28.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilOcéan IndienMammographes en panne : un coup dur pour le dépistage des cancers...

Mammographes en panne : un coup dur pour le dépistage des cancers du sein à Mayotte !

Alors qu’à Mayotte, un tiers des cancers détectés sont des cancers du sein, la mammographie, qui est le moyen de dépistage le plus performant, n’est actuellement plus disponible sur le territoire. 

L’heure est grave pour les femmes ! C’est une situation inédite qui n’a pourtant pas fait de bruit. Depuis plusieurs jours, il n’est possible nulle part à Mayotte de réaliser une mammographie, ni au Centre hospitalier de Mayotte (CHM), où le Pôle Médico-Technique explique qu’il « ne dispose pas de mammographe », ni au Centre d’Imagerie Médicale de Mayotte qui déclare que sa machine « est en panne » et que les pièces nécessaires à cette réparation arriveront au mois d’avril 2024.

La mammographie est une technique d’imagerie médicale permettant de réaliser une radiographie des seins, dans le but de dépister d’éventuelles anomalies, qui pourraient révéler un cancer du sein (DR)

Pourtant, la mammographie est un outil performant et indispensable au dépistage du cancer du sein, puisqu’il permet de détecter un éventuel cancer qui serait en train de se développer, et sa détection précoce, favorise les chances de guérison de la patiente. Ce dépistage, s’adresse à toutes les femmes à risque de développer un cancer du sein sans distinction d’âge, en raison de prédispositions génétiques ou d’antécédents familiaux, mais surtout à toutes les femmes à partir de 50 ans, puisque 80% des cancers du sein concernent des femmes de 50 ans et plus.

Ce mercredi matin, tous les centres que nous avons rencontrés sont unanimes ! En l’absence de mammographes sur le territoire, le Centre Régional de Coordination de Dépistage des Cancers de Mayotte (CRCDC-Mayotte), le Centre hospitalier de Mayotte (CHM) et le Centre d’Imagerie Médicale de Mayotte, recommandent à toutes les patientes nécessitant de réaliser une mammographie de se rendre à La Réunion. 

Mais cette réponse est dramatique puisqu’elle conditionne la réalisation de cet examen fondamental aux femmes qui auraient les moyens de se payer un billet d’avion pour aller à La Réunion et organiser elles-mêmes leur parcours de soins.

CLINIFUTUR, Mayotte, clinique
La clinique Sainte Clotilde de Clinifutur à La Réunion accueille de nombreuses patientes mahoraises pour la prise en charge de leur cancer du sein (DR)

Le fait de ne pas pouvoir bénéficier d’une mammographie pendant plusieurs mois, complique un parcours de soins déjà tendu, où face au dépistage d’un cancer du sein, seule la chimiothérapie peut être réalisée à Mayotte, tandis que les radiologies complémentaires et les chirurgies ne peuvent être prodiguées qu’à La Réunion. Cette situation peut faire craindre un renoncement aux soins, où certaines femmes qui nécessiteraient de réaliser une mammographie, pourraient renoncer à se faire dépister, pour des questions sociales, logistiques ou financières.

L’auto-palpation des seins reste fondamentale dans le dépistage du cancer du sein

Dépistage, cancer du sein, auto-palpation
Etapes pour réaliser une auto-palpation de ses seins, ne nécessitant aucun matériel et devant être réalisée régulièrement, en dehors de la période des menstruations, sur et tout autour des seins, et sous les bras (illustration/DR)

Actuellement, avant d’envisager une mammographie, il reste un outil indispensable, qui ne coûte rien et ne nécessite pas de matériel : il s’agit du dépistage du cancer du sein par « auto-palpation ». En effet, si les seins évoluent tout au long de la vie d’une femme, tout changement observé doit faire l’objet d’une vigilance accrue. L’auto-palpation des seins, c’est-à-dire, le fait de se palper soi-même la poitrine régulièrement, permet de connaître l’aspect et la consistance de ses seins et détecter éventuellement des changements inhabituels susceptibles d’être un symptôme du cancer du sein. Tout changement de couleur, d’aspect, d’un enfoncement éventuel du sein, la détection d’une boule, d’une grosseur ou d’une masse, doit inviter les femmes à consulter un médecin ou une sage-femme, pour réaliser des examens approfondis.

Face à cette situation profondément insatisfaisante, lorsqu’on sait que le cancer représente la 2ème cause de mortalité à Mayotte, les autorités de santé se veulent néanmoins rassurantes et affirment que « pour assurer une continuité des soins, les patientes qui nécessiteraient de passer une mammographie, pourront bénéficier d’une IRM* au CHM ».

Ce schéma de prise en charge sera certainement précisé ultérieurement. Mais on peut d’ores-et-déjà se poser la question de la typologie des patientes qui seront admises à réaliser une IRM ? Est-ce que toutes les patientes à risque de développer un cancer du sein, pourront en bénéficier ? Toutes les patientes de 50 ans et plus pour leur dépistage bi-annuel (tous les deux ans) ? Avec ou sans ordonnance ? Est-ce que l’acheminement de nouveaux matériels va être envisagé pour permettre au CHM d’être mieux équipé et au centre de radiologie de pouvoir réaliser des mammographies plus tôt que dans 4 mois ?

Des travaux sont actuellement en cours entre le CHM et l’ARS pour apporter des solutions concrètes à cette situation.

En attendant, un seul mot d’ordre : le cancer du sein peut être détecté à tout âge, palpez vos seins régulièrement, et en cas de doute, consultez un professionnel de santé !

Mathilde Hangard

 

*IRM : Imagerie par résonance magnétique

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
cancer, réunion, evasan, prise, en, charge,

Des essais cliniques sur les cancers digestifs à Mayotte et La Réunion

0
La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive annonce l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs à La Réunion et à Mayotte
Majikavo, violences, détonations, explosions, incendies, blocages, barrages

Violences, nos mémoires blessées

0
Cet article, qui ne se veut pas exhaustif a été construit en trois semaines, où cinq femmes ont accepté de témoigner, à voix nue et à visage découvert, sur leur état psychologique dans ce contexte de violence, celui de leurs enfants, de leurs patients ou tout simplement sur celui des gens à Mayotte
Choléra, SAMU, centre 15, prévention, gestion, sanitaire, CHM, Mayotte, Comores

Quatre nouveaux cas de choléra à Mayotte, communique la préfecture

0
Pour l'instant, le département semblait peu touché, un seul cas avait été déclaré. Mais au regard de la flambée de l'épidémie à Anjouan ces derniers jours, une contamination par les arrivées de kwassa clandestins était à craindre. C'est le cas
Dengue, Mayotte, ARS, moustique

Deux cas autochtones de dengue détectés à Mayotte, alerte l’ARS

0
Face à deux cas de dengue contractée sur le territoire, les autorités mettent en garde sur les potentiels gîtes larvaires et sur les moyens de protection. Rappelant qu'à Mayotte, les moustiques peuvent transmettre des maladies graves : le chikungunya, la dengue et le paludisme
ASCA, CHM, cancer, prévention,

Cancer : Deux jours de prévention et de solidarité au CHM

0
Mardi 2 avril, l’association des soignants contre le cancer (ASCA) a animé une première journée de sensibilisation et de solidarité au sujet du cancer, pour les patients hospitalisés au CHM et les patients ayant bénéficié d'une "évacuation sanitaire" vers La Réunion pour la poursuite de leurs soins

Recent Comments