27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilFaits diversDélinquance : Les forces de l’ordre ont effectué de nombreuses interpellations ce...

Délinquance : Les forces de l’ordre ont effectué de nombreuses interpellations ce mois-ci

En cette fin d’année c’est l’heure des bilans et même si les chiffres officiels concernant les interpellations ne sont pas encore tous connus pour l’année 2023, on peut tout de même faire un point sur la situation de ces dernières semaines, notamment en zone gendarmerie. Pour le coup, on constate que les délinquants, eux, ne prennent pas de vacances.

Beaucoup d’interpellations ont eu lieu au cours du mois de décembre, notamment à cause du contexte de violences qui règne dans le 101e département français depuis maintenant de nombreuses semaines. Aussi, les forces de l’ordre ont multiplié les interventions entrainant de facto de nombreuses arrestations en tous genres (violence, immigration clandestine, …) suivies la plupart du temps par des condamnations.

Ainsi, le 4 décembre 2023 deux mis en cause ont été présentés à la justice suite aux troubles à l’ordre public. Lors des affrontements entre des villageois de Miréréni et de Combani entre le 24 novembre 2023 et le 28 novembre 2023, ils avaient érigé des barrages sur la RD3 entre Vahibé et Combani, dégradé des véhicules, agressé des riverains et lancé des projectiles contre les forces de l’ordre. L’un a été condamné à 16 mois d’emprisonnement, dont 8 mois avec sursis. Pour l’autre, 12 mois de prison ont été prononcés, dont 4 mois avec sursis. Ils ont été incarcérés.

Gendarmerie, Mayotte
Des gendarmes en patrouille à La Vigie (Archives) (©gendarmerie976)

Le 6 décembre 2023, une opération de la Gendarmerie de Mayotte a permis l’interpellation de trois individus considérés comme des contrebandiers. Présentés à la justice à l’issue de leur garde à vue, les intéressés ont été condamnés à 4 ans, 3 ans et 2 ans de prison ferme, assorties de plusieurs années d’interdiction du territoire.

Le 11 décembre 2023, trois individus, dont un mineur, sont présentés à la justice. Il leur est reproché le 8 décembre 2023, vers 21 heures 15, alors qu’un match de handball ayant opposé l’équipe de Kani-Keli à celle de Boueni se termine, d’avoir semé le trouble en pourchassant, armés de machette et de pierres, les personnes présentes sur les lieux. Trois victimes ont été recensées. Le mineur a fait l’objet d’un contrôle judiciaire. L’auteur des coups de machette a été condamné à 2 ans ferme d’emprisonnement avec mandat de dépôt. Le second majeur a écopé de 8 mois de prison avec sursis et a fait l’objet d’une procédure de reconduite à la frontière.

Le 13 décembre 2023, deux lycéens, nés en 2004 et 2005, ayant participé à des troubles à l’ordre public ont été présentés au tribunal de Mamoudzou à l’issue de leur garde à vue et dans le cadre de la procédure de comparution immédiate (CI). Le premier avait été interpellé en flagrant délit le 11 décembre 2023 vers 18 heures alors qu’il participait à un attroupement armé, dans un contexte de conflit ayant opposé certains habitants de Kaweni à ceux de Majicavo. Il était alors porteur d’une bouteille en verre et son visage était dissimulé. Il a été condamné à 10 mois de prison avec sursis avant de faire l’objet d’une reconduite à la frontière. Le second était impliqué dans les affrontements du 4 décembre 2023 qui avaient opposé certains habitants de Trévani à ceux de Koungou. A cette occasion, il avait notamment lancé de nombreux projectiles sur les gendarmes sans les atteindre. Interpellé le 12 décembre 2023, il a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 3 fermes.

(illustration/®MLG)

Le 13 décembre 2023 toujours, quatre personnes originaires de Tsararano ont été placées en garde à vue et mises en examen le 15 décembre dans le cadre d’une ouverture d’information pour tentative de meurtre et de vol, avant de faire l’objet de mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Majicavo. Il est reproché à ces personnes de s’être rendues cagoulées et armées de machettes à Ongojou, le 6 décembre 2023 vers 15 heures 45, et d’avoir pourchassé un groupe de personnes dans un contexte de conflit entre certains villageois de Tsararano et de Ongojou. L’une des personnes pourchassée avait chuté et les mis en cause en avaient profité pour lui asséner plusieurs coups de machettes et de pierres avant de lui dérober son téléphone portable.

Ces derniers jours plusieurs interpellations ont également eu lieu, notamment le jour de Noël. Ainsi le 25 décembre 2023 les militaires de la brigade de Koungou ont interpellé un individu auteur de violences avec arme commises le même jour. Ce 25 décembre également, les militaires de la brigade de Mzouazia arrêtent une personne accusée de violences sur les forces de l’ordre, commises six jours auparavant à Mzouazia.

Le 26 décembre 2023, les militaires de la brigade des recherches de Koungou, avec l’appui de l’antenne GIGN, interpellent quatre auteurs d’une tentative de meurtre.

Par ailleurs, entre le 22 et 25 décembre 2023, près de 200 étrangers (198) en situation irrégulière sont interpellés par les militaires de la gendarmerie mobile et ceux de la brigade nautique de la gendarmerie de Mayotte.

Le nouvel intercepteur de la brigade maritime de la Gendarmerie nationale (®MLG)

Enfin, mercredi 27 décembre 2023 deux pilotes de kwassa ont été condamnés par le tribunal judiciaire de Mamoudzou à 3 ans de prison ferme pour l’un et 24 mois de prison, dont 6 mois avec sursis pour l’autre. Une interdiction du territoire français (ITF) définitive a été prononcée pour le premier et 5 ans d’ITF pour le second. En outre, ils devront s’acquitter solidairement d’une amende de 23.100 euros. En effet, ils avaient tenté de faire entrer illégalement, le 23 décembre vers 5 heures, dix-neuf personnes d’origine étrangère sur le territoire, ainsi que 238 cartouches de cigarettes.

En à peine un mois ce sont donc officiellement 220 personnes qui ont été interpellées par la gendarmerie de Mayotte, dont 198, du 22 au 25 décembre, qui se trouvaient en situation irrégulière.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille
Météo France, Mayotte, collinaire

Météo : prévisions de pluviométrie rassurantes, mais températures records

0
Si la retenue collinaire de Dzoumogné nous a rassurés sur son bulletin de santé, celle de Combani attend encore un avis médical de bon rétablissement. Météo France Mayotte affiche l’optimisme de ces prévisions jusqu’au mois de mars. Côté température, le bilan sur 2023 est inquiétant avec de nouveaux records battus. On continue à avoir de la fièvre, et pas seulement dans la rue
Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte

Les élus mahorais reçus au ministère des Armées

0
Comment les militaires pourraient contribuer à leur manière à la résolution des problématiques de Mayotte ? C'est avec cette question en tête et forts de l'annonce du fameux "rideau de fer" du ministre de...
Sabrina Agresti-Roubache, délinquance, Beauvau, Mayotte

Les politiques de prévention de la délinquance à revoir : c’est l’objectif d’un « Beauvau » national

0
C’est à la fois une modernisation du plan de Stratégie nationale de prévention de la délinquance, et à la fois le constat que les outils sont dépassés, en décalage avec le profil des auteurs des faits, qui a motivé Sabrina Agresti-Roubache à proposer une refonte complète des politiques. En mettant les victimes « au cœur de la stratégie »

Urbanisme : Des assises de la construction pour des bâtiments plus résilients et plus...

0
Dans le cadre du programme OMBREE (programme inter Outre-Mer pour des Bâtiments Résilients et Économes en Énergie), les Assises de la Construction Durable en Outre-mer, lancées en juillet 2023, se sont terminées par une restitution à Paris ce mardi. Plusieurs ateliers conclusifs étaient organisés afin de présenter les travaux entrepris depuis maintenant plusieurs mois par les différents contributeurs.

Recent Comments