27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilEnvironnementAvec Faune-Mayotte, je publie mes observations animales en ligne

Avec Faune-Mayotte, je publie mes observations animales en ligne

Pour que la toile se laisse envahir par des oiseaux autres que Twitter, l'association GEPOMAY annonce le lancement de la plateforme de science participative Faune-Mayotte.org, qui permet à chacun de partager ses observations des animaux qui nous entourent.

En promenade, sur la plage ou dans votre jardin : en partageant vos observations d’animaux, vous allez participer à l’amélioration des connaissances en faveur de la biodiversité. Faune-Mayotte, la nouvelle plateforme de saisie naturaliste sur l’île est coordonnée par Le Groupe d’Études et de Protection des Oiseaux de MAYotte (GEPOMAY). « Cet outil puissant de science participative permet de stocker, de rechercher et d’analyser des données pour la mise en œuvre concrète d’actions de protection de la biodiversité ».

La plateforme naturaliste Faune-Mayotte a vu le jour grâce au projet européen Life BIODIV’OM. Coordonnée sur le territoire par l’association GEPOMAY et grâce à l’aide de plusieurs experts bénévoles, elle s’inscrit dans le réseau Visionature en France et en Europe. Elle permet à tout utilisateur de saisir ses observations de la faune, de les consulter, de les analyser et ainsi de partager ses découvertes sur la carte.

Tous les animaux sont les bienvenus sur la toile, même les couleuvres locales (Photo : APL)

« Ces observations constituent une base données extrêmement riche et disponible pour appuyer des expertises, protéger un site, inventorier les espèces, comprendre l’évolution des populations », souligne l’association GEPOMAY.

On constate par exemple que ce mardi 30 août, ont été aperçus un héron strié à Dzaoudzi, 2 Martins tristes et 2 Bulbul de Madagascar à Dembéni. Il est possible d’y déposer ses observations avec ou sans photo, ainsi qu’avec ou sans son.

La saisie des observations peut se faire sur le site www.faune-mayotte.org ou directement sur le terrain avec l’application NaturaList : un outil simple, mondial et utilisable sur un smartphone.

Le Bulbul joue souvent les invités surprise

Depuis votre terrasse, pendant un voulé, en sortie bateau ou en randonnée, lancez l’application : pointez votre localisation, sélectionnez l’espèce que vous avez observé, amphibien, reptile, papillon, libellule, ajoutez une photo et des informations supplémentaires si vous le souhaitez. « Ce système de saisie est parfaitement adapté aux amateurs et représente un gain de temps considérable pour les naturalistes sur le terrain ».

Les données ainsi saisies par l’appli seront alors synchronisées avec différentes bases de donnée web existantes (par exemple http://www.ornitho.ch, http://www.ornitho.it, http://www.ornitho.de, http://www.ornitho.fr, http://www.ornitho.at, http://www.ornitho.cat, voir liste complète dans les conditions d’usages). De cette manière, vous n’avez besoin que d’une seule application pour toutes vos collectes de données naturalistes en Europe et ailleurs.
A noter que Faune-Mayotte comporte un onglet Mammifères marins, mais il est suggéré de continuer à utiliser le réseau historique dans ce domaine, TsiÔno coordonné par le Parc Naturel Marin de Mayotte.

Chaque observation fait également l’objet d’une validation bénévole par des experts de la faune mahoraise qui permettent de fiabiliser le site, explique l’association qui remercie ses partenaires de la SEOR et du GEPOG « pour leurs conseils et retours d’expérience ».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments