30.8 C
Mamoudzou
samedi 13 avril 2024
AccueilEconomieDépartement : Zamimou Ahamadi prend les finances et les affaires européennes

Département : Zamimou Ahamadi prend les finances et les affaires européennes

Pas de grosse surprise lors de la plénière du conseil départemental ce jeudi 6 avril. Si ce n’est que l’opposition tentait de profiter du remaniement du bureau induit par l’arrivée du nouveau binôme Sadois, pour se tailler une meilleure place dans l’assemblée. Sans succès.

Il fallait trouver des compétences pour succéder à Tahamida Ibrahim, conseillère départementale chargée des Finances et des affaires européennes, battue lors des départementales partielles à Sada-Chiconi avec son binôme Mansour Kamardine. C’est Zamimou Ahamadi qui prend le relais, elle faisait déjà partie de cette commission.

Sa désignation ne faisait pas grand mystère, avec une opposition réduite à 8 conseillers, qui tentait une liste de vice-présidents et vice-présidentes non recevable car intégrant des élus déjà mentionnés sur la liste de la majorité, « tout panachage est interdit », faisait observer le président Ben Issa Ousseni. Le vote à bulletin secret pour la désignation de la présidente de la commission des finances, aura reflété les deux groupes, 18 pour la majorité, 8 pour l’opposition. Le bureau est donc recomposé* sans grand changement, hormis celui de l’arrivée de la conseillère de Dembéni.

Les nouvelles responsabilités qui lui incombent ne sont pas vraiment une découverte pour Zamimou Ahamadi, mais sont d’envergure. Le retour à un budget départemental équilibré pour commencer, afin d’éviter le plongeon et repartir sur un meilleur résultat que les 15 millions d’euros de la fin de l’exercice 2022, avec des coupes nécessaires, « il faut suivre les décisions du Débat d’orientation budgétaire et s’y tenir. Nous devons aussi obtenir des compensations de l’Etat lorsqu’elles font défaut. Surtout que nous sommes une collectivité qui exerce les compétences de Département et de Région sans toujours être compensé pour cela », nous expliquait-elle à l’issue.

Soula Saïd Souffou et Mariame Saïd Kalame intégraient la Commission permanente

Le budget départemental et les fonds européens : deux gros morceaux

Les fonds européens ensuite, « je fais déjà partie du GIP Europe, donc je connais les lourds dossiers en cours », alors que, à m’issue de cette enveloppe, le conseil départemental doit reprendre la gestion de ces fonds. Un gros challenge. L’élue de Dembéni n’est pas une novice dans le domaine financier puisqu’elle a été directrice des Finances à la mairie de Kani Keli et est responsable de la gestion comptable et de la Commande publique à la mairie de Mamoudzou.

Sa commission des finances au Département est également composée de deux élus d’opposition, et la présidente du groupe d’opposition « le Choix des mahorais », Hélène Pollozec, souhaitait que ce soit le cas de toutes les commissions, « car certains des élus que nous avions proposés ont basculé dans la majorité ». Ce qui lui valait une raillerie du président Ousseni en réponse, « si à chaque fois que vos élus nous rejoigne on doit modifier, on ne va pas arrêter ! ».

Autre chamboulement, la participation de Zamimou Ahamadi aux organismes extérieurs s’en trouve modifiée, elle était donc remplacée au conseil de surveillance d’EDM et à la présidence de l’ADIM. Là encore, l’opposition formulait la demande d’y être mieux représenté, sans succès.

Hélène Pollozec tentait de négocier le renforcement de la présence d’élus d’opposition dans les commissions ou les organismes extérieurs

Sous l’impulsion de l’annulation des élections de Sada, il fallait aussi recomposer la commission permanente (non publique), qui met en application les décisions votées par l’Assemblée Départementale à l’occasion de ses séances plénières (publiques). Elle a été approuvée par tous à main levée, en intégrant le nouveau binôme de Sada-Chirongui issu des urnes d’octobre 2022, Soula Saïd Souffou et Mariame Saïd Kalame.

Deux motions demandées par l’opposition étaient inscrites à l’ordre du jour : une sur la recomposition du conseil cadial, dont l’examen a été renvoyé à la prochaine assemblée, et le conseil départemental de prévention et de lutte contre la délinquance, auquel nous consacrons un plein sujet.

Anne Perzo-Lafond

* 1er Vice-président : Salime Mdere, Aménagement du territoire, Infrastructures et foncier
2ème VP : Bibi Chanfi, Développement économique et coopération décentralisée
3ème VP : Ali Omar, Administration générale, Transports et transition écologique
4ème VP : Zouhourya Mouayad Ben, Sports, Culture et jeunesse
5ème VP : Zamimou Ahamadi, Finances et Affaires européennes
6ème VP : Daoud Saindou Malide, Formation professionnelle, Education, Insertion
7ème VP : Madi Moussa Velou, Solidarité, Action sociale et Santé

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Koungou, Mayotte,

Garde à vue prolongée jusqu’à ce samedi soir pour le maire de Koungou et...

0
C’est une nouvelle fois un soupçon de fractionnement dans la passation des marchés publics qui pèse sur un élu de Mayotte. Et sur une période qui concerne les deux mandats successifs d’Assani Saindou Bamcolo à la tête de la mairie de Koungou, nous précise le procureur
PGTD, véhicules, routes, RN, ED, piétons, Mayotte

Aménagement : « Il faut insérer le réseau routier dans son environnement »

0
C’est un pan de l’aménagement largement sous-budgétisé : la route, ce n’est pas seulement le bitume, mais aussi les trottoirs, l’éclairage public, l’évacuation des eaux de pluie, les pistes cyclables, etc. Or, pour débloquer seulement un cinquième du budget nécessaire, les collectivités et l’Etat peuvent voir leur responsabilité engagée
Parlement européen, France, Immigration, Mayotte

Le Parlement européen adopte le Pacte asile migration deux mois avant les élections

0
Après une dizaine année de travail, le texte présenté comme une vaste réforme de la politique migratoire européenne a été adopté, malgré de nombreuses oppositions, notamment en France. Il prévoit à la fois un durcissement aux frontières et une répartition des flux migratoires entre les Etats
Choléra, SAMU, centre 15, prévention, gestion, sanitaire, CHM, Mayotte, Comores

Quatre nouveaux cas de choléra à Mayotte, communique la préfecture

0
Pour l'instant, le département semblait peu touché, un seul cas avait été déclaré. Mais au regard de la flambée de l'épidémie à Anjouan ces derniers jours, une contamination par les arrivées de kwassa clandestins était à craindre. C'est le cas
Ramadan, lune, Aïd el-fitr, Mayotte

Aïd mubarak ! Bonne fête de l’Aïd !

0
C'est la fin du ramadan pour ceux qui attendaient de voir la lune au moment de rompre le jeûne. Les derniers achats sont bouclés, les maisons décorées de neuf et les familles prêtes à faire la fête

Recent Comments