26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueilorangeExcès de manganèse : les explications et les recommandations de l'ARS

Excès de manganèse : les explications et les recommandations de l’ARS

Depuis le début de la crise Manganèse, on n'avait pas entendu l'ARS. Chaque média allant chercher l'information où il pouvait, avec le risque que souligne l'Agence Régionale de Santé, celles de nourrir des rumeurs. Cinq jours après que l'information soit tombée de la SMAE sur la présence d'un taux excessif de manganèse dans l'eau potable pour une partie de l'île, un communiqué vient enfin d'être publié.

Il précise quelles sont les teneurs actuellement détectées, et celles autorisées par l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Les taux de manganèse retrouvés le 22 novembre dans les villages concernés* sont compris entre 13 μg/l et 106 μg/l, soit « au-delà de la valeur maximale admissible fixée par l’ANSES à 60 μg/l ». Comme nous l’avions expliqué, la SMAE a mélangé d’autres sources approvisionnement à celle produite par l’usine de Bouyouni, ce qui a eu pour conséquence mécanique de faire chuter cette teneur en manganèse.

Pour ce qui est des recommandations, le message est plus flou. L’ARS rappelle que le communiqué de restriction des usages en eau n’a concerné que les enfants de 0 à 4 ans, mais indique également que d’autres personnes pourraient être fragilisées par cet apport exagéré de manganèse pour ne pas l’éliminer correctement,  » comme les personnes atteintes de maladies ou de malformations hépatiques et les personnes anémiques ». Mais aucune recommandation précise n’est notée.

Après avoir sollicité ses services, et en résumé, l’ARS nous précise que des précautions doivent être prises chez ces personnes fragiles, chez les jeunes enfants, ainsi que chez les personnes âgées, « qui semblent plus sensibles aux effets du manganèse, étant donné la fragilité de leurs cellules neuronales et leurs mécanismes d’homéostasie efficaces ».

Un thé aromatisé au manganèse

L’ARS évoque par ailleurs la présence de haute teneur en manganèse dans de nombreux aliments : « Le manganèse constitue l’un des minéraux les plus abondants dans l’environnement. C’est un oligo-élément essentiel au fonctionnement du corps humain. L’air, l’eau et le sol peuvent être source d’exposition au manganèse, mais il est reconnu que les aliments constituent le principal apport (les grains entiers, le thé, les noix et les légumes sont les sources les plus importantes). Par exemple, une portion d’ananas (82 g) contient environ 800 μg de manganèse. Une tasse de thé peut en contenir jusqu’à 500 μg. » On imagine qu’un thé préparé avec de l’eau du robinet dans les villages concernés, va faire péter tous les plafonds !

ARS, manganèse, Mayotte, ANSES
La couleur de l’eau est toujours ocre lors du test que nous avons effectué ce mercredi 24 novembre

Ce manganèse se niche partout nous apprend l’ARS, « de nombreuses eaux minérales présentent des concentrations en manganèse relativement élevées pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de μg/l (…) au-delà des valeurs mesurées à Mayotte sur l’eau du robinet. C’est d’ailleurs une des raisons qui explique que ces eaux sont déconseillées pour les nourrissons. »

Si les jeunes enfants sont plus vulnérable à cet excès de manganèse dans leur eau, c’est en raison d’un rapport à leur poids, « et ils l’éliminent moins facilement ». « Les nourrissons représentent la population la plus à risque, en particulier s’ils sont alimentés exclusivement au biberon à partir de préparations commerciales reconstituées avec de l’eau du robinet présentant des concentrations élevées en manganèse. »

Les risques pour la santé

Comme nous l’avions mentionné, une absorption exagérée de manganèse peut avoir un impact sur « le Quotient intellectuel, le comportement, la performance scolaire, la mémoire à court terme, la dextérité motrice, la souplesse cognitive, etc. L’action du manganèse en excès se situe essentiellement au niveau du système respiratoire et du cerveau (hallucinations, manque de mémoire, problèmes aux nerfs) ».

La limite fixée par l’ANSES de 60 μg/l se base sur la valeur de référence pour les enfants de 0-4 ans. Pour les enfants de 4-7 ans, cette valeur de référence est de 190 μg/l. L’Organisation Mondiale de la Santé, quant à elle, recommande un plafond de 400 μg/l dans l’eau potable.

L’ARS reprend les explications fournies par la SMAE pour expliquer cet excès de manganèse, « cette période de vidange et de baisse du taux d’oxygène dans l’eau des retenues collinaires permet au manganèse piégé dans les sédiments d’être libéré sous forme soluble dans l’eau. Le traitement en place actuellement ne permet pas de retenir le manganèse au niveau de l’usine de production, ce qui entraine des concentrations au-delà des références de qualité sur l’eau distribuée ».

A.P-L.

* Bouyouni, Longoni, Kangani, Trevani, Koungou, Majicavo, Koropa, Majicavo Lamir, Hauts Vallons, Kaweni, Cavani, Cavani sud, Mandzarsoa, M’Tsapéré, Doujani, Ambassadeur, Passamainty-Ngnambo Titi, Convalescence, La Vigie, Labattoir et Dzaoudzi.

 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte a renouvelé son...

0
Lors de l’Assemblé générale qui s’est tenue samedi dernier, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte (CRCDC) a procédé au renouvellement de son conseil d’administration et des membres du Bureau. Ainsi,...
Marie Guévenoux, Mayotte, Place-nette

Projet de loi Mayotte : report de sa présentation en conseil des ministres « début juillet »

0
Beaucoup de points à travailler sur le projet de loi Mayotte, entre l’évolution institutionnelle voulue par les élus, et les échéances des convergences sociales
Halo, Mayotte

Perturbation du ramassage scolaire sur les zones Koungou et Doujani suite au mouvement des...

0
Après le caillassage de 19 bus scolaires il y a deux semaines, et celui de 8 bus ce lundi, les conducteurs des lignes impactées font valoir leur droit de retrait depuis ce mardi matin....
INSEE, électricité, Mayotte

Hausse des prix de 1,6% à Mayotte sur les deux derniers mois

0
Les grands fautifs de cette inflation qui dépasse le national sur un an, sont les tarifs de l’électricité, qui prennent près de 20%, avec la fin progressive de la mesure de gel prise par le gouvernement
tribunal, Mayotte

Justice : Un caillasseur de gendarmes sous les verrous

0
Si la blessure par jet de pierres causée à un gendarme à la tête emmenait logiquement Kamal* droit en prison, la justice a aussi voulu sanctionner le manque de reconnaissance de l’agresseur envers ceux qui lui avaient procuré une place en foyer

Recent Comments