27.8 C
Mamoudzou
vendredi 27 janvier 2023
AccueilCultureLes étapes de la revalorisation de l'ancienne usine sucrière d'Hajangua inscrite au...

Les étapes de la revalorisation de l’ancienne usine sucrière d’Hajangua inscrite au « Loto du patrimoine 2022 »

Le projet de restauration des "remarquables vestiges du site industriel agricole" de l'ancienne usine sucrière d'Hajangua est porté par la CADEMA. Il fait partie des projets emblématiques du "Loto du patrimoine 2022" soutenus par la mission Bern*. Il prévoit l'installation d'un musée et d'un chemin piéton.

Le projet a comme objectif de faire découvrir au public l’histoire et la richesse du site industriel. Dans sa 2ème lettre d’information d’avril, la Direction des Affaires culturelles fait le point. « Les restes bâtis de l’usine souffrent d’une végétalisation rapide, malgré des travaux de débroussaillage récents. Elle déstabilise les maçonneries, notamment les cheminées. Certains pans de murs sont affaiblis par la dégradation des joints et le déchaussement des moellons ou par la perte de leur revêtement. » La saison des pluies demande en effet un entretien permanent.

Différents travaux sont nécessaires, selon la DAC : Débroussaillage, décapage et remblais, Mise en sécurité des secteurs dangereux à risque de chute, Taille de sécurisation et préservation des vestiges, Étaiement et confortement des ouvrages de l’ancienne usine, Déplacement des pièces de l’usine.

Des travaux d’aménagement et d’accessibilité du site seront également réalisés (hors Mission Patrimoine) : réhabilitation de la voie d’accès, cheminement piéton, point de vue avec belvédère sur le Mro Wa Hajangoua (ruisseau), mise en lumière des vestiges, traitements paysagers, mobilier, signalétique, clôture, périphérique, etc.

Le lieu et son histoire : un témoin des activités industrielles de l’île

Ce domaine sucrier de 702 hectares, créé en 1870 à Hajangoua, est l’un des plus anciens de Mayotte. A l’époque, le site possédait 95 hectares cultivés en canne à sucre. L’ancienne usine présentait un ensemble imposant, encore visible, de trois chaudières, un moteur à vapeur, une batterie de Gimart, des hydroextracteurs, trois cheminées et les vestiges d’une installation plus ancienne. La maison de maître, visible et en ruine, témoigne de la grandeur de l’exploitation industrielle de l’époque. L’abandon des lieux par les propriétaires après le cyclone de 1898 mit fin à son exploitation et la propriété fut mise en vente en 1902, ce qui impacta fortement l’économie locale et les producteurs. Le site arborait en 1952 une cocoteraie et une bambouseraie. Cette dernière subsiste aujourd’hui, tandis que la cocoteraie fut remplacée par une plantation de bananes.

Le site est inscrit au titre des monuments historiques.

Les cheminées de l’usine d’Hajangua (Photo : JDM)

Un musée abrité par l’ancienne usine

La communauté d’agglomération s’engage dans un projet d’aménagement et de préservation du site, visant à valoriser à la fois les ruines de l’usine et la flore alentour. L’ancienne usine accueillera un musée qui permettra de comprendre le lieu. Un cheminement piétonnier sera aménagé autour des vestiges, ainsi que dans le verger et la bambouseraie. Ce nouvel équipement culturel et touristique du territoire permettra d’attirer les visiteurs, notamment ceux du village voisin de Bandrélé.

L’objectif est aussi d’associer les habitants du village et de valoriser l’artisanat local. Des projets d’hébergement et de petite restauration, portés par des villageois, sont à l’étude.

*La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
STM, Mayotte

Droit de retrait du personnel du STM

0
Pas de rotations de barges depuis ce vendredi matin 7h. Le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait en raison de l'état du service et des responsabilités endossées
CHM, agression , Mayotte, CME,

Rassemblement des soignants : l’hôpital, entre sanctuaire et portes-ouvertes aux malades

0
Les langues se sont déliées lors du rassemblement de soignants en soutien au chirurgien agressé dans l’enceinte du CHM. Les déficiences sont nombreuses, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après cette agression, l'impact sur l’attractivité de l’île va encore s’en ressentir
Sénat, LADOM, continuité territoriale, La Réunion, Mayotte

Sénat – Continuité territoriale, la parole est donnée aux représentants de l’océan Indien.

0
C’est depuis le Sénat, par retransmission directe et visioconférence que se déroulait ce jeudi 26 janvier 2023, une table ronde organisée par la délégation sénatoriale aux outre-mer, dédiée à l’étude des problématiques et aides à la mobilité, entre l’Hexagone et les départements ultramarins de la Réunion et Mayotte
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Sciences Po, Paris, Mayotte

Les meilleurs élèves du lycée des Lumières vont découvrir Science Po Paris

0
Pour la 4ème année, un pont est dressé entre le lycée mahorais et l’institut élitiste national. Il va être le prétexte à une découverte des institution et des joyaux culturels de la capitale, de quoi nourrir la culture générale des élèves

Recent Comments