27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilEnvironnementLa NUPES obtient la création d'une mission d'enquête sur la gestion des...

La NUPES obtient la création d’une mission d’enquête sur la gestion des risques naturels outre-mer par l’Etat

Chaque mois, les Chambres parlementaires, Sénat et Assemblée nationale, consacrent une journée à un ordre du jour fixé par un groupe d’opposition ou minoritaire. C’est ce qu’on appelle une niche parlementaire. Pour être adoptés, les textes doivent suivre les étapes de la navette parlementaire, donc entre les deux assemblées.

A l’occasion de la niche parlementaire du groupe LFI-NUPES, la proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la gestion par l’Etat des risques naturels majeurs dans les territoires d’Outre-Mer, portée par le député Jean-Philippe Nilor (Martinique), a été adoptée à l’Assemblée nationale ce jeudi 30 novembre, par 160 voix contre 47.

Il met en perspective les conséquences du changement climatique en terme d’intensité des phénomènes naturels, avec des risques et une perception accrus en Outre-mer, qui « recèlent de nombreux atouts, notamment une richesse naturelle qui représente 80 % du total de la biodiversité française (…) Hélas, ces collectivités sont surexposées au large spectre des risques majeurs du fait d’aléas naturels multiples, souvent cumulatifs, aggravés par le changement climatique et leur insularité. Cette vulnérabilité plurielle est accentuée par des contextes socio‑économiques locaux particulièrement difficiles résultant d’inégalités structurelles permanentes avec l’Hexagone. »

Les risques propres à chaque outre-mer sont détaillés dans la proposition de résolution. L’intensité des cyclones aux Antilles, des orages à La Réunion, et pour Mayotte, « une sécheresse sans précédent depuis 60 ans débouche actuellement sur une crise dramatique de l’eau qui entraîne des coupures sur le réseau 2 jours sur 3 », et un risque qui n’a pas de lien avec le changement climatique, le volcan sous-marin et ses séismes, mais dont la gestion des impacts éventuels par l’Etat va être passé à la loupe donc.

Le projet de résolution a été adoptée à l’Assemblée nationale ce jeudi 30 novembre, par 160 voix contre 47.

Il est donc créé une commission d’enquête, composée de trente membres, chargée d’étudier et d’évaluer la gestion par l’État des risques naturels majeurs dans les collectivités d’Outre‑mer, et « de proposer des solutions et autres mesures d’anticipation et d’innovation afin d’améliorer les dispositifs existants, en matière de financement, de prévention, de formation, de recherche, d’organisation des secours, de la gestion de crise à la réparation. »

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Incident à l’usine de dessalement : eau coupée en Petite Terre ce samedi

0
La Mahoraise des Eaux informe d’une coupure de la distribution d’eau à la suite d’un dysfonctionnement sur l’usine de dessalement. "Nos équipes sont actuellement sur place pour remettre en service cette unité de production. Nous...

Safina Soula : « Si nous ne levons pas les barrages, nous courrons le...

0
Les Forces Vives « initiales », menées par Safina Soula, ont organisé une conférence de presse ce jeudi 22 février afin de réaffirmer la nécessité de lever les barrages pour pouvoir continuer les négociations avec le gouvernement. Les points de dissension avec le mouvement qui continue à paralyser l’île y ont été largement abordés.
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine

Recent Comments