29.8 C
Mamoudzou
vendredi 19 avril 2024
AccueilEconomiePiste longue: une étude sur sa réalisation en Grande Terre comme faire-valoir

Piste longue: une étude sur sa réalisation en Grande Terre comme faire-valoir

Dans le cadre de l’élaboration du projet de piste longue, la pression sur l'environnement incite à envisager tous les scénarios. C’est ainsi que l’Etat lance une étude sur une alternative en Grande Terre. Non pas parce que les dernières données compromettraient la construction d’une piste longue en Petite Terre, assure le délégué du projet à la DGAC, mais pour présenter une réponse juridiquement imparable.

Un appel d’offre va prochainement être lancé par l’Etat pour « l’Etude d’un scénario sur Grande Terre et comparaison aux scénarios antérieurement étudiés sur Petite Terre en vue de la réalisation d’un dossier d’enquête préalable à la DUP », indique le site des marchés publics depuis le 22 juillet dernier. Sur une durée assez longue, 5 ans, pour que nous nous en inquiétions auprès de Christophe Masson, délégué de la direction du transport aérien de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) à la piste longue. Qui évoque une procédure habituelle.

« C’est une action indispensable dans le cadre du processus d’étude impact d’un projet qui met en œuvre une Déclaration d’utilité Publique ou une étude environnementale. Nous devons justifier de l’emplacement du projet. Cela nous a d’ailleurs été demandé par l’Autorité environnementale. » Il faut dire que cette dernière avait copieusement remonté les bretelles des porteurs du projet dans son avis de décembre 2020, notamment pour l’avoir quelque peu oubliée dans le document contractuel des dispositions techniques, « les cahiers des clauses techniques et particulières (CCTP) ne font pas référence à une éventuelle autorisation environnementale », pouvait-on lire.

Le scénario d’une piste convergente de 2.500m à l’actuelle semble privilégié

Déjà dans les années 80

L’Autorité environnementale avait demandé de réviser la copie, en étant plus que nuancée sur l’utilité du rallongement de la piste qui n’était pas démontrée selon elle. Dans ce domaine aussi, Mayotte doit prendre en compte des données environnementales qui n’étaient pas d’actualité quand les autres territoires français ont bâti leurs infrastructures.

L’étude de l’implantation d’une piste longue en Grande Terre fait donc partie de cette logique d’étudier le champ des possibles pour justifier la positionnement qui sera in fine choisi : « Nous devons border le projet juridiquement pour ne pas être attaqués sur un des points non étudiés ensuite », rapporte Christophe Masson.

Notamment en cause, le volcan, qui a fait à la fois trembler la terre et les études d’impact, surtout en Petite Terre qui a connu un affaissement majeur (20 cm) au regard de l’ensemble de l’île. « Comme je l’ai déjà dit, les conséquences de l’émergence du volcan se font sentir sur les conditions et les contraintes pesant sur le projet. Il va notamment falloir acheminer des matériaux supplémentaires, et donc, renforcer les liaisons entre Grande et Petite Terre ». Pour évoluer du risque cyclonique au risque volcan, il faut renforcer les ouvrages en béton en passant de 5 à 40 tonnes.

Un état des lieux de l’environnement sous-marin a été fait

Le coût de l’étude sur un emplacement en Grande Terre est évalué sur une fourchette très large, de 1 à 10 millions d’euros. « Des études ont déjà été réalisées sur Grande Terre dans les années 80 sur l’implantation d’une piste aéroportuaire, à Combani ou à Majikavo Lamir. Là, toutes les zones seront regardées. » Une solution qui permettrait d’avoir deux sites aéroportuaires et qui éviterait la contrainte de la barge à la majeure partie de la population, mais qui a peu de chance d’être retenue.

Car une difficulté majeure se pose pour une implantation en Grande Terre: depuis les années 80, la quête du foncier s’apparente à une mission de chercheur d’or.

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Sport : Bientôt la 4ème édition du « Trail du Caméléon »

0
Le Club d’Athlétisme de Mamoudzou (CAM) et la mairie de Mamoudzou lancent la 4ème édition du « Trail du Caméléon » le dimanche 26 mai à la MJC de Kawéni. L’objectif de cette édition est de créer un événement rassembleur de toutes les générations.
Mayotte, rectorat,

Face aux directeurs d’école, Jacques Mikulovic ambitionne de « relever le défi du choc...

0
Les chefs d’établissements du premier degré avaient rendez-vous mercredi après-midi avec le recteur et son équipe afin de faire « un bilan d’étape » mais aussi préparer en amont la prochaine rentrée scolaire de septembre. Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour comme les moyens mis en œuvre pour le 1er degré, la carte scolaire, l’évaluation des élèves mais aussi l’organisation de la nouvelle 6e.
DRFIP, impôt, Mayotte, EFS, France services

Impôts : pour déclarer, souriez, vous êtes accompagnés !

0
Si quelques petites nouveautés sont à noter pour cette campagne d’imposition sur les revenus mouture 2024, c’est surtout du côté du recouvrement de l’impôt que ça bouge à Mayotte. Avec un accent mis sur « l’aller vers » dans les 15 Maisons France service, et la lutte contre la fraude
eSIM, Orange, smartphone, Mayotte, La Réunion

L’eSIM, la carte SIM virtuelle de téléphone, disponible à Mayotte

0
Notre département franchit un peu plus le pas vers le virtuel avec l'arrivée de l’eSIM annonce l’opérateur Orange qui met cette évolution en place également à La Réunion
Place nette, Guévenoux, Mayotte

Premier épisode de l’opération « Mayotte place nette » à Doujani 2

0
Alors que le début de l’opération « Mayotte place nette » n’avait même pas encore été annoncé officiellement, son premier épisode consistant à détruire 220 habitations illégales dans le quartier informel de Doujani 2 a commencé ce mardi matin

Recent Comments