25.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueiljusticeAssises : « Ils ont récupéré mes lacets des chaussures pour m’attacher...

Assises : « Ils ont récupéré mes lacets des chaussures pour m’attacher les mains dans le dos »

Mercredi s’est ouvert le procès, pour trois jours, de six prévenus jugés pour une succession de faits de vol en bande organisée avec arme, enlèvement, détention, séquestration, arrestation sans libération volontaire à Dembéni et Kani-Kéli survenus en 2018.

Le deuxième procès de la 7e session des assises de cette année s’est ouvert ce mercredi. Sur le banc des accusés, cinq des six prévenus sont présents, le dernier ayant vu son dossier disjoint afin d’être jugé ultérieurement. Les présumés coupables sont poursuivis pour une succession de quatre faits de vol en bande organisée avec arme, enlèvement, détention, séquestration survenue dans la nuit du 2 au 3 mai 2018 à Dembéni ainsi qu’à Kani-Kéli.

De volumineux dossiers

Alors, plusieurs individus se sont dans un premier temps introduit dans la station d’épuration de Tsararano. « Une vingtaine », selon l’un des gardiens pris à partie au cours de cette nuit de violences. « Après la passation, je suis allé aux toilettes. Ils ont vu là où j’étais entré et c’est là qu’ils ont fait l’embuscade », témoigne-t-il. En sortant du local, l’homme est attaqué par des individus. « Ils ont frappé d’abord et parlé ensuite ? », questionne la présidente. Le gardien poursuit son récit : « Ils m’ont donné le coup à la tête, je suis tombé par terre. Ensuite, ils m’ont tiré dehors et là ils ont récupéré mes lacets des chaussures pour m’attacher les mains dans le dos ».

Plusieurs faits constatés au cours de la nuit

Un sort similaire est réservé à l’autre gardien de la station d’épuration de Tsararano. Selon l’ordonnance de mise en accusation, les agresseurs « étaient armés de machettes, de couteaux, de bâtons » et tous portaient des cagoules. Écoutant les propos tenus à la barre, l’un des avocats de la défense questionne l’une des victimes quant à la détermination des agresseurs : « Pensez-vous qu’ils auraient fini par vous tuer ? ». La réponse lapidaire n’en est pas moins percutante : « Sûr à 100% au regard de la manière dont ils nous terrorisaient ».

Si l’arrivée des gendarmes sur le site mettra fin au calvaire des deux agents de sécurité, les individus prenant la fuite, une série de vols à d’autres endroits de Dembéni se déroulera. En témoigne, à titre d’exemple, la vidéo surveillance d’une autre victime sur laquelle huit individus apparaissent. Tout l’enjeu est désormais d’identifier les responsabilités de chacun des accusés sur les différents faits commis lors de cette soirée. Pour y parvenir, trois jours de procès sont prévus, le dernier étant ce vendredi.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau ce mercredi à Bandrélé, Kani-Kéli, Chirongui et Bouéni jusqu’à jeudi matin 6h

0
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe les usagers que "suite à une casse sur la conduite d’adduction qui alimente le sud, les niveaux des réservoirs dans le sud sont trop bas pour...
Chimique, Mayotte

Assises : 25 ans de prison pour le meurtrier au parpaing

0
Après deux jours de procès dans la salle d'audience de la Chambre d'appel, le tribunal judiciaire de Mamoudzou a reconnu coupable le prévenu pour le fait de meurtre pour lequel il était accusé. En...

Assises : Jugement d’un meurtre à coups de parpaing de 18 kilos

0
Le premier procès de la session des assises du mois de novembre et décembre s’est ouvert lundi. Lors des deux jours d’audience, le tribunal aura à déterminer les raisons ayant conduit le prévenu à asséner de multiples coups de parpaing mortels sur le crâne de la victime.

Cinq collectivités s’engagent aux côtés de la SIM pour accroitre leur parc de logements

0
Quatre communes ont signé un partenariat avec le groupe CDC Habitat, filiale de la Caisse des Dépôts, et la Société Immobilière de Mayotte pour construire 500 logements sociaux neufs par an d’ici 2026
SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau dans les quartiers Kalatsa et Merigni à Kani-Kéli mercredi 26 et jeudi...

0
Le syndicat des eaux informe les usagers des quartiers quartiers Kalatsa et Merigni dans le village de Kani-Kéli qu’une coupure d’eau est prévue le mercredi 26/10/2022 de 9h à 13h ainsi que le jeudi...

Recent Comments