27.8 C
Mamoudzou
lundi 4 mars 2024
AccueilFaits diversDix-huit mois de prison pour l’un des deux agresseurs de la station-service...

Dix-huit mois de prison pour l’un des deux agresseurs de la station-service de Passamainty

Le 29 juillet dernier, plusieurs individus avaient attaqué des automobilistes à la station-service TotalEnergies de Passamainty. Deux d’entre eux ont été interpellés et présentés devant le tribunal en comparution immédiate. Le doute avait subsisté concernant l’un des deux prévenus sur sa majorité ou non, entrainant un renvoi à deux reprises pour effectuer des tests osseux.

C’est une chose maintenant claire et précise, après un dernier test osseux l’un des accusés a été considéré comme mineur. Il sera donc jugé ultérieurement par un autre tribunal. Quant à son comparse, lui majeur, il a dû rendre des comptes devant la justice pour avoir terrorisé plusieurs personnes et tué un chien à coups de machette. Pas de chance pour lui puisqu’un drone de la police a pu filmer les événements qui se sont déroulés ce jour-là. Les enquêteurs ont donc pu identifier plusieurs individus même si la plupart d’entre eux étaient cagoulés.

Le prévenu a comparu seul à la barre.

« Pourquoi terroriser ? Pourquoi tuer un chien ? Pourquoi caillasser la police ? Interroge la présidente du tribunal, Aline Charron. – Juste comme ça, répond l’accusé. – Vous vous êtes amusé ce jour-là ? Demande le procureur. Car sur les vidéos vous avez l’air de vous amuser. Qu’est-ce qu’il va falloir faire pour éviter ce genre d’agression. Quand on regarde les vidéos on se dit que personne n’a envie d’être là, les cailloux sont énormes ! On constate une frénésie délinquante où vous auriez pu tuer tout ce qui passait par là. La preuve en est avec ce pauvre chien qui a fugué de chez son propriétaire, qui passait par-là, et sur lequel vous portez des coups sans aucune pitié ». Il demandera deux de prison.

Maître Andjilani, avocat du prévenu, a mis en lumière une forme de misérabilisme touchant son client. « Ce sont des jeunes qui ne mangent pas toujours à leur faim, ils ont parfois besoin de se défouler. Heureusement il n’y a pas eu de blessés graves. Il faut prendre en compte la bêtise de ces enfants car beaucoup ont des soucis dans leur vie. Ce n’est pas un mauvais garçon. Je vous demande de le remettre en liberté », a-t-il plaidé.

L’accusé est retourné à la prison de Majicavo.

Le tribunal n’a pas suivi la plaidoirie de l’avocat de la défense puisque le prévenu a été condamné à 24 mois de prison dont 6 mois avec sursis et l’obligation d’indemniser les victimes aux titres des préjudices matériels, physiques et moraux.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Majikavo : union des habitants pour encadrer les jeunes

0
Ils sont commerçants, pompiers, chefs d’entreprise ou simples citoyens, et ont tous en commun la volonté de participer au rétablissement de la paix dans leur village, "l'Etat apporte sa part, nous devons prendre la nôtre" fusion des énergies et donc de solutions autour de jeunes délinquants désœuvrés dont certains sont diplômés mais sans avenir

Environnement : Le reboisement comme solution pour préserver notre ressource en eau

0
Dans le cadre du projet « Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa », la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales en partenariat avec le Groupement Intercommunal des Agriculteurs du Sud de Mayotte ont organisé samedi une opération de plantation d’arbres.
DEAL, Mayotte, MNE

Containers dans la mangrove : la MNE dépose plainte, la DEAL s’explique

0
C’est dans un contexte très tendu de décision préfectorale de rétablir la circulation dès les premiers barrages que sont tournées les images de containers poussés dans la mangrove par des engins de chantier. La levée des blocages permettant, ils seront enlevés dans la semaine, indique la DEAL
CMA, Mayotte, CFA

Sortie de convalescence pour la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

0
Après les fortes turbulences d’années de gestion chaotique, il a fallu que la maison mère et l’État se portent au chevet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et lui prescrivent les remontant appropriés. Après des mois de salaires non payés, les choses rentrent dans l’ordre grâce à une Commission provisoire nommée en octobre 2023. Son président nous parle d’avenir

L’agenda loisirs du week-end : Un reboisement, de la rando, une soirée latino et...

0
Au programme de ce week-end après de longues semaines d’interruptions : Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa, porté par la FMAE ; découverte éducation et culturelle sur le site historique Antana B ; découverte des missions bénévoles en mer proposées par l'association Ceta'Maore en 2024 ; la meilleure et la plus connue Soirée de Danses Latines de l'île ; sans oublier les séances de cinéma.

Recent Comments