31.8 C
Mamoudzou
mercredi 17 avril 2024
AccueilEducationLes adolescents ont parlé "sexualité" !

Les adolescents ont parlé « sexualité » !

Ce mercredi, des jeunes du territoire ont pu assister à des cours sur la Santé sexuelle, un sujet tabou mais à fort enjeu pour ces derniers. L'association Mlézi maore, par le biais de la MDA (Maison des adolescents) et avec l'aide de quelques partenaires comme l'ARS, a été à l'initiative de cette journée qui s'est déroulée au gymnase de Cavani. Plusieurs stands et activités étaient au rendez-vous, afin d'apporter l'expérience la plus complète possible.

Le sujet de la sexualité à Mayotte… comment dire… ? Il est un peu tabou ! Mais le problème c’est que tout le monde est concerné, notamment les jeunes, au moment de leur puberté. Malheureusement, ces derniers ne sont que peu ou pas informés sur le sujet. Et ça, Aurélie Mondroha*, aide soignante à la MDA*, ne le savait que trop bien. C’est une des raisons qui l’ont amenée à initier cette journée. Cette dernière nous en dit davantage : « Avec l’organisation de cette journée, notre objectif est d’éduquer les jeunes à pouvoir être responsables concernant leur santé sexuelle. On se rend compte que l’éducation de cette dernière est fragile, à Mayotte. Sans bousculer les croyances religieuses et la culture de ces jeunes, nous nous sommes seulement contentés de leur apporter des informations utiles pour eux. »

Aurélie Mondroha (en voile rose, en haut à gauche) a pu compter sur ses collègues de la MDA

Plusieurs stands au rendez-vous

Les jeunes ont pu faire le tour de 5 stands différents qui présentaient, chacun, leur thématique :

  • Stand sur le corps : pour apprendre à connaître son corps, et notamment ses organes génitaux, ainsi que leur fonction ;
  • Stand sur la puberté : pour en connaître davantage sur cette période complexe, mais aussi sur les changements importants qui en découlent ;
  • Stand sur la précarité menstruelle : pour en savoir davantage sur les règles ;
  • Stand sur la contraception : pour tout connaître des moyens contraceptifs, leur utilité et leurs conditions d’utilisation ;
  • Stand sur la MDA : pour en connaître davantage sur les actions de la MDA auprès des jeunes.
Stand sur la connaissance du corps

Faïza Ridjali, assistante sociale à la MDA, animait l’atelier « puberté ». Elle nous explique ce qu’il fallait retenir de son stand : « Sachant qu’on a des adolescents en face de nous, c’est important de parler de puberté pour qu’ils comprennent qu’il y’a des changements dans le corps à cette période et qu’ils doivent redoubler de vigilance. Pour ce faire, ils doivent avoir connaissance de ces changements là, c’est de ça que nous avons parlé aujourd’hui. Ils ont été réceptifs, curieux mais aussi gênés, vu qu’on n’aborde pas souvent ce genre de sujets, intimes, à Mayotte. »

Le jeune public a quand-même été réceptif, et la curiosité a pris le pas sur la « gênance ». Une adolescente de ce même atelier nous livre son ressenti : « Il y’a beaucoup de choses que je ne savais pas et que j’ai appris aujourd’hui, je trouve cela très intéressant ». Une autre adolescent confiait « ne pas savoir qu’elle pourrait tomber enceinte après un rapport sexuel ». Des informations qui paraissent bêtes pour certains mais très précieuses pour d’autres !

Fin du cours sur la puberté pour ces jeunes

Un atelier supplémentaire

Après avoir avoir switché sur chacun des stands, les jeunes ont eu droit à un atelier d’art plastique. L’idée est simple : exprimer sur une feuille ce qu’ils ont retenu aujourd’hui. Que ce soit via un dessin ou un schéma, chacun faisait à sa guise. L’occasion d’interroger 2 jeunes sur ce qu’ils ont retenu de cette journée. Ali Maïra s’exprime la première, voici ses propos : « J’ai appris ce qu’était la puberté, terme que je ne connais pas. J’ai aussi appris qu’il fallait se protéger lorsqu’on avait des rapports sexuels, afin d’éviter les maladies. » Zéna Boinaidi, elle, a également appris « les différents moyens de contraception, comme la capote ». Conclut-elle, toute gênée.

L’atelier art plastique, très apprécié des jeunes

Après l’atelier d’art plastique, un repas a été pris par nos adolescents, avant de conclure cette journée par des divers jeux comme « info/intox » ou bien « le jeu du mime », un moyen judicieux de vérifier leurs acquis du jour. Au total, un soixantaine de jeunes a pu être mobilisée. Certains provenaient du grand mamoudzou, d’autres de Vahibé, de Kaweni mais aussi de Cavani. Ils ont été mélangés, de sorte à améliorer « le vivre ensemble », une valeur prônée haut et fort par Mlezi et donc par la MDA.

Houmadi Abdallah

 

*Aurélie s’est chargée de l’organisation de cette journée, dans le cadre de la préparation de son DEJPS (Diplome d’État sur la Jeunesse Populaire et le Sport). Nous lui souhaitons une bonne réussite.

*La MDA, Maison de l’adolescent, est un service de Mlézi. Elle se charge d’accueillir et d’occuper les jeunes. Elle organisera notamment des olympiades courant août, toujours dans l’objectif de rassembler les jeunes.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Dengue, Mayotte, ARS, moustique

Deux cas autochtones de dengue détectés à Mayotte, alerte l’ARS

0
Face à deux cas de dengue contractée sur le territoire, les autorités mettent en garde sur les potentiels gîtes larvaires et sur les moyens de protection. Rappelant qu'à Mayotte, les moustiques peuvent transmettre des maladies graves : le chikungunya, la dengue et le paludisme

Santé : « Les données montrent que 80% des cancers du sein concernent des femmes...

0
A Mayotte, alors qu'un tiers des cancers détectés sont des cancers du sein et qu'aucun mammographe ne fonctionne depuis plusieurs mois sur le territoire, la vision d’un conseiller médical et médecin de santé publique...

Formation : La licence d’orthoptie officiellement mise en place à Mayotte

0
La signature de la convention pour la mise en place d’une licence en orthoptie a eu lieu hier en fin d’après-midi au campus connecté d’Hajangoua en présence de tous les partenaires. Le secteur de la santé étant une priorité pour le territoire, ce partenariat marque une étape importante dans le développement de la formation supérieure des jeunes et des soins de santé à Mayotte.
Leptospirose, maladie, rat, rongeurs, urine, eau contamination

Leptospirose : 28 cas déclarés depuis le début de l’année 2024

0
Qui dit saison des pluies, dit risque de développement des bactéries Leptospira... La leptospirose, aussi appelée "maladie du rat" continue de se propager à Mayotte. Mais quelle est cette maladie et surtout, comment s'en...

Mlezi Maore s’explique

0
Lors du tout récent mouvement social qui a secoué notre île, l’association Mlezi Maore a fait partie de ces associations d’aide aux personnes en situation de précarité qui ont cristallisé tout le ressentiment des manifestants des Forces Vives. Afin de dissiper les amalgames et malentendus dont elle a fait l’objet, sa présidente Fahoullia Mohamadi et son directeur général Hugues Makengo, ont souhaité s’exprimer dans nos colonnes.

Recent Comments