-être en tuer ». C’est ce qu’avait dit de façon très spontanée Salim Mdéré concernant les délinquants au journal télévisé de 19h chez nos confrères de Mayotte La 1ère. Cela avait provoqué de vives réactions au sein de la classe politique mahoraise mais également au niveau national avec de nombreuses condamnations et réprobations de la part de parlementaires.  Même s’il s’était excusé dans la foulée suite à ses propos en expliquant que ses mots avaient dépassé sa pensée, le mal avait été dit.

Aussi, le premier vice-président du Conseil départemental comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis de la Réunion pour « incitation à la haine à raison de leur origine » et pour « provocation à la commission d’atteintes à la vie ». A l’issue de l’audience, le parquet de Saint-Denis a requis trois mois de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 5.000 euros d’amende à l’encontre du vice-président en charge de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et du Foncier.

Le bâtonnier Me Yanis Souhaïli a trouvé les réquisitions du parquet « totalement aberrantes ».

Son avocat, le bâtonnier Maître Yanis Souhaïli, trouve cela « Totalement aberrant. Certaines paroles tenues par des hommes politiques nationaux ne font pas l’objet de poursuites, ou alors ce sont des amendes ou des peines avec sursis qui sont requises. Pourquoi Salim Mdéré serait-il condamné à une peine d’inéligibilité ? Il y a deux poids deux mesures. A Mayotte on a le droit de ne rien dire, on nous fait la leçon et taisez-vous ! », fustige son avocat. Puis de soutenir que son client n’a absolument pas appelé au meurtre. « Ce n’est pas les propos qu’il a voulu dire. Ce qu’il a voulu dire c’est : Est-ce qu’on doit attendre que ces jeunes tuent un membre des forces de l’ordre pour que l’État réagisse ? ». Le jugement a été mis en délibéré et sera rendu le 7 mars.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments