27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilEconomieTransfert du chef-lieu à Mamoudzou et financement du quai n°1, votés par...

Transfert du chef-lieu à Mamoudzou et financement du quai n°1, votés par les élus

L'orientation budgétaire du Département n'était pas la seule à être débattue mercredi dernier par les conseillers départementaux. De nombreux autres intéressent la vie du territoire qui se dote d'un nouveau chef-lieu.

Un rapport portait encore sur le quai n°1. Bien que plus petit des deux à Longoni, c’est celui qui fait le plus parler de lui. Ses fondations sont fragilisées en raison d’une construction défectueuse de ses piliers en 1990. En 2019, nous évoquions le rapport d’EGIS, sur des fondations du quai n°1 fragilisées, le préfet Morsy l’avait jugé fonctionnel « en mode dégradé ». De « mode » en inaction, il est inutilisable en dehors de l’indispensable accostage des cimentiers en raison de la proximité du silo. On attend que les travaux lancés en 2021 par le conseil départemental arrivent à bout du contentieux avec une entreprise de la place sur la partie béton. Le DGS adjoint du Département, Eric Larue, l’envisage comme opérationnel en juin 2024.

Mais un rapport adopté par les élus mercredi 15 mars, prévoit une révision du plan de financement « car certains travaux sont éligibles au REACT-EU et au FEDER 2021-2027 », indiquait Bibi Chanfi, en charge du développement économique et qui a repris les Finances.

Le quai numéro 1 dont une partie des travaux a repris

Pendant ce temps, au port de Longoni, on reparle du projet du gaz du Mozambique et des besoins de Technip Energies autour de son l’usine flottante de gaz naturel liquéfié et on se verrait bien comme « comme base arrière », avec des « infrastructures à manutentionner », et « 160 créations d’emplois à la clef ». Mais pas avec un quai borgne.

Chef-lieu : anticipation sur Wikipedia

Autre rapport qui agite les villes de Dzaoudzi et Mamoudzou, le transfert du chef-lieu de la première vers la seconde. Les élus départementaux ont en effet été priés par le préfet de donner un avis sur un nouveau décret qui abrogerait celui de 1977 fixant « le chef-lieu de la collectivité territoriale de Mayotte à Dzaoudzi ». Le maire de cette commune, Saïd Omar Oili s’en amusait régulièrement, alors que tout le monde se pensait en capitale à Mamoudzou.

Après le vote de mercredi, l’incertitude pesait sur la réalité du transfert : alors que théoriquement l’avis porte sur un projet de décret qui fixera définitivement Mamoudzou comme tête d’affiche, le site Wikipedia, dont il faut saluer la réactivité d’un des rédacteurs, a déjà validé le transfert à Mamoudzou au 15 mars 2023.

Nous avons donc contacté les services de la préfecture qui confirment bien qu’après consultation du CD, des communes de Dzaoudzi et Mamoudzou, le projet de décret sera soumis au Conseil d’Etat qui le promulguera pour rendre alors effectif le transfert.

A.P-L.

 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
SMAE, eau potable, Mayotte, Vinci

Coupure anticipée de la distribution d’eau à Passamainty et report à Vahibé

0
En raison du déséquilibre du bassin de distribution de Vahibé et Passamainty, SMAE – Mahoraise des Eaux – a décidé : - de procéder à une coupure anticipée de la distribution d’eau sur le secteur...
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile

Recent Comments