25.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueilorangeOctobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du sein

Octobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du sein

Octobre Rose est un grand événement à Mayotte comme dans le reste du pays. Le Centre régional de coordination des dépistages des cancer Mayotte (CRCDC) et le réseau REDECA lançaient officiellement ce mois dédié à promouvoir le dépistage du cancer du sein, ce samedi 1er octobre à 9h, place de la République à Mamoudzou.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France, avec 59 000 personnes touchées chaque année, en France. Il représente la première cause de décès par cancer, plus de 12% chez les femmes. Près de 20 000 cancers du sein sont attribuables à des facteurs de risques évitables. « Ces facteurs de risques peuvent parfois être liés à une alimentation déséquilibrée, un manque d’activité physique et à la consommation de tabac et d’alcool. Par ailleurs, les antécédents familiaux de cancer du sein constituent un risque supplémentaire de développer ce cancer. La prévention joue donc un rôle essentiel, pour réduire le nombre de cancer du sein. »

Les objectifs du dépistage sont nombreux, notamment diagnostiquer un cancer à un stade précoce. « La mammographie permet de découvrir des anomalies qui ne sont ni visibles, ni palpables. Il permet également des traitements moins lourds et moins agressifs et il favorise les chances de guérison. Guérir d’un cancer du sein dépend de plusieurs facteurs, mais de manière générale, plus les cancers du sein sont détectés tôt, plus les chances de guérison sont importantes. »
Le dépistage organisé repose sur un examen clinique des seins et une mammographie, réalisée tous les 2 ans chez toutes les femmes de 50 à 74 ans. Ce programme national de dépistage est désormais déployé à Mayotte et il est coordonné par le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) Mayotte (anciennement, association REDECA).

Durant tout le mois d’octobre, le CRCDC Mayotte – REDECA aura à cœur de sensibiliser les femmes à prendre soin de leur santé. Pour cela, différentes interventions et actions seront organisées sur l’ensemble du territoire durant tout le mois d’octobre. Octobre rose, c’est également l’occasion de mettre en lumière ceux et celles qui combattent la maladie et d’intensifier la sensibilisation et l’information pour toutes et tous. Pour rappel, de 50 à 74 ans, le dépistage du cancer du sein est gratuit.

Professionnels de santé, élus et préfecture étaient présents pour ce lancement

L’action de REDECA reconnue

Ce samedi 1er octobre 2022, un stand de sensibilisation était implanté place de la République, avec des stands d’informations sur le cancer du sein, les moyens de prévention et de dépistage. Des ateliers de sensibilisation sur l’autopalpation mammaire étaient notamment proposés par les médiatrices et sages-femmes du CRCDC.

Créé depuis plusieurs années, REDECA a été récemment nommé Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) de Mayotte.

Le CRCDC-Mayotte est missionné pour assurer l’organisation, l’information, la mise en œuvre des programmes de dépistage des cancers du Col de l’Utérus, du Sein et Colorectal, le suivi des examens et l’évaluation selon des cahiers des charges parus au Journal Officiel, et la sensibilisation de la population et l’information les professionnels de santé (médecins généralistes, gynécologues, radiologues, hépato-gastroentérologues, biologistes, anatomopathologistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes…). « Nos publics cibles sont les femmes de 25 à 65 ans (frottis de dépistage ou test HPV en fonction de l’âge), les femmes de 50 à 74 ans (mammographie de dépistage) et les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans (test immunologique de dépistage du cancer colorectal).
Nous avons vocation à élaborer une stratégie de promotion des dépistages pour augmenter les taux de réalisation des examens de dépistage et agir en partenariat (médical, social, associatif, institutionnel, etc.) afin de réduire les inégalités d’accès aux soins. »

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
François Braun, Mayotte, vaccinations, ARS, rectorat

Visite du ministre de la Santé : pas d’annonces en attendant l’acte II

0
François Braun s’imprègne des nombreux dispositifs made in Mayotte pour pallier les déficiences en santé. Après l’agence de recrutement la veille répondant au déficit d’attractivité, c’est à la campagne de vaccination massive des plus de 6 ans orchestrée par l’ARS et le rectorat, qu’a assisté le ministre
DEAL, DEALM, Mayotte, Affaires maritimes

A partir du 1er janvier 2023, la DEAL va prendre la mer

0
Lors du conseil des ministres de ce mardi 29 novembre, la DEAL de Mayotte a pris du galon… et le large. En lui ajoutant la lettre M de Mer à partir du 1er janvier 2023, ses prérogatives seront étendues, pour la faire évoluer en Direction de l’environnement, de l’aménagement, du logement et de la mer, la DEALM
Mansour Kamardine, Comores, mineurs, Mayotte

Rapprochement familial des mineurs isolés : un travail de longue haleine, répond la ministre...

0
Les avancées sur le retour des mineurs comoriens auprès de leurs parents se font au cas par cas, toujours faute d'entente sur la notion de nationalité
Gérald Darmanin, Mayotte

Gérald Darmanin à Mayotte pour un Nouvel An « aux côtés des Mahorais »

0
Les habitants de ce territoire trop souvent oublié de la République vont se frotter les yeux avant de relire l'information: le ministre de l'Intérieur qui avait promis de revenir à Mayotte à la fin de l'année, sera bien là en décembre, le 31, aux côtés de la population et des forces de l'ordre
François Braun, Santé, Mayotte, ARS, CHM, PRS, CNR

Contre la désertification médicale de l’île, le ministre Braun inaugure l’agence de recrutement

0
Le mot de catastrophe n’est pas vain pour qualifier la désertion des professions médicales, accentuée depuis les agressions de ces dernières semaines, et que ne peut que constater le ministre de la Santé. Mayotte s’en sortira grâce à l’imagination des acteurs sur place, notamment ceux qui ont monté une machine à recruter particulièrement innovante

Recent Comments