27.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilEducation« Watty à l’école », un programme de sensibilisation des jeunes à...

« Watty à l’école », un programme de sensibilisation des jeunes à la transition écologique financé par EDM

Le programme Watty célèbre son 11e anniversaire cette année, depuis son lancement en septembre 2013. « Watty à l’école » est un programme de sensibilisation à la transition écologique destiné aux enfants du primaire élu aux Certificats d’Economies d’Energie et labellisé par le ministère de la Transition écologique, financé par Electricité de Mayotte.

Dans le cadre de ce programme, qui va être déployé dans 100 classes, un concours est lancé. CONCOURS ARTISTIQUE : « Mon école s’engage pour la planète »

Organisé chaque année, le concours Watty vise à développer l’imagination et la créativité des élèves. Par son aspect ludique, il permet aux enfants de mémoriser les écogestes à reproduire dans leur quotidien. Tous les élèves de 3 à 11 ans peuvent participer au concours seuls, en petit groupe, entre frères et sœurs ou en projet de classe entière avec le soutien de l’enseignant.

Le thème de cette année, “Mon école s’engage pour la planète”, avec le sous-titre “Sur le chemin de l’écocitoyenneté”, offre aux élèves une vaste toile pour démontrer leurs initiatives en faveur de la préservation de la planète. En effet, des écogestes aux inventions futuristes, en passant par la mobilité du futur et les potagers magiques, les options sont variées pour s’exprimer à l’édition 2024 du concours Watty.

L’objectif est de partager la manière avec laquelle les élèves mettent en pratique les écogestes au quotidien et jouent le rôle d’ambassadeurs pour encourager l’école à s’engager davantage:

  • Entre le 8 janvier et le 13 mars, c’est le moment d’envoyer la réalisation sur le site.
  • Entre le 18 mars et le 10 avril chaque personne peut voter pour sa réalisation préférée.
  • A partir du 17 avril c’est l’annonce des résultats régionaux.
  • Et le 24 avril c’est l’annonce des gagnants nationaux.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Incident à l’usine de dessalement : eau coupée en Petite Terre ce samedi

0
La Mahoraise des Eaux informe d’une coupure de la distribution d’eau à la suite d’un dysfonctionnement sur l’usine de dessalement. "Nos équipes sont actuellement sur place pour remettre en service cette unité de production. Nous...

Safina Soula : « Si nous ne levons pas les barrages, nous courrons le...

0
Les Forces Vives « initiales », menées par Safina Soula, ont organisé une conférence de presse ce jeudi 22 février afin de réaffirmer la nécessité de lever les barrages pour pouvoir continuer les négociations avec le gouvernement. Les points de dissension avec le mouvement qui continue à paralyser l’île y ont été largement abordés.
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine

Recent Comments