25.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueilorangeAgression sauvage d’un bus scolaire à Majikavo

Agression sauvage d’un bus scolaire à Majikavo

C’est en pleine journée, vers 13h, que des bandes cagoulées et armées de chombo ont lancé des pierres contre un bus plein de jeunes, visant clairement le chauffeur. Il pourrait s’agir de vendetta entre bandes.

C’est une agression particulièrement violente qui a été commise ce mercredi contre le bus scolaire n°61 du réseau Halo de la société Matis. Alors qu’il ramenait des lycéens de Dzoumogne à Kawéni entre 13h et 13h30, une décharge d’une rare violence s’est abattue contre le véhicule, brisant son pare-brise et ses vitre à coup de pierres, de grosses pierres, à tel point que le conducteur a perdu le contrôle du véhicule. Visé, comme on le voit sur la photo, il a été blessé à la main. Cinq élèves ont été pris en charge.

Voyant cela, un bus scolaire qui arrivait sur les lieux a aussitôt fait marche arrière vers Koungou.

Le chauffeur de bus blessé (Image Matis)

Nous avons recueilli le témoignage d’une personne qui se trouvait à l’intérieur. « Dans le bus, la trentaine d’élèves de Dzoumogne étaient agités. Alors que le bus roulait, des pierres ont été envoyées dans sa direction au niveau de la prison, dont une a atteint le pare-brise, et sous le choc, le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule. A l’intérieur, les élèves étaient très agités depuis le départ. Lorsque le bus a été stoppé, les agresseurs, tous cagoulés, sont montés à bord pour les racketter, prendre leurs téléphones portables, et tout ce qu’ils pouvaient. Le chauffeur est parvenu à se sauver. Le bus a été saccagé. » C’est un miracle qu’il n’ait pas percuté d’autres véhicules sur la route étant donné le trafic à cette heure là. Lorsque nous arrivons sur place, l’agression vient de se produire, avec ses très nombreux impacts, le bus semble tout droit sorti d’une zone de guerre.

Les pompiers amputés de leur matériel de secours

Selon notre témoin, il s’agit d’un nouveau règlement de compte entre bandes de jeunes, « je soupçonne que des élèves de Majikavo, scolarisé à Bamana, aient séché les cours pour monter une embuscade à hauteur de la prison. » Une hypothèse que devra confirmer l’enquête.

Impossible pour un pare-brise de résister à des pierres de cette taille

Arrivé sur place, les pompiers ont pris en charge les blessés. Patrick Caron, Chef d’Etat major au SDIS, que nous avons contacté au téléphone, témoigne : « Grâce à la réactivité des gendarmes, nous avons pu intervenir en étant protégés. Nous avons pris en charge le chauffeur du bus, un homme de 35 ans qui présente des blessures aux mains et aux bras, et 4 jeunes blessés par arme blanche et par des jets de pierre. Egalement un jeune de 12 ans qui était en état de choc. » Si cette fois leurs 3 ambulances en intervention ont été préservées, l’officier tient à souligner une forte dégradation de l’insécurité : « En moins d’un mois, nous avons été caillassés trois fois, mettant trois ambulances hors services. Cela atteint clairement notre capacité opérationnelle sans parler du mental de nos agents qui craignent de se rendre dans les zones à risque. »

Du côté des transporteurs, c’est le ras-le-bol, on le voit sur une video qu’ils ont tourné dans le bus saccagé, « comment veux-tu qu’on ait le courage de se lever le matin avec ça ?! », lance l’un. Nous avons contacté Siaka Anli Djoumoi, FO : « J’ai demandé au président du conseil départemental de stopper le ramassage ». Pas seulement sur la portion incriminée, nous indique-t-il, « sur la totalité du réseau ».

La vitre côté conducteur entièrement détruite

De son côté, Kamal-Eddine Attoumane Ahmed, délégué syndical CFDT, appelle les conducteurs à suivre un droit de retrait, également sur l’ensemble du réseau Halo.

La direction de la société Matis évoque une « nouvelle sauvage agression », et Jean-Pierre Combet, Directeur général délégué de la SAS Matis, exprime « son effroi après un acte d’une telle violence qui illustre que les délinquants n’ont plus de limites ». Il complète :  » Nous donnerons à cette affaire toutes les suites qu’il convient. Nous ne pouvons plus accepter que notre personnel et les élèves que nous transportons se trouvent au quotidien dans une situation où leur intégrité physique et morale est gravement atteinte. »

Les affrontements entre bandes se sont poursuivis ensuite à proximité du lycée des Lumières.

Nous n’avons pu joindre la gendarmerie pour conforter les éléments recueillis lors de notre reportage. Par contre, selon Anli Siaka, les images de la vidéo embarquée dans le bus devraient être exploitables.

Nous apprenions en soirée qu’en raison des dégâts et des agressions survenus sur le réseau Halo cet après-midi, un droit de retrait des conducteurs a effectivement été déposé.  » De fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau Halo’ demain jeudi 17 novembre 2022″, indique le transporteur Transdev Mayotte.

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
François Braun, Mayotte, vaccinations, ARS, rectorat

Visite du ministre de la Santé : pas d’annonces en attendant l’acte II

0
François Braun s’imprègne des nombreux dispositifs made in Mayotte pour pallier les déficiences en santé. Après l’agence de recrutement la veille répondant au déficit d’attractivité, c’est à la campagne de vaccination massive des plus de 6 ans orchestrée par l’ARS et le rectorat, qu’a assisté le ministre
DEAL, DEALM, Mayotte, Affaires maritimes

A partir du 1er janvier 2023, la DEAL va prendre la mer

0
Lors du conseil des ministres de ce mardi 29 novembre, la DEAL de Mayotte a pris du galon… et le large. En lui ajoutant la lettre M de Mer à partir du 1er janvier 2023, ses prérogatives seront étendues, pour la faire évoluer en Direction de l’environnement, de l’aménagement, du logement et de la mer, la DEALM
Mansour Kamardine, Comores, mineurs, Mayotte

Rapprochement familial des mineurs isolés : un travail de longue haleine, répond la ministre...

0
Les avancées sur le retour des mineurs comoriens auprès de leurs parents se font au cas par cas, toujours faute d'entente sur la notion de nationalité
Gérald Darmanin, Mayotte

Gérald Darmanin à Mayotte pour un Nouvel An « aux côtés des Mahorais »

0
Les habitants de ce territoire trop souvent oublié de la République vont se frotter les yeux avant de relire l'information: le ministre de l'Intérieur qui avait promis de revenir à Mayotte à la fin de l'année, sera bien là en décembre, le 31, aux côtés de la population et des forces de l'ordre
François Braun, Santé, Mayotte, ARS, CHM, PRS, CNR

Contre la désertification médicale de l’île, le ministre Braun inaugure l’agence de recrutement

0
Le mot de catastrophe n’est pas vain pour qualifier la désertion des professions médicales, accentuée depuis les agressions de ces dernières semaines, et que ne peut que constater le ministre de la Santé. Mayotte s’en sortira grâce à l’imagination des acteurs sur place, notamment ceux qui ont monté une machine à recruter particulièrement innovante

Recent Comments