27.8 C
Mamoudzou
samedi 28 janvier 2023
AccueilorangeEt la lumière fut, fin du conflit social à EDM

Et la lumière fut, fin du conflit social à EDM

Trois semaines après le début du mouvement social à Electricité de Mayotte, la direction et l’intersyndicale FO-EDM et CGT Mayotte ont signé un accord de fin de conflit jeudi à 17h.

Un dénouement qui semblait depuis vendredi dernier illusoire suite à la rupture des négociations. « Ils voulaient me faire dire que j’allais fermer les yeux sur les poursuites disciplinaires concernant les exactions qui ont été commises », avait alors indiqué Claude Hartmann, directeur général d’EDM.

Le poste HTA BT incendié la semaine dernière

« On a trouvé une formulation »

Une situation impensable au regard des dizaines de microcoupures ayant émaillé le quotidien de la population depuis le 22 décembre, le « sabotage » de la centrale de Longoni ou encore l’incendie du poste HTA/BT de samedi dernier à proximité du poste source de Sada. Des déconvenues auxquelles se sont ajoutées, selon la Mahoraise des Eaux, les coupures liées à la désorganisation de l’approvisionnement en raison des pannes électriques.

Les négociations ayant repris hier, il aura donc fallu deux jours pour dépasser le point d’achoppement et ce, en présence d’un inspecteur du travail ayant facilité les avancées entre les parties prenantes. Contacté par téléphone, le directeur général d’EDM, Claude Hartmann, témoigne : « on a trouvé une formulation qui permet sur les actes graves ayant fait souffrir tous les Mahorais […] de ne pas fermer les yeux. S’il y a des auteurs parfaitement identifiés, je prendrai mes responsabilités ». Il insiste : « Il n’y aura pas d’amnistie générale comme c’était le cas dans le passé ».

EDM, Mayotte
Assurer un retour serein au travail, le nouveau défi de la direction

Assurer un retour au travail de la manière la plus sereine

Le sentiment est certes à la satisfaction du directeur général mais « avec le regret d’en arriver là ». « Un accord d’entreprise peut très bien aboutir sans pour autant qu’il y ait de conflit. En tout cas c’est ce que je souhaite par la suite », fait-il savoir. Est-ce à dire que la signature de cet accord permettra un retour au calme ? « On est en train de travailler pour que les grévistes et les non-grévistes retrouvent eux aussi le chemin du dialogue », souligne-t-il. Les trois semaines de conflit ont pu laisser des traces. « Il y a eu deux ‘clans’, celui qui tenaient le piquet de grève et l’autre qui à l’intérieur des usines et du siège ont cherché à protéger ces installations », constate Claude Hartmann qui conclut, « nous n’avions pas le même métier pendant ces trois semaines, maintenant il faut le retrouver ».

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Une mobilisation en demi-teinte contre la réforme des retraites

0
A l’appel des confédérations et syndicats nationaux pour la journée de grève et manifestations interprofessionnelles le 19 janvier, l’intersyndicale de Mayotte a regroupé le nombre record de 11 syndicats et a sollicité tous les travailleurs à se mobiliser contre le report de l’âge légal de la retraite à 64 ans, avec un allongement accéléré de la durée de cotisation. Ce jeudi, ils étaient ainsi un peu plus 500 manifestants d’après la police et environ 1000 selon les syndicats à avoir battu le pavé dans les rues de Mamoudzou.

Les syndicats vent debout contre les projets de réforme du gouvernement

0
A deux jours de la grande mobilisation nationale contre le projet de loi du gouvernement d’Élisabeth Borne sur les retraites, les syndicats Snes-fsu en ont profité pour rappeler mais surtout mobiliser leurs adhérents en faveur d’une augmentation des salaires sans contreparties pour toutes et tous en début, milieu et fin de carrière ; mais aussi un rattrapage des pertes de pouvoir d’achat et une revalorisation des carrières, ainsi qu’un mécanisme pérenne d’indexation des salaires sur les prix.

Les employés de SFR Mayotte commencent bien l’année

0
Alors que la fin d'année 2022 a été rythmée par les grèves d'EDM et de Ewa air, une autre mobilisation a, elle, fait moins de bruit. En effet, les employés de SFR Mayotte ont eux aussi notifier leurs revendications (notamment sur le salaire) à l'occasion du débrayage national du 1er décembre. Une manifestation tout en douceur qui a abouti à un accord le 6 décembre, signé le 21 décembre. Ils en profiteront dès janvier.

L’intersyndicale interprofessionnelle de Mayotte appelle à la mobilisation pour ce jeudi 19 janvier

0
L’appel à la grève, pour le jeudi 19 janvier prochain, a été lancé par l’intersyndicale interprofessionnelle de Mayotte. Dans le collimateur de ce mouvement social, «le report de l’âge de la retraite à 64...

Accord de fin conflit signé entre EDM et les syndicats

0
Trois semaines après le début du mouvement social à Electricité de Mayotte, l'entreprise informe par communiqué qu' "un accord de sortie de grève a été signé par la Direction et l'intersyndicale CGT-FO à 17h"....

Recent Comments