27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilFil infoLa Chambre d’Agriculture de Mayotte reprend la campagne d’identification des bovins

La Chambre d’Agriculture de Mayotte reprend la campagne d’identification des bovins

La direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) rappelle à tous les éleveurs de bovins qu’une boucle doit être présente sur chaque oreille de l’animal et une notification établie pour permettre l’enregistrement de l’information sur la Base de Données nationale d’identification (BDNI). Cette identification est obligatoire, en échange de quoi l’éleveur obtient un passeport pour chaque animal.

Cette campagne d’identification est gratuite et le sera encore jusqu’à la fin de l’année 2023. En revanche, à compter du 1er janvier 2024 une participation financière sera demandée pour toute nouvelle identification à raison de 5 euros par animal. La campagne se terminera le 31 décembre 2024. Aussi, tout animal non identifié après cette date, sera considéré comme illégal et son propriétaire fera l’objet de poursuites pouvant conduire à des sanctions administratives et / ou pénales. Des contrôles seront ainsi menés dès le 1er janvier 2025.

Par ailleurs, la DAFF précise que « Tout mouvement d’un animal doit également être notifié, que ce soit la vente, l’abattage ou la mort. Tout animal non identifié ou mal identifié constitue une infraction à la loi et conduit à des poursuites administratives ou pénales de l’éleveur ». L’identification constitue donc une sécurisation pour l’activité d’élevage.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments