27.8 C
Mamoudzou
mardi 16 avril 2024
AccueilEducationLP Chirongui : Les terminales passent leur oral

LP Chirongui : Les terminales passent leur oral

Pleine émulation, ce mercredi, au sein du Lycée professionnel Tani Malandi de Chirongui qui voit défiler l’intégralité de ses terminales dans le cadre d’une épreuve orale de fin d’année qui s’annonce des plus intensives pour laquelle la visite et le soutien du recteur de Mayotte ont été grandement appréciés.

Ils sont au total 212 élèves répartis entre les différents CAP, les bac pro ainsi que les unités de formation par apprentissage (UFA) à passer devant leurs respectifs jurys matérialisant ainsi, d’une certaine manière, le proche point final qui clôtura leur scolarité. L’énergie ambiante laisse transparaitre des visages tantôt souriants, tantôt fermés par le légitime stress palpable, en lien avec l’incontournable épreuve à venir.

Ces terminales du Bac Pro finition BTP sont très heureux d’échanger avec le recteur J. Mikulovic

Le délicat exercice d’introduire son chef-d’oeuvre 

C’est ainsi qu’est intitulé leur travail retraçant 2 voire 3 années de cursus, de réflexion, de recherches et de mise en application concrète. Un exercice tablé sur 2 volets où la pertinente diction de présentation de l’oeuvre concrète se table sur 5 minutes. Ces 5 fameuses premières minutes dédiées à un monologue parfois pesant lorsque le trac et l’oubli sont au rendez-vous. Mais les membres du jury se veulent intelligemment bienveillants, relançant par moment la réplique afin d’encourager l’élève pour les 10 minutes d’échange qui s’en suivent. C’est donc au total durant près d’un quart d’heure que le travail d’étude pour chaque lycéen (ou apprenti) sera jugé; ce qui représente 50 % de la note finale — les 50% autres se voulant la moyenne des notes antérieures en travaux contenus.

Réalisations des respectifs élèves CAP Bijouterie qui vont être présentées, chacune à leur tour lors d’un exercice d’oral de 15 minutes

Ce chef-d’oeuvre n’est pas le fruit du hasard, il prend bien évidemment en considération la spécialité de la voie étudiée (peinture, couvreur, signalétique et décors graphiques, charpente ou encore menuiserie…la liste se veut longue et variée en cet établissement ), en cohérente corrélation avec un pan du programme général. Tel est le cas par exemple de la filière Bijouterie dont les créations ont été directement inspirées de l’Histoire de France et notamment le fermail du Moyen-Âge qui était la thématique évaluée pour cette année.

Chef-d’oeuvre inspiré du célèbre roman : Le Petit Prince, de St Exupéry, réalisé par les élèves de la filière construction bois et menuiserie pour lequel le recteur se veut admiratif

Mettre en valeur patrimoine, traditions et modernité 

Pour le projet étudié par les bac pro Artisanat et métiers d’art, c’est la symbolique fleurs Ylang-Ylang qui a été le fruit de 2 années de travail portant sur une approche plurilatérale assez bluffante niveau complétude en termes de communication visuelle, de packaging et de marketing. Les lycéens ont ainsi appréhendé divers volets techniques, artistiques mais aussi géométriques, de par la création de patrons; mais également majoritairement informatique, pour mettre au concret tout cela. Un programme d’enseignement riche qui a le mérite de faire naître des passions comme il est cas pour Zalfati Abdou qui, après un bac ST2A manqué et des aspirations initiales de stylisme, a souhaité s’accrocher et enrichir ses connaissances pour présenter ce cursus artistique précité et finalement prétendre en une voie créatrice plus technique et polyvalente. Une sorte de second souffle redonnant confiance en soi, espoir et perspectives concrètes d’avenir.

Dernières répétitions avant l’oral pour Zalfati, pleinement passionnée par l’Artisanat et les métiers d’art

Pousser les élèves à la réflexion

Cette épreuve finale aurait très bien pu être notée dans le cadre d’un contrôle continu ou bien juste l’évaluation du rendu de leur oeuvre mais cela aurait été incomplet et surtout moins utile pour l’appréhension de leur devenir; notamment en perspective de leur futur et proche introduction sur le marché du travail pour la plupart. Cette prise de parole face un jury est l’occasion de mettre en lumière le chemin parcouru, les connaissances amassées mais aussi la lucide et constructive critique de ce qu’on aurait pu faire de mieux ou de ce qu’il reste encore à approfondir et apprendre. Mettre des mots sur son travail, c’est pousser le jeune à s’introduire, se vendre et découvrir ce qu’est l’interaction directe autre que scolaire. En ce sens, parmi les membres du jury, se trouvent également des professionnels du monde de l’entreprise comme Sylvain Arnoux, gérant d’une bijouterie-horlogerie ou encore Bertrand Fanonnel, photographe qui apportent, en qualité de visages inconnus et extérieurs, une autre dimension à cet exercice oral.

Des secondes qui peuvent apparaître bien longues pour certains lorsqu’il est question de parler seul…

Les résultats des épreuves des baccalauréats général, technique et professionnels seront donnés ces 3 et 4 juin prochains. Croisons les doigts pour ces jeunes dont l’implication a été indiscutablement saluée par l’ensemble des professeurs ainsi que leur proviseur Eric Keiser aux côtés de son adjoint Ali El Khattari et du recteur en présence Jacques Mikulovic. Bien qu’officielle et cadrée, cette journée fut également l’occasion d’offrir son travail à la vue de tous comme une sorte d’exposition éphémère qu’il était fort intéressant de découvrir.

 

MLG

 

Bien que les épreuves orales soient déjà passées pour certains, les aspirations d’en apprendre davantage et de manipuler sont là
Les élèves sont heureux et fiers de présenter leur travail de fin d’année au recteur
Une partie des terminales Bac Pro Artisanat et métiers d’art fin prêts à passer leur oral
(de g. à d.) Mesdames Blondy et Ruiz, toutes deux professeures d’Art graphique et de Communication visuelle
Les jurys échangent avec les proviseurs d’établissement (Chirongui) et le recteur
Chefs-d’oeuvre CAP Bijouterie réalisés par les terminales de l’année passée, sur la thématique de la Révolution française

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Education nationale, lycée professionnel, Mayotte

Education nationale : les syndicats entre insécurité et mobilisation nationale

0
Le syndicat CGT Educ’action informe d’une grève du personnel du lycée des Lumière dès ce mardi pour obtenir une amélioration de la sécurisation de l’établissement sis à proximité de la rixe meurtrière de dimanche. Les syndicats suivent également l’appel à la grève nationale du 12 décembre notamment sur le retrait de la réforme du lycée professionnel

Un séjour de cohésion riche et varié pour les jeunes volontaires du Service national...

0
Après avoir été encourager les candidats à l’occasion de l’épreuve de philosophie du baccalauréat mercredi dans la matinée, le recteur de Mayotte, Jacques Mikulovic, s’est rendu hier matin au lycée de Dembéni. Il a assisté à la levée des couleurs auprès de 80 jeunes qui effectuent en ce moment un séjour de cohésion dans le cadre du Service national universel (SNU).

Les collèges et lycées de Mayotte sur les ondes pour célébrer la première fête...

0
A l’occasion de la fête de la radio qui aura lieu les 15 et 16 juin prochains, le Centre de Documentation pédagogique de Mayotte a décidé d’anticiper un peu les choses en organisant hier la première fête de la radio sur notre territoire. Le lycée de Dembéni, pionnier dans ce domaine, a ainsi accueilli chaleureusement cet événement.

Les BTS sanitaire et social aux petits soins dans la prévention santé de leurs...

0
À l’occasion de la journée mondiale de la Santé, le lycée polyvalent de Dembéni organisait ce vendredi 7 avril, une matinée préventive de sensibilisation hygiène et santé auprès de l’ensemble des élèves scolarisés

Ben, ce héros mahorais né de l’imaginaire des apprentis du BTP

0
C’est à l’initiative commune des classes de 1ère du lycée professionnel Tani Malandi de Chirongui, ainsi que de leur professeur de Lettres-Histoire, que la genèse des aventures de Ben, l’Enfant de Vents, originaire de Sada, prend sa pleine et touchante essence

Recent Comments