30.8 C
Mamoudzou
mercredi 30 novembre 2022
AccueiljusticeLes faits de délinquance en augmentation à Mayotte

Les faits de délinquance en augmentation à Mayotte

Les chiffres publiés par la préfecture concernant le mois d’octobre 2022 (au regard du mois d’octobre 2021) et au sujet des 10 premiers mois de l’année 2022 (en comparaison à la même période en 2021) mettent en évidence une augmentation des faits de délinquance. Des disparités sont néanmoins présentes entre la zone Police et la zone Gendarmerie.

Le baromètre de la délinquance publié par la préfecture lundi 14 novembre fait état d’une hausse des faits commis en octobre 2022 par rapport à ceux d’octobre 2021. La délinquance générale a ainsi augmenté de 12.80 % avec 1075 faits contre 953, les atteintes volontaires à l’intégrité physique de 22.25 % (467 faits contre 382) et les atteintes aux biens de 1.40 % avec 434 faits contre 428 en octobre 2021.

Des différences entre les zones Police et Gendarmerie

Cette hausse générale masque néanmoins des disparités entre la zone Police et la zone Gendarmerie. Les faits de délinquance générale marquent un recul de 17.42 % en zone police, alors que la hausse est de 36.52 % en zone gendarmerie. Même constat pour les faits d’atteintes physiques avec une baisse de 3.42 % en zone police. A titre d’exemple, les faits de menaces et chantages ont connu une diminution de 7.69 % et les violences non crapuleuses de 5,66 %.

En revanche, en zone Gendarmerie, la hausse des faits enregistrés par rapport à octobre 2021 atteint 38.14 % dont plus de 50 % d’augmentation pour les menaces et chantages ainsi que pour les violences non crapuleuses. Enfin, pour les atteintes aux biens, le nombre de faits s’est réduit de 26.49 % en zone police dont notamment une baisse de 7.14 % des faits de vols avec violence sans arme. Dans le même temps, en zone Gendarmerie, les atteintes aux biens augmentent de 22.63 % dont plus de 50 % pour les vols avec violence sans armes. A noter que les faits commis en zone Gendarmerie sont plus nombreux que ceux perpétrés en zone Police.

Gendarmerie, police, Mayotte
Chiffres du mois d’octobre 2022 de la délinquance sur les zones Police et gendarmerie et pour les 10 premiers mois de cette année

Concernant les activités judiciaires, entre le mois d’octobre 2022 et le mois d’octobre 2021, le nombre de mis en cause a connu une hausse de 26.58 % tandis que les gardes à vue et les personnes écrouées ont diminué respectivement de 8.24 % et 31.03 %.

Une délinquance en progression sur les 10 premiers mois de l’année 2022

Le constat de la hausse de la délinquance se confirme également au regard de la moyenne des 10 premiers mois de 2022, par rapport à celle des 10 premiers mois de 2021. La délinquance générale a connu une hausse de 12.79 % avec 979 faits contre 868. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont augmenté de 13.84 % (403 faits contre 354 ) tout comme celles relatives aux biens avec + 4.31 %, soit 436 faits sur la période de référence de 2022 en comparaison aux 418 faits pour la même période en 2021.

Là aussi, des disparités sont présentes entre la zone Police et la zone Gendarmerie. Alors que sur les 10 premiers de 2022, en comparaison à la même période en 2021, la délinquance générale augmente de 2.26 %, en zone Gendarmerie elle progresse de 20.04 %. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont progressé de 4.69 % en zone Police et de 19.03 % en zone Gendarmerie. Tandis que les violences intrafamiliales ont augmenté de 25 % et les violences crapuleuses diminué de 10.81 % en zone Police, en zone Gendarmerie les hausses sont respectivement de 50 % et 15.09 %. S’agissant des atteintes aux biens, les faits commis en zone Police sont en recul de 19.76 % alors qu’en zone Gendarmerie, l’augmentation atteint 20.32 %. Enfin, les activités judiciaires progressent de 30.24 % concernant le nombre de mis en cause, de 30.20 % au sujet des gardes à vue et de 57.89 % pour les personnes écrouées.

Au moment où l’Assemblée nationale s’attelle depuis ce lundi au projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur, le bilan de la délinquance à Mayotte entre indéniablement en résonance.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Maltraitance des chiens à Mayotte : sujet de niche, ou débat muselé ?

0
En octobre dernier, le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMI) a publié une note d’analyse portant sur les infractions perpétrées envers les animaux domestiques et d’élevage. Si entre 2016 et 2021, leur nombre est en hausse de 30%, Mayotte se situe pour sa part en dessous de la moyenne nationale. Un constat qui semble en deçà de la réalité du territoire au regard du phénomène de chiens errants et de la délinquance.

Reprise du ramassage scolaire en cette journée de rentrée

0
Les vacances scolaires ayant pris fin ce lundi 24 octobre, la question de la reprise du ramassage scolaire a été l’objet d’intenses négociations lors de la rencontre de vendredi dernier à la préfecture de Grande-Terre.

Coupure d’électricité : un retour à la normale prévu d’ici la fin de journée

0
A 15 h30, la préfecture de Mayotte indique que la reprise progressive de l’alimentation en électricité est en cours. Cette réalimentation concerne plus de 46 000 clients impactés sur les 50 000 d’Electricité de Mayotte. Cet incident...

Espoir et Réussite de Doujani, une association phare pour les naufragés du lien social

0
Le sous-préfet Cédric Kari-Herkner a rencontré vendredi dernier les équipes de l’association Espoir et Réussite de Doujani dans ses locaux. Une visite de terrain permettant la mise en avant des projets présents et à venir tout en faisant prendre conscience de la réalité du terrain.

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais nous n’avons pas...

0
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.

Recent Comments