27.8 C
Mamoudzou
vendredi 23 février 2024
AccueilEconomieMedef Mayotte, résolument tourné vers l’avenir.

Medef Mayotte, résolument tourné vers l’avenir.

C’est à même le parking du centre d’affaires Maharajah, au pied de son siège, qu’ont été prononcés les traditionnels voeux de la présidente du mouvement des entreprises de France (Medef) Mayotte, Carla Baltus. Décoration efficacement minimaliste et atmosphère à la fois conviviale et intimiste pour cette cérémonie bilan sans fioriture des actions menées en 2022 ainsi que les nombreux défis et projets à venir, en cette nouvelle année civile 2023.

Présidente, femme d’affaire, directrice, gérante… le moins que l’on puisse dire, c’est que ces 2 mandats successifs n’auront guère été de tout repos au regard des divers évènements juridiques, sociétaux, sanitaires, socio-économiques et même géopolitiques. Pour prétendre à une bonne tenue de route, il faut avoir les suspensions solides et Carla Baltus a su prouver qu’elle les avait, tant sur les routes sinueuses mahoraises qu’en dehors du territoire. Ainsi aurait pu l’écrire Nicolas de Machiavel « ’’Carla’’ force est juste quand elle est nécessaire… »

Les droits sociaux dans le collimateur du Medef Mayotte

Autant de facteurs cumulés qui contribuent à freiner le développement et l’attractivité de notre département, pourtant le Medef, ses 90 adhérents et sa présidente veulent y croire. Et leur combat passe et passera aussi par le bien-être et la reconnaissance sociale des salariés notamment au regard de la brulante actualité relative à la réforme des retraites. Dysgueusie sociale ou l’île au parfum amer d’une retraite moyenne s’élevant aujourd’hui à peine à 276 euros, rappelons-le.

Par ailleurs, qu’en est-il des solutions proposées par l’État en lien avec la convergence sociale ? Mayotte peut-elle encore entendre les arguments étatiques justifiant la stagnation des minima sociaux jusqu’à 50% inférieurs à ceux de la Métropole ? « Ne nous-y opposez plus l’attractivité de l’immigration clandestine ! » , déclare Carla Baltus s’adressant indirectement à Thierry Suquet, préfet de Mayotte présent à cette occasion. 

Concernant le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2024 (PLFSS), le Medef Mayotte s’engage à y apporter rapidement des propositions. En matière de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), il est d’aspiration à ce qu’il soit renforcé au delà de l’année 2025 pour « le soutien et l’équilibre de nos entreprises », formule la présidente Medef ayant à cœur de donner visibilité à l’économie mahoraise, à sa population et ce, dans la projection « d’un futur plus harmonieux ».

Carla Baltus, Médef Mayotte en plein discours sur scène
« L’excellence c’est l’Avenir de Mayotte » déclare Carla Baltus

Le combat contre la vie chère continue

Dans une politique de continuité des actions au regard de la lutte contre l’inflation, le Medef Mayotte siège régulièrement dans des commissions et souligne par exemple que ses actions conjointes avec le Conseil départemental — concernant la baisse du coût des carburants sur notre territoire à la rentrée 2022* — avaient été efficacement consenties par l’État et Total énergie. Souhaitant pérenniser cet accord notamment pour les professionnels tel un cercle vertueux (moins de frais liés à la pompe, soit un prix de revient impactant à moindre mesure le porte-monnaie du client), des discussions soutenues sont toujours en cours avec les entités précitées, tout comme les compagnies maritimes et aériennes au sujet des coûts relatifs à l’import/export mais aussi à celui des billets « On reste persuadé que faire jouer la concurrence est un moyen efficace contre l’inflation. Nous sommes actuellement en négociation avec un prestataire aérien afin de faire bénéficier, dans un premier temps pour nos adhérents, de réductions sur les billets d’avion », souligne la présidente Medef.

Bilan de l’attractivité plurilatérale soutenue par l’État

Ayant pris la parole lors de cette cérémonie annuelle, le préfet Thierry Suquet a souhaité rassurer et remémorer aux différents chefs d’entreprises mahoraises présents les divers signaux dits de « feu vert » que l’État a manifesté et continue de manifester de manière plus ou moins réactive mais soutenue en divers axes de mises en place sur notre territoire, directement ou indirectement liés à l’attractivité de notre île.

Le Préfet de Mayotte et la présidente du Medef posent devant le photocall
Le préfet de Mayotte aux côtés de la présidence du Medef pour la cérémonie des voeux.
  • Visite du ministre de la Santé, François Braun, en novembre dernier et confirmation de l’implantation d’un second hôpital sur la commune de Combani. 
  • Venue du garde des sceaux, Eric Dupond-Moretti et proposition de construction d’un centre éducatif fermé (CEF) pour apporter solution adaptée au fort taux de délinquance juvénile qui sévit sur notre département. 
  • Publication des derniers dossiers d’ensemble numéro 7 et 8 en lien, respectivement, avec les projets d’études poussées de rallongement de la piste aéroportuaire existante sur Petite-Terre ou bien la construction d’un second aéroport, aux normes techniques escomptées, en Grande-Terre sur le site de Bouyouni M’tsangamouji.
  • Visite et signature de Jean-François Carenco, ministre chargé des outre-mer pour l’investissement annuel de dizaines de millions d’euros en lien avec la reprise des projets relatifs à la 3ème retenue collinaire ainsi que l’engagement de la reprises des études propres à la construction d’une usine de dessalement en Grande-Terre.
  • L’action conjointe du Médef liée à l’arrivée de la nouvelle filiale AL’MA de l’opérateur Action-Logement engageant la construction de 5 000 logements à la fois abordables et durables ainsi que l’accueil, dès cette semaine, de la présidente de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Catherine Vautrin pour constater l’avancement des travaux.
  • Signature du bouclier qualité prix (BQP et BQP+* ) en 2022 avec l’ensemble des acteurs concernés.
  • Mise en place de solutions sécuritaires pérennes avec la création d’un escadron supplémentaire de gendarmerie mobile mais également l’implantation d’une structure locale RAID pour lequel il se fera un roulement régulier de détachements venus de la Réunion et de Métropole; soit au total, 100 gendarmes de plus sur l’île.
  • Reprise des paiements des fonds européens à Mayotte, signe de la confiance de l’État qui a pris la décision de faire une avance de 49 millions d’euros pour permettre le redémarrage du versement de ces fonds notamment en lien avec les travaux de la Cadema, du Caribus, mais également l’étude d’ouverture projet des navettes maritimes.

Zoom sur la pêche à Mayotte

Qu’il soit question du Medef ou bien de l’État par le biais de son représentant local, Thierry Suquet, il a été mentionné unanimement durant les respectifs discours, les besoins d’accompagnement, de régularisation, de structuration réglementaire et de modernisation aux yeux de l’Europe de la pêche industrielle et artisanale à Mayotte et, surtout, la nécessité de déblocage pressant de fonds ayant trait à l’indispensable renouvellement des flottes. « L’enjeu est là, ou bien nous structurons notre pêche pour répondre aux défis de l’Avenir et nous consommerons des poissons frais pêchés par nos pêcheurs et vendus dans nos halles et poissonneries ou bien on ira acheter du poisson congelé péché par les thoniers espagnols ou portugais dans les eaux de Madagascar pour motif de réglementation européenne appliquée !  », s’exclame le préfet.

Pour information, Jean-François Carenco s’est rendu à Bruxelles en fin d’année dernière afin d’alerter le Commissaire européen chargé de la pêche et d’accélérer l’aide financière européenne dédiée aux outre-mer français. 

Tourné vers l’excellence, la jeunesse et l’avenir 

Par le bais de la signature de conventions partenaires le Medef Mayotte affirme sa position de soutien auprès de l’accompagnement et de la formation directe ou supérieure de la jeunesse mahoraise et notamment de projets qui touchent et tiennent à cœur.

Remise des chèques participatifs aux projets de 3 structures locales mahoraises
Partenariats versés par le Medef Mayotte au regard de 3 projets Jeunesse, Éducation et Avenir.

Des projets qui permettent aussi d’entrapercevoir tout ce vivier local d’extraordinaire potentialité bien souvent noirci par l’ordinaire et ô combien triste actualité.  C’est ainsi qu’ont été remis solennellement durant cette cérémonie des vœux 2023, 3 chèques  de participation en lien avec :

  • 13 lycéens du lycée des lumières qui vont être envoyés sur Paris pour découvrir la thématique de Sciences Po et bénéficier de la préparation au concours d’entrée.
  • L’association Emanciper Mayotte qui prépare logistiquement et psychologiquement la jeunesse à la poursuite des études supérieures en métropole.
  • L’association M2E qui propose un programme de mobilité inter-villageois permettant ainsi aux jeunes de sortir de leur environnement géographique proche et de se rencontrer entre villes et villages de notre département. Un moyen direct de lutter contre la délinquance juvénile par l’ouverture culturelle et le dialogue.

Avoir conscience de la frilosité de l’attractivité de notre territoire, c’est aussi miser sur la jeunesse locale pour lui donner les outils et opportunités nécessaires d’aller se former mais aussi l’envie de revenir et de s’investir pour apporter fraicheur, énergie et envie dans la construction de l’avenir de cette île. Et ça, le Medef Mayotte l’a bien compris poursuivant sa politique d’engagement et de proximité auprès des jeunes élèves.

« L’élève a dépassé le maitre… »

Président d’honneur du Medef Mayotte et soutien inconditionnel depuis les débuts de son actuelle présidente, Michel Taillefer s’est vu remettre avec surprise et beaucoup d’émotion, un prix d’honneur par celle qui le nomme « son mentor ». L’occasion de s’entretenir avec lui sous couvert de confidence et de lui demander sa vision de ce qu’incarne pour lui le Medef Mayotte cuvée 2023 : « L’équipe actuelle composée exclusivement de femmes est remarquable; elles sont bien plus engagées et compétentes qu’ont pu être leurs prédécesseurs. Bien plus incisives. Et tout cela repose sur les épaules de Carla qui rayonne également comme cheffe d’entreprise sur Mayotte mais aussi la Guyane. »

La présidente du Medef Mayotte récompense le président d'honneur sur scène
La présidente du Medef Mayotte Carla Baltus récompense le président d’honneur du Medef Michel Taillefer.

Rédaction du JDM : Diriez-vous que l’actuel Medef a plus de poids à échelle nationale que ce que cela a pu être en amont ?

J-M Taillefer : Il me semble ne jamais avoir manqué les réunions ni d’assemblées générales, ni de vœux. Je note qu’aujourd’hui le préfet était là et je n’ai jamais vu cela. C’est quand même un signe. C’est une femme remarquable qui a atteint une indiscutable maturité patronale et économique. 

MLG

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.

Blocage de l’île : Les élèves mahorais parmi les premiers impactés

0
Alors que les vacances de Carnaval arrivent à grands pas, dès ce vendredi soir, la crise sociale qui touche notre territoire depuis maintenant plus d’un mois ne semble pas s’atténuer, bien au contraire. Plus de quatre semaines ! C’est autant de jours où les élèves du 101e département français n’ont pas eu cours ou au mieux en mode dégradé, avec des différences majeures selon le lieu où l’on habite
port, bateau,

Drogue : 1,6 tonne de méthamphétamine saisie en mer au large de Mayotte

0
Mardi dernier le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Champlain des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) a saisi plus de 1,6 tonne de drogue de synthèse de type...
Robinet,SMAE, Mayotte

Tours d’eau : De l’eau 2 jours sur 3 dès lundi prochain !

0
A compter du 19 février la période de distribution d'eau est étendue à deux jours sur trois, dans l’ensemble du département. L’ouverture s’effectuera entre 16h et 18h ; la fermeture interviendra 48h plus tard...

Recent Comments